Un nouveau pensionnat, de nouveaux pouvoirs, de nouvelles rencontres... Gérer vos relations et amusez-vous dans le Pensionnat Magique !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 - Memories . [ Hikaru Aoki ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zero Ryûku
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 14/08/2010
Localisation : Si tu m'cherches, tu m'trouves

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir:

MessageSujet: - Memories . [ Hikaru Aoki ]    Mar 31 Aoû 2010 - 2:22

    « - She Knows The Tears.

    Illusion et désillusion.
    On pouvait dire que cette lettre mystérieuse aux mots préalablement signés Pensionnat Magique rapportait à un monde parallèle. Une blague décevante, vraiment. Elle avait réussit à irriter Zero. Notre protagoniste parcourait des yeux tous ces simples mots qui pourtant, donnaient un drôle de sens à sa lecture. Tout ça rapportait à se rendre dans un endroit, Pensionnat Magique. Un Pensionnat … qui hébergeait des êtres aux pouvoirs selon cette lettre. Il paraissait d’ailleurs que lui-même en avait. Une plaisanterie qui allait trop loin ! Cet incident avec le vigile n’était que pur hasard pensons !! Ceci dit, la curiosité le prit, le jeune homme continua dans sa lancée. Dans cette enveloppe, la lettre était accompagnée d’un plan. D’une main prise par cette feuille encrée d’un discours aux allures de paranormal, il prit de l’autre cette fameuse carte. Une espèce de schéma digne d’un labyrinthe, dont il ne comprenait absolument rien. Zero serra des dents, et la retourna dans un geste las pour y trouver derrière des directives. Il devait prendre un chemin qui le mènerait au portail.
    C’est bien joli tout ça mais quel chemin ?! Il n’est pas devin !! En plus il comprenait rien à tout ce charabia. Et il ne savait pas comment cette lettre a pu atterrir sur son bureau. Normalement une lettre, sa atterri dans la boite de lettre. D’où le nom boite aux lettres. Dans son cas, elle a atterri dans sa chambre. Elle sert à quoi alors la boite aux lettres ?! Zero se retenait de la transformer en milles morceaux pour finir dans la poubelle et lui dans son lit. En plus il avait mal dormi.
    Il relut la lettre sans savoir pourquoi. Jeta un rapide coup d’œil sur la carte et les initiatives à prendre pour se retrouver. Pourquoi elle lui semblait tellement sérieuse comme lettre … ?

    Zero se rendit à la bibliothèque du coin, un sac à dos contenant ses choses les plus précieuses à l’intérieur, et quelques affaires, le strict minimum. Pour en revenir au lieu, c’était une petite bibliothèque aux allures du dix-huitième siècle, qui tenait depuis des générations. L’allée où il était, c’était le coin des ‘’ Lieux inconnues ‘’ ou plutôt ‘’ Histoires anciennes ‘’. Il n’avait jamais eu vent de ce fameux pensionnat, peut-être était-il ancien ? Notre homme à la tignasse châtain/roux s’empara d’un livre, le feuilleta rapidement et le reposa sur son étagère. Rien. Un autre. Vide aussi. Suivant. Que des légendes urbaines.
    Il avait beau faire ses recherches sur papier ou sur le clavier de l’ordinateur, aucune information sur ce supposé Pensionnat Magique. Comme un fantôme. Il commençait donc à ne plus y croire. Quel … manque de bon sens d’y avoir cru d’ailleurs !! Il tapa d’un doigt rageur sur la petite souris pour fermer la fenêtre, et fit pivoter sa chaise pour en sortir. Il allait seulement rentrer pour mieux rester seul. Ou peut-être rester enfermé pour tout oublier. Il traversa les allées, et poussa la porte en bois de la bibliothèque pour se retrouver dehors. Il perdait inutilement son temps. Zero ne put contenir un grognement, et traversa la rue. Devant lui se dressait deux magasins non collés, dont au milieu une allée étroite, celle qui menait aux arrières boutiques. Personne dans les rues, cette ville était devenue une ville fantôme. Le vent vint chatouiller son visage, confirmant ses dires. Notre protagoniste leva un regard neutre sur cette ruelle étroite. Et fronça des sourcils.

    Illusion ?
    Devant lui, à plusieurs mètres se dressait vaillamment l’image d’un portail flou. Et pourtant, le grillage lui semblait vraiment réel. Trop réel pour n’être qu’une image crée par son esprit chamboulé. Il se remémora quelques mots sortis de cette invitation des plus inattendu.


    « Vous vous retrouverez devant le portail … »

    C’était CE portail ?! Celui qui allait le mener à CE pensionnat ?! Il délirait, non, c’était pas possible … Un portail qui sort de nulle part n’existe pas !! Et pourtant. Il n’hésita pas. Zero se tourna une dernière fois sur cette ville qui la vu naître, un dernier regard sur de derniers souvenirs. Et il se lança dans cette nouvelle aventure.

    Il avait foncé tête baissée vers ce portail. Et si c’était le fruit de son imagination, il se prenait le mur ! Mais rien de tout ça ne se passa. Il sait qu’il avait fermé les yeux instinctivement. Foncer et puis plus rien. Comme si le temps s’était arrêté. Ou que le temps avait changé. Il ouvre les yeux alors sur ce calme plat. Et cette fois-ci, il ne pouvait pas le nier, CE portail se dressait devant lui, à quelques centimètres de son visage. L’homme se redressa, nul visible qu’il était impressionné. Ses poings se fermèrent, son regard se leva, deux mots sortirent de sa bouche, murmurés.


    « - Pensionnat Magique … »

    Il essaya d’observer l’intérieur. C’était surtout un parterre jonché de fleurs sur les côtés, et un chemin propre rocailleux qui menait a l’entrée. Il savait pas trop comment décrire ça. Il amena ses poings à se fermer sur les barreaux, et poussa histoire de rentrer ( comment voulez vous entrer sinon ? En volant ? o/) Ses pas le menèrent alors à longer ce long chemin, pour finir par empoigner la poignée de porte.
    Il l’ouvrit sur un hall. Évident. Ornés de milles et une statues et de tableaux, la décoration y était mise en valeur ! Impressionnant ! Mais ce ne fut pas le mot qui sortit de sa bouche. Zero ne laissait rien paraître oui !! Il vint à refermer tout en douceur la porte, et s’attela à rejoindre une place dans un coin bien reculé. Ce qui l’intriguait, c’était ses personnes qui l’entouraient. Avaient-ils vraiment des pouvoirs ? Ou la caméra cachée le suivait depuis le début ? Après tout, ils restaient des humains. Après tout, il ne se liera pas d’amitié avec eux. Après tout, il est très bien tout seul. Le voilà arrivé à destination. Il ne tarda pas à s’y asseoir, posant son sac au pied du fauteuil. En vue de quelques autres personnes chargées de valises, il en conclut qu’il n’était pas le seul à être un petit nouveau. Certains montaient à l’étage. C’est vrai, les chambres … Malheureusement, il allait falloir qu’il se renseigne.


    Désillusion.
    Zero soupira en pliant son bras droit sur l’accoudoir, afin de porter son poing collé à sa joue. Oui, il fallait un commencement à tout.
    Un ‘’ petit ‘’ jeune de deux ans son aîné s’étala face contre terre dans tout le hall. Ce genre d’incident amenait à s’esclaffer de rire, étrange soit-il, il semblait plutôt que ce soit un pari. Zero l’avait observé quelques secondes ce type, dont il manquait sûrement quelques cases. En passant à côté de lui et de sa bande, ils parlaient de ‘’ Qui ferait le plus gros bruit dans le hall ? ‘’ Très malin … C’était quoi le prochain pari ?!
    Notre homme de dix-neuf ans ne daigna pas porter plus d’attention sur lui, qu’il se mit à penser. Tous les évènements passés, tous ses malheurs qui l’accablaient, pourquoi la vie est ainsi …
    Il avait mal dormi la veille. En vérité, il aurait voulu ne pas se réveiller. Plus jamais. Cet endroit était évasion. Il s’assoupit alors, sous le brouhaha des autres mais un chahut qui s’évanouissait petit à petit alors qu’il tombait de fatigue. Plus rien n’avait d’importance. Toutes les images de sa vie repassèrent dans son esprit.

    - Memories .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

- Memories . [ Hikaru Aoki ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pensionnat :: Hall-