Un nouveau pensionnat, de nouveaux pouvoirs, de nouvelles rencontres... Gérer vos relations et amusez-vous dans le Pensionnat Magique !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des animaux dans la forêt [Tsuko Rodat et Amelia Kanami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsuko Rodat
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 13/08/2010
Age : 25

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Télékinésie de petits objets

MessageSujet: Des animaux dans la forêt [Tsuko Rodat et Amelia Kanami]   Mer 25 Aoû 2010 - 23:40

Tsuko, après avoir demandé sa chambre, était monté sur le toit pour essayer de comprendre où il pouvait être, et s’il reconnaissait les lieux arriver. Il se rendit alors compte, pour la première fois depuis son arrivé, qu’il n’était pas dans une simple école entouré d’une petite clôture et de quelque immeuble, en bordure de Tokyo, mais dans un espace gigantesque et visiblement très varié. Il voyait par delà la ville, de multiple zone, des champs et même une grande et verdoyante forêt, lui qui n’avait jamais vécu qu’en ville toutes sa vie. Il avait déjà vu des arbres, mais jamais autant en une seule fois, à part dans les livres et films qu’il avait lu ou vu. Il se senti comme attiré inexorablement vers cette espace vert, grandiose et inconnu. Il se dit qu’il devait absolument aller là-bas, respirer de l’air pur, pour la première fois de sa vie.

Cela sera surement un peu choquant pour mon organisme tant habitué à la pollution des bas-fonds Tokyoïte,
pensa-t-il.

Il se dirigea alors vers la forêt, et, en croisant un autre nouveau dans le hall qui se cherchait visiblement de l’aide pour trouver le dortoir, il se dit mentalement qu’il trouverait bien un coin où dormir s’il ne récupérait pas la clé de sa chambre avant le soir. Il avait l’habitude. Cela ne le gênait nullement de dormir par terre, même dans la forêt.

Tant que j’ai ma pochette avec moi, tout va bien, pensa-t-il, tant que je l’ai avec moi…

Alors qu’il venait de ressortir du pensionnat, il prit conscience que les autres…pensionnaires, puisqu’il fallait bien leur trouver un nom, qu’il avait croisé n’était pas tous japonais. Surement ne parlait-il pas tous japonais non plus. Et son anglais était quelque peu rouillé.

Tant pis pour eux, ils feront avec. Je me débrouillerais bien. “I’m Japanese and I don’t speak an other language” Moué, ça fera l’affaire conclut-il avant de se diriger vers la forêt, le plus lentement possible, pour profiter du paysage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia Kanami
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 25/07/2010

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Lecture des souvenirs des humains et des animaux.

MessageSujet: Re: Des animaux dans la forêt [Tsuko Rodat et Amelia Kanami]   Ven 27 Aoû 2010 - 13:37

Volià maintenant quelques heures de Amy était arrivée dans cet étrange endroit. Elle ne comprenait toujours pas ce qui lui arrivait. Elle était arrivée en pleine nuit et s'était trouvée incapable de dormir, alors elle était montée sur le toit, discrètement. Il n'y avait personne à l'administration, ils devaient dormir. Alors, une fois sur le toit, elle s'était allongée par terre...enfin, par toit... (jeu de mot pourri, je vous l'accorde), et avait regardé les étoiles. Il n'y avait pas un nuage dans le ciel et les étoiles étaient magnifiques. Bien différentes qu'à Kyoto...Enfin, elle avait déjà connu un ciel presque aussi beau quand elle habitait encore chez sa famille...mais là, c'était tout bonnement magnifique.
Elle resta donc assise à regarder les étoiles jusqu'à six heures du matin, eh oui, le temps était passé très vite. Pendant ces cinq heures, qu'avait-elle fait? Eh bien, elle avait beaucoup réfléchit...Que devait-elle faire? Pourrait-elle rentrer chez elle? Et son petit ami? Sa famille s'inquièterait sûrement pour elle...Est-ce que ces portails magiques étaient la cause de certaines disparitions?
Elle se leva pour regarder le lever de soleil. Elle pouvait enfin voir l'endroit où elle était: Il y avait cet établissement, une ville, et une forêt. voilà où elle était, c'était tout ce qu'elle voyait. Elle regarda autour d'elle, le chaton ne l'avait pas suivit, il s'était dirigé vers la forêt en question.
Elle éteint son Mp3 qui n'avait presque plus de batterie (après tout, il était resté allumé presque toute la nuit) et elle descendit les escaliers. Elle se rendit alors compte que cet établissement était plus habité qu'elle aurait pensé, il y avait beaucoup de monde, pourtant il était encore tôt... Plein de monde, plein de nationalités et plein de styles différent. Amy se sentait déjà bien ici! Pourquoi ce sentiment de sécurité? Elle sentait qu'elle était à sa place... Elle alla à l'endroit qui ressemblait à une administration. Un jeune homme, un peu plus âgé que Amélia, lui posa un ensemble de questions. Elle répondit aisément à certaines, comme par exemple son âge...normal après tout, mais pour certaines, elle eu un peu plus de mal...la nature du pouvoir qu'elle avait découvert? Euh...elle n'y avait pas vraiment réfléchit, mais elle répondit du mieux qu'elle pouvait. Elle prit la clé de sa chambre, soulagée de s'être débarrassée de cet homme plutôt désagréable. Une fois dans sa chambre, elle rangea soigneusement ses affaires, enfin, soigneusement, si on ne prends pas en compte le pliage de ses vêtements. Elle n'avait jamais réussi à bien les plier ces bougres! Elle brancha son Mp3 pour le recharger, rebrancha son ordinateur du mieux qu'elle pouvait, planqua son enregistreur de son (ça coûte une petite fortune ces truc!), s'appropria un lit qui ne semblait pas occupé...Super...elle avait 18 ans et elle devait partager sa chambre avec des inconnus. Elle sentait qu'elle aurait du al à s'y faire, elle n'avait jamais partagé sa chambre, elle!

Enfin bon, ceci fait, elle sortit, fit le tour de l'établissement...Ouah, il y avait vraiment des gens de partout! certains s'entraînaient à leur pouvoir. Là, Amélia ne put que s'arrêter, ébahie, certains jouaient avec du feu à même leur corps sans se brûler, d'autres se transformaient en animal, d'autres volaient...c'était...impressionnant. Elle regarda ses mains, un brin tristounette...Elle n'avait jamais voulut devenir spéciale, mais maintenant qu'elle l'était, elle aurait aimé avoir un meilleur pouvoir!
Elle se redirigea vers l'intérieur de l'établissement, elle allait sûrement faire un tour en ville... Elle s'arrêta aux toilettes pour se recoiffer...Enfin, ce n'était pas trop horrible, mais quand-même! Là, ses cheveux étaient bleus-métallisés. Un peu comme ses yeux, en plus foncés. Ils lui arrivaient aux épaules et elle les avait attachés en queue de cheval haute.
Elle sortit donc, se demandant ce qu'elle faisait ici. Mais, maladroite comme elle était, elle ne regarda pas devant, et se prit le torse d'un garçon en plein dans le front. Encore une fois, une tonne d'images venant de son passé déferlèrent en elle, mais trop rapidement pour qu'elle puisse les saisir, bien qu'elle saisit deux ou trois images plutôt tristes, elle ne se souvint pas de leur contenu exacte lorsqu'elle tomba. Ouais, elle marchait d'un pas assuré, et là, elle s'était pris un gros choc qui l'avait fait basculer en arrière. D'ailleurs, ça l'avait empêcher de se retrouver de nouveau dans l'état second dans lequel elle était la veille. Elle se frotta le front douloureusement en levant la tête pour regarder la personne qui se tenait devant elle: Un jeune homme, son âge, cheveux noirs, visiblement Japonais, bien bâtit...Elle bafouilla, encore sous le choc (elle se dit en même temps qu'elle devrait faire plus attention avant de toucher les gens):

-Dé...désolée...


Elle se releva et enleva la poussière de sa jupe noire qui lui arrivait au niveau des genoux et elle fit la même chose avec son débardeur noir, lui aussi.

Elle planta son regard dans celui du garçon, s'inclina légèrement et lui dit:

-Je suis vraiment désolée, je ne regardais pas où j'allais, je devrais faire plus attention, excuses-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuko Rodat
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 13/08/2010
Age : 25

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Télékinésie de petits objets

MessageSujet: Re: Des animaux dans la forêt [Tsuko Rodat et Amelia Kanami]   Ven 27 Aoû 2010 - 23:01

Tsuko venait à peine de sortir de l’établissement qu’une fille lui rentra dedans. Lui qui souhaitait être discrets, c’était raté. Alors qu’il lui tendait la main pour l’aider à se relever, elle s’excusa en japonais ! Avec toutes les personnes présente dans ce pensionnat, et toute les nationalités différente, il avait eu la chance de tomber sur une japonaise. Parfois, il avait de la chance. Mais elle faisait une drôle de tête.

Vous, heu…vous allez bien ? Vous faite une drôle de tête.

Tsuko observait cette drôle de fille, qui avait des cheveux bleus métallisés. Ses habits noirs lui allait bien, et Tsuko les trouvais jolis. Il aimait beaucoup le noir il faut dire.

Drôle de couleur, pensa-t-il. Je n’en avais jamais vu comme ça. Mais c’est joli. Est-ce là son pouvoir ? Modifier son corp ? Ou bien est-elle juste une fille extravagante.

Je m’appelle Tsuko Rodat, je viens d’arriver ici, et toi ? Tu as l’air aussi perdu que moi. J’allais faire un tour en forêt, veux-tu m’accompagner ? On pourra explorer les alentour comme ça.

Nouvelle école, nouvelle vie, nouveau départ. Essayons d’être gentil et ouvert, pour une fois. Et qui sait, peut-être me plairais-je ici. En tout cas, cela ne semble pas trop mal parti pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia Kanami
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 25/07/2010

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Lecture des souvenirs des humains et des animaux.

MessageSujet: Re: Des animaux dans la forêt [Tsuko Rodat et Amelia Kanami]   Sam 28 Aoû 2010 - 19:21

Le garçon était bel et bien japonais...et il semblait soulagé que Amy le soit aussi. Elle, elle s'en fichait, elle s'estimait suffisamment bilingue pour pouvoir discuter un minimum avec qui-que-ce-soit, vu que beaucoup de monde parle anglais au moins un minimum. Non, maintenant qu'elle était là, elle voulait rencontrer le plus de personne possible, se faire des amis, peu d'ennemis, et peut-être trouver la personne qui lui ferait enfin se sentir amoureuse. Où est passé son copain, dans sa mémoire vous me demanderez, eh bien, en fait, il était toujours là, mais tout à coup, la jeune femme se rendit compte qu'elle le considérait plus comme un très bon ami que comme un petit ami, même si pour certaines filles, un meilleur ami était un petit ami, ce n'était pas son cas.
Mais ce garçon, elle s'en fichait presque, bah pourquoi? simplement parce qu'elle en avait rencontré des milliers comme ça...un japonais. Simplement un ami, ouais...Un ami, ou pas, tout dépends. Peut-être bien qu'ils ne s'entendront pas du tout...Même si c'était très rare.

Donc, le garçon était bien japonais, elle en était persuadée pour une simple et bonne raison: il parlait japonais. En effet, il lui avait dit:

'Vous, heu…vous allez bien ? Vous faite une drôle de tête.'

Il la regarda, comme s'il la détaillait du regard avant de dire:

'Je m’appelle Tsuko Rodat, je viens d’arriver ici, et toi ? Tu as l’air aussi perdu que moi. J’allais faire un tour en forêt, veux-tu m’accompagner ? On pourra explorer les alentour comme ça.'

Un peu gênée par cette proposition, Amy repoussa une mèche, qui avait glissé de sa queue de cheval pour tomber son visage, derrière son oreille. Bleu métallisé, elle aimait beaucoup cette couleur. Mais une fois que ses cheveux seront un peu plus long, elle les ferait revenir à leur couleur d'origine...ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas fait ça, sa grand mère avait hâte...mais pourrait-elle la revoir? Sa vieille grand mère, sa gentille maman, ses oncles, ses tantes, ses cousins...pourrait-elle les revoir? Et pourra-elle faire ses études de médecines comme elle voulait? Oui, sûrement...enfin, elle essayait de s'en persuader.
Enfin bref...hein? une drôle de tête? Ah oui, certes que oui, elle avait reçut les souvenirs du garçon en pleine tête, elle était un peu étourdie, elle avait u peu de mal a rester debout aussi. Elle mit une main sur sa tête et essaya de bouger, elle ne fit que vaciller légèrement, ouah, ça l'avait plus affecter qu'elle ne le croyait. Elle ferma longuement les yeux pour les rouvrir, okay, c'était mieux!

Elle finit enfin par répondre:


-Je m'appelle Amélia Kanami, mais tout le monde m'appelle Amy. Effectivement, je viens d'arriver, excuses-moi pour cette scène pitoyable que je viens de t'offrir, je ne suis pas très adroite quand il s'agit de me déplacer...


Pour répondre à l'autre question, elle dût réfléchir un peu plus, proposition d'aller en forêt...mouais, pourquoi pas? ça lui ferait retourner en enfance, surtout si la forêt était un endroit reculé, ça lui permettrais de réfléchir, et elle ne pouvait pas refuser alors que c'était demandé si gentiment! Elle sourit chaleureusement:

-Bien sûr! je serais vraiment heureuse de d'accompagner! En plus, je prévoyais d'aller visiter... Alors à deux, ce sera beaucoup plus drôle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsuko Rodat
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 13/08/2010
Age : 25

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Télékinésie de petits objets

MessageSujet: Re: Des animaux dans la forêt [Tsuko Rodat et Amelia Kanami]   Dim 29 Aoû 2010 - 13:17

Après un long moment qui paru presque une éternité, la fille aux cheveux colorés répondit à Tsuko :

Je m'appelle Amélia Kanami, mais tout le monde m'appelle Amy Effectivement, je viens d'arriver, excuses-moi pour cette scène pitoyable que je viens de t'offrir, je ne suis pas très adroite quand il s'agit de me déplacer...

Amélia ? pensa Tsuko Joli prénom, mais il me semble plus européen qu’asiatique…à l’inverse de son nom. Mais après tout, le mien est le cas contraire.

-Bien sûr! je serais vraiment heureuse de d'accompagner! En plus, je prévoyais d'aller visiter... Alors à deux, ce sera beaucoup plus drôle! répondit Amy après plusieurs seconde.

Enchanté heu…Amy. Bien, allons-y ! Il ne faudrait pas se faire surprendre par la nuit.

Tsuko se mis en marche en direction de la forêt, à un rythme assez lent pour profiter du paysage. Il s'engagea sur un petit chemin qui conduisait à la forêt. Il y avait de grands et beaux champs très bien cultivé, presque à perte de vue, sur sa gauche. En regardant fixement un point à l'horizon, Tusko cru apercevoir la mer (ou plutôt UNE mer, vu qu'il ignorait ou il était). À ça droite, il n'y avait que quelques champs cultivés traversés d'une immense route qui menait droit au pensionnat dans un sens...et sûrement à quelque chose dans l'autre sens, mais il ignorait quoi. Il regarda à nouveau devant lui et vit la forêt, immense malgré la distance, bicolore à cause de celle-ci. Le haut était vert, le bas brun-sombre. Le ciel était clair et bleu-azur comme dans un rêve. Il n'y avait que quelques nuages qui flottaient, de-ci delà, d'un blanc crémeux qui donnerais presque envie de s'y allonger. Le soleil commençais déjà à décliner.


Il doit être environ 14H, cela nous laisse le temps de faire une grande ballade je pense.

Il n’avait pas l’habitude de marcher en compagnie de quelqu’un, si bien qu’il ne savait pas trop quoi dire, ou ne pas dire. Il finit par se lancer au bout d’un petit moment :

Et, de quelle ville viens-tu au fait ? Moi, je suis Tokyoïte. Enfin, j’étais. Je me demande si tout le monde ici à un pouvoir. Tu en as un toi ? Moi, je crois qu’il s’agit de télékinésie, mais je n’en suis pas sûr.

Peut-être était-ce le stress de parler avec une personne qu’il ne connaissait pas, ou bien ce nouvel endroit, ou peut-être le tout combiné, mais il n’arrivait plus à se retenir. D’ancien souvenir, de ses premières années d’école, remontait à la surface. Des souvenirs de l’époque où il était accepté indifféremment de ses origines. Il ignorait pourquoi, mais attribua cela au fait de parler librement avec Amy. Il mis cela de côté, dans un coin de sa tête pour se concentrer sur la réponse d’Amy, et failli trébuché sur un caillou au milieu du chemin. Il fit trois pas en avant et retrouva l'équilibre. Il s'arrêta et se retourna vers Amélia, en attendant qu'elle le rattrape.


Dernière édition par Tsuko Rodat le Dim 17 Oct 2010 - 17:45, édité 1 fois (Raison : J'avais pas didée sur le coup, maintenant, si !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des animaux dans la forêt [Tsuko Rodat et Amelia Kanami]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des animaux dans la forêt [Tsuko Rodat et Amelia Kanami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nature :: Forêt-