Un nouveau pensionnat, de nouveaux pouvoirs, de nouvelles rencontres... Gérer vos relations et amusez-vous dans le Pensionnat Magique !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Y a des jours où on ferait mieux de rester couché! [Rain Cross]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gary Lowell
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 08/07/2010

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Contrôle de la végétation

MessageSujet: Y a des jours où on ferait mieux de rester couché! [Rain Cross]   Sam 14 Aoû 2010 - 0:23

Des épis à ma droite. Des épis à ma gauche. Des épis devant moi. Des épis derrière moi. Il y en a partout… et… j’ai un peu paniqué? Enfin, disons que les tous petits épis ont considérablement grossit, lorsque je me suis mis à paniqué. Pourquoi faut-il que je fasse ce genre de truc à chaque fois que je panique légèrement? Hein? Maintenant, j’ai réussit à me perdre encore plus! Oui, oui, me perdre encore plus, c’est possible. Je ne sais plus où je suis, je ne vois plus où je vais, alors j’ai bien le droit de paniquer un peu, non?

Enfin, bref, pour résumé ma situation, je suis en balade forcée plusieurs heures, déjà. Je suis sale, je n’arrive plus à retrouver mon chemin et par-dessus tout, je suis seul. J’ai eu beau appeler au secours, personne n’est venu… il faut dire, qu’il se fait tard. Le soleil se couche, à l’horizon.
Il faut que je rentre, mais je ne sais pas par où aller pour rentrer au pensionnat. D’ailleurs, au pensionnat, je m’y plais plus ou moins. À vrai dire, je ne connais presque personne… et je passe le plus clair de mon temps à la bibliothèque, à lire, mais aujourd’hui, avoir su que je me perdrais dans un champ de maïs, je ne serais même pas sorti!

« Eh merde! Mais pourquoi est-ce que ce champ est aussi grand, aussi?! »

J’aurais préféré pouvoir brûler tout ce champ, au lieu de l’aider à pousser… J’aurais pu en voir la fin, au moins, si j’avais su comment le faire flamber!

« D’accord, du calme Gary… il doit bien y avoir un moyen de rentrer au pensionnat sans paniquer… plus tu paniques et plus ils poussent… Du calme… »


J’ai beau tenter de fermer les yeux, de me concentrer sur quelque chose qui arriverait à me calmer, mais je n’y arrive pas. Un bruit attire mon attention.

« Eh oh! Il y a quelqu’un? »


Je dois avoir rêvé… c’est probablement le vent qui a fait bouger ces gros épis. Quoi que j’ai un doute. Je m’approche doucement de l’endroit où j’ai vu les épis bouger et je les écarte les uns des autres. Un oiseau, très grand et noir sort des longues tiges!

« AHHHH! »

Je sursaute et je tombe à la renverse alors que la bête s’envole au-dessus de ma tête, loin dans les nuages… Une main sur le cœur, je respire rapidement. Saleté de bête!

« Eh zut! Mais ça ne m’aide pas, tout ça! EH OH!!! AIDEZ-MOI, IL Y A QUELQU’UN QUI POURRAIT ME DONNER UN COUP DE MAIN POUR SORTIR D’ICI? »

J’aurais beaucoup me décider à prendre une direction quelconque, je crois que je n’arriverais jamais à me sortir d’ici avant la fin du jour… le soleil tombe déjà bien bas, à l’horizon… le ciel est jaune, orangé… rouge par endroits… C’est magnifique et terrifiant à la fois.

[Bon, c’est pas terrible et j’ai énormément de retard, je sais, je suis désolée, j’ai eu des petits problèmes ^^’ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Cross
Habitué
Habitué
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 23
Localisation : In my World Darling. ♥

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Le cristal est mon ami.

MessageSujet: Re: Y a des jours où on ferait mieux de rester couché! [Rain Cross]   Sam 14 Aoû 2010 - 17:32

    Si il y en a bien une qui ne tient pas en place, c'est bien Rain. Voilà … Voilà elle ne savait pas combien de jours qu'elle était au pensionnat. Moins d'une semaine. Et si il y a bien un truc qu'elle n'oubliera pas de sitôt, c'était cet ours. Une bête enragé qui a envoyé à l'infirmerie Mia. Rien de grave bien heureusement, mais ce n'était pas rien on plus. Faut pas non plus oublier qu'elles ont failli y laisser leur peau ! Rain elle s'en fiche mais bon. Et comme je l'ait dit plus haut, cet jeune femme aux allures de poupée de porcelaine ne tenait pas en place. Voilà plusieurs heures qu'elle vagabondait ça et là dans les rues. Rien de bien passionnant. Mais il n'était pas question de rester enfermée dans une chambre. Elle s'ennuie.

    En tout cas, sa vision des choses changeait un tout petit peu. Seulement un petit peu. Certaines personnes peuvent par exemple représenter des exceptions, tout le monde n'est pas hypocrite, généraliser était devenue chose moins importante. Mais rien n'enlevait cette … Non, pas cette haine. Pas un mot aussi fort. Mais sa méfiance ne s'estompait pas. Rain est comme ça.
    Et à force de réfléchir, elle ne comprit pas tout de suite que le soleil se couchait. Il fallait juste lever la tête pourtant. Sans oublier qu'elle se fiait à ses pas. Et c'était l'une des choses qu'il ne fallait pas faire lorsqu'on ne connaît rien. Du moins, lorsqu'on ne connaît pas l'endroit où on se trouve. Et voilà comment on se retrouve entourée d'une végétation … Anormalement haute. Et lorsque la jeune femme le comprit, elle leva la tête dans une expression interloquée, balayant l'endroit du regard.

    « Qu'est-ce que … »

    A force d'imprudence … Elle s'est perdue ? Nooon, pas du tout ! Il n'y a qu'à rebrousser chem … D'ailleurs il est où le chemin ? Rain opta pour la droite … Pas là non plus. A gauche … Impossible.

    « C'est quoi tout ça … ? »

    Des épis ma petite. La jeune femme le comprit en y réfléchissant. Mais une question trottait dans sa tête. Pourquoi ces épis sont-ils aussi grands ? Bon d'accord, des épis d'une hauteur improbable sa peut exister mais ainsi … C'était nouveau ? Bon Dieu, de quel engrais ont-elles eu droit ? Oula … Mais pas besoin d'être devin pour savoir qu'elle s'était perdue dans un champs. Enfin perdue … Pourquoi la végétation est-elle aussi … Si ils n'étaient pas ainsi, elle serait déjà rentrée ! … Oh et puis zut. Rain se laissa tomber sur les fesses, pour s'asseoir en tailleur. Assez de réfléchir. En plus, le soleil disparaissait à l'horizon. Lentement mais sûrement. Au moins, même perdue elle pourra contempler la beauté d'un coucher de soleil. Quoi que assise, ça allait être dur. La jeune femme soupira. Un bruit l'interpella. Quelqu'un ?
    Elle leva la tête. Et aperçoit un grand oiseau noir voler haut au dessus de sa tête. D'où il sortait ? Apparemment du champ, lui aussi. Pris par les épis ? Comment il a fait pour s'en sortir ? Rain était très réfléchie. Et à force de penser, elle se donnait mal à la tête, mais pas au point de se donner des illusions. Car les paroles qui suivirent, elle l'ait a très bien entendu.

    « EH OH!!! AIDEZ-MOI, IL Y A QUELQU’UN QUI POURRAIT ME DONNER UN COUP DE MAIN POUR SORTIR D’ICI? »

    Oui, il y avait elle. Mais pour donner un coup de main pour sortir d'ici, on en reparlera … Attendez … Il y avait quelqu'un ? Rain réagit, en balayant l'endroit du regard. Elle ne voyait rien à deux mètres, il allait bientôt faire nuit, et elle n'était plus aussi seule qu'elle le pensait. Comme quoi il faut toujours garder un brin d'espoir. Enfin pour elle, même rester ici ça ne la dérangeait pas. Mais cette personne apparemment, n'avait pas le même état d'esprit qu'elle. On n'allait pas la laisser comme ça voyons … Rain focalisa son regard droit devant elle. Il lui semblait que cette voix venait de … Devant elle. Son ouïe est parfois trompeuse, mais pas à ce point. En tout cas il semblait bien loin. Rain se leva, et fit quelques pas, en dégageant les obstacles sur son passage.

    « Mais pourquoi ces trucs sont aussi grands ? »

    Quelle question … Une question qu'elle n'aurait pas dû poser, car elle avait réussit à détourner son attention. Un piaf grand comme ça venait d'apparaître devant elle, prisonnier des épis. Et alors qu'elle les dégageait, l'oiseau en profita pour se libérer de ses « liens », prenant son envol, réussissant à provoquer un sursaut à la jeune femme, reculant par la même occasion.

    « Argh !! »

    L'animal passa juste devant son visage, l'écorchant au passage. Voilà comment se retrouver avec une cicatrice à la joue. Maintenant elle saignait un peu. Rain grimaça, s'arrêtant.

    « Combien il y a d'oiseaux de malheurs ici ? »

    Le piaf – qui ne se sentait pas visé soi dit en passant – volait comme libre dans le ciel. Laissant une mauvaise trace à la jeune femme au teint de poupée. Qui elle, était resté coincée. Mais trêve de bavardages. Hm … Nan en fait, elle continuait sa route en faisant plus attention par terre, une main frottant sa joue, l'autre dégageant les hautes tiges. Sa piquait d'accord. Un pansement et tout sera réglé ! Enfin elle croyait …

    Le soleil ? Coucher de soleil ? Voilà qu'elle ne l'admirait plus ! Sérieusement, elle ne savait pas où elle allait, si sa se trouve elle avait complètement déliré et la voix qu'elle avait entendu venait de sa tête, elle était sûrement fatiguée, elle se mettait à détester les gros oiseaux noirs et … Et voilà qu'en poussant sur son passage des épis, elle se retrouve face à un jeune homme ! … Quelqu'un ?! Rain se redressa précipitamment, amenant sa main sur sa poitrine, faisant découvrir cette fraîche écorchure à la joue. La surprise, elle se lisait dans le regard de la jeune femme. Puis une certaine incertitude, et Rain cligna des yeux.

    « Oh … Salut. »


[ Aucun problème. ^-^ Désolée, il peut y avoir des fautes, je n'ai pas le temps de me relire, je le ferai quand je reviendrais, promis. ^-^" ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gary Lowell
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 08/07/2010

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Contrôle de la végétation

MessageSujet: Re: Y a des jours où on ferait mieux de rester couché! [Rain Cross]   Mer 18 Aoû 2010 - 0:13

J’entends quelqu’un parler, mais impossible de trouver d’où vient exactement ces sons. Et au risque de bêtiser et me perdre davantage, je préfère encore rester ici et attendre. Je ne mourrai pas de faim, il y a de bons épis bien juteux un peu partout… sauf que cru, ce n’est pas excellent. À cette idée, je grimace.

« Argh !! »

J’arque un sourcil. Oups! La personne semble avoir quelques problèmes par ma faute… Les épis sont denses, les feuilles coupantes, les animaux coincés… Elle a dû se blesser ou faire une mauvais rencontre. Je me mords la lèvre inférieure, culpabilisant. Tout ça, c’est de ma faute. En plus de me retrouver coincé dans ce labyrinthe, j’y ai emprisonné une personne et un tas d’animaux. Et pourtant, je ne peux rien faire. Je ne contrôle pas ce maudit pouvoir! Celui-ci ne se déclenche, apparemment, que lorsque je panique. Et je n’arrive pas à contrôler ma panique, surtout quand la végétation se referme davantage autour de moi!

Un moment passe avant qu’un bruit ne me fasse sursauter, de même que l’apparition qui se fait devant moi. Une jeune femme, apparemment toute aussi surprise que moi de rencontrer finalement quelqu’un dans ce champ. Elle a une petite coupure au niveau de la joue. Aïe aïe aïe… c’est probablement de ma faute…

« Oh … Salut. »

Je reste un moment sans bouger et sans parler. C’est tout? Un simple salut alors qu’elle et moi sommes coincés ici? Je me relève précipitamment, essuyant mes vêtements, bien que cela ne change pas grand-chose étant donné que je suis probablement plus sale que le sol de terre! J’ai des morceaux de feuilles d’épis dans les cheveux, après tout…

« Je… bonjour… euh… pardon… »

Je me gratte la nuque, cherchant mes mots.

« Enfin, je veux dire… c’est ma faute, les épis… Je… je suis désolé. »

Ça semble totalement étrange que je m’excuse, que je ne me m’explique pas, mais j’ai peur de paniquer davantage si je dois expliquer ce que j’ai fait par erreur. Et si elle se mettait en colère contre moi?

« Est-ce que tu saurais comment… sortir d’ici, par hasard? Parce que… la nuit approche et… et je ne tiens pas à rester ici. Tu… n’es pas coincée ici, toi non plus, hein? Tu sais comment sortir d’ici, n’est-ce pas? »

Ma voix tremble. Comment pourrait-elle savoir le chemin pour la sortie? Elle semble tout aussi perdue que moi!

« Je… je suis vraiment désolé… c’est ma faute… Pardon, vraiment désolé! On n’arrivera jamais à sortir d’ici! »

Je me prends la tête entre les mains et me laisse tomber, les fesses les premières sur la terre molle. Autour de nous, les épis grandissent encore un peu plus. Mes mains tremblent. Je tente de me calmer, mais sans grand succès. J’ai l’impression que les plantes vont finir par se refermer autour de nous… comme une grande prison végétale…

« Désolé… désolé… Ohlàlà… non… ça doit arrêter, autrement on ne sortira jamais… »

Je tente de me calmer à nouveau. Je dois me concentrer sur autre chose, n’importe quoi, mais sur quelque chose qui me calmera! Bon d’accord, mais sur quoi…?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Cross
Habitué
Habitué
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 23
Localisation : In my World Darling. ♥

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Le cristal est mon ami.

MessageSujet: Re: Y a des jours où on ferait mieux de rester couché! [Rain Cross]   Mer 18 Aoû 2010 - 1:45

    Ah, voilà qu'il se relève. Rain suivit ce geste du regard. Puis, il épousseta ses vêtements. Pas mauvaise initiative. M'enfin bon, elle n'allait sûrement pas tarder à en faire de même, elle aussi était dans un mauvais état après avoir traversé ce labyrinthe d'épis. Il était plus dangereux de se couper en le traversant qu'autre chose, mais il a fallu qu'un stupide volatile fasse l'affaire. La jeune femme souffla un peu, après s'être calmé, serra son poing contre sa poitrine puis se mit à l'écoute de ses prochaines paroles. Elle l'avoue un peu, elle avait du mal à comprendre. Bonjour, d'accord tout le monde comprend. Désolé ? Désolé de quoi ? La phrase qui suivit expliqua tout.

    « Enfin, je veux dire… c’est ma faute, les épis… Je… je suis désolé. »

    Ah oui ces épis. Que voulait-il dire par c'est sa faute ? Alors là, il l'avait bien planté, elle ne comprenait absolument pas ! Pourquoi s'excuser des épis ? Qu'est-ce qu'il leur avait fait ? Un champ aussi grand quand même … M'enfin quoi ! Rain haussa un sourcil en signe d'incompréhension vis-à-vis de sa phrase. Pas la peine de s'excuser après tout, c'est pas comme c'était lui qui l'avait mise dans cette situation ! Penses-tu ma petite … Elle l'écouta une nouvelle fois.

    « Est-ce que tu saurais comment… sortir d’ici, par hasard? Parce que… la nuit approche et… et je ne tiens pas à rester ici. Tu… n’es pas coincée ici, toi non plus, hein? Tu sais comment sortir d’ici, n’est-ce pas? »

    Euuh … Là, Rain aurait préféré se taire. Évidemment que non, elle ne savait pas comment sortir d'ici, elle venait d'arriver il y a même pas une semaine. De toute façon, elle, elle s'en fiche de rester bloquée ici. Si elle était toute seule. Les deux dernières questions qu'il posa lui fit esquisser une grimace. Pour tout dire, si, elle aussi était coincée ici. Jamais elle n'avait été coincée comme cela. Et elle ne savait pas comment s'en sortir. Mais visiblement, il paniquait, sa se sentait au ton de sa voix. Tremblante. Alors elle ne préférait rien dire, si ce n'est que pour lui donner encore plus peur. Alors qu'elle ouvrait la bouche pour enchaîner, il la reprit bien vite.
    Et ben. Elle qui se trouvait pessimiste sur les bords. Il avait faillit la battre sur le coup. Oui, ses mille et une excuse elle les acceptait, et si, ils allaient sortir d'ici. Au fond d'elle c'était une chose sûre. Il se laissa tomber au sol, la tête prises entre ses mains. La végétation qui les entouraient se mit alors à grandir encore un peu plus. Un épis vint se frotter contre sa joue, épis qui réveilla sa coupure, faisant esquisser un petit « Aïe » à la jeune femme, qui le dégagea vite fait bien fait. Elle l'avait presque oublié celle-là.
    Tiens, encore des excuses. Ils sont d'accord tous les deux, tout cela devait s'arrêter le plus vite possible.

    Et maintenant, pouvait-elle en placer une ? On dirait bien ! Première chose à faire : remettre dans son esprit tout en place. Alors. Elle est coincée dans un champ qui s'est transformé en labyrinthe, et la personne qui se trouve devant elle n'y est apparemment pas pour rien. Donc obligatoirement il a un contrôle sur la végétation ou quelque chose comme ça. En plus de cela il est paniqué comme pas possible, ce qui accélère la croissance des épis autour d'eux. Et Rain pensait bien qu'elle n'allait pas s'y mettre, ce serait dix fois pire. Il va en plus bientôt faire nuit, et c'est pas du tout un bon présage. Ces « cages » enferme en plus de sales bêtes, et cela elle en a fait l'expérience. Donc pour cette fois, elle va essayer [ Je dis bien essayer ] de positiver. Donc d'abord, essayer de le calmer.

    Rain s'accroupit devant lui, les mains posées sur ses genoux pour pas empirer la situation, puis inclina la tête sur le côté. Elle adopta alors une voix douce enfantine mêlée à une petit once de réconfort.

    « Ça va. Tout va bien aller okay ? Ne panique surtout pas, c'est pas bon du tout. On va s'en sortir. »

    Elle ne promettait rien, mais au diable les mauvaises pensées ! Juste, qu'elle avait toujours connu les humains aussi incontrôlables et paniqués que cela à la moindre situation délicate. Évidemment, elle n'aimait pas cela mais c'était dans leur nature. La petite poupée ambulante qu'elle était ne pouvait que rester calme pour se démarquer d'eux, de sa propre race dont elle se méfie bien. La jeune femme leva son regard au ciel, tout en redressant la tête. C'est vrai, la nuit n'allait vraiment pas tarder, en espérant que ce sera une belle nuit étoilée et pas que des orages soient annoncés. Et elle reprit alors, les yeux fixés au ciel.

    « De toute façon, si tu montre ta peur aussi spontanément c'est fichu. Et puis on va pas rester ici. Je vais tâcher de trouver un moyen de nous sortir d'ici. »

    En espérant qu'il coopère. Et Rain naturellement indépendante, menait bien sa vie et elle s'en sortait toujours, écorchure de volatile ou pas. D'ailleurs, elle ne l'avait pas encore détaillé depuis qu'ils se sont rencontrés, c'est à dire il y a quelques minutes. C'est ce qu'elle fit alors. Rain lui apporta toute son attention, fixant son regard d'un bleu profond sur lui. Roux avec des yeux verts qu'elle trouvait assez beaux. Un visage fin pour un caractère très humain. A première vue … Bin il semblait facile pour lui de paniquer à la moindre seconde. Il n'avait pas l'air méchant non plus. Ne pas se fier aux apparences. Un masque peut tout cacher. Mais elle avait des doutes sur le fait qu'il puisse faire la comédie dans un moment pareil …
    La jeune femme souffla longuement. Quelques réflexions lui vinrent en tête.

    « Concentres toi sur autre chose que la végétation. »

    A part la végétation, il y avait elle … Elle qui ne cessait de parler pour réconfor … Parler ? Mais bien sûr ! Rain eut un tilt dans la tête. Si il s'adressait à elle, s'en faire attention aux épis, peut-être qu'il ne paniquerait plus avec le temps et tout cela se calmerait. Ce truc avait 50% de chances de marcher. Qui ne tente rien n'a rien. Et puis apparemment, ce labyrinthe marchait en fonction de son taux de panique. Elle enchaîna alors d'un ton de voix un peu bas, presque timide, sourcil levé, comme interloqué. Elle n'aimait décidément pas trop parler.

    « Au fait, moi c'est Rain. Excuse moi de ne pas m'être présentée plus tôt. »

    Rain … Il y a des jours où son calme rivalisait avec ceux des adultes, des adultes mûres et matures on va dire. Ne devait-il pas se demander pourquoi elle semblait ignorer ce qui les emprisonnait dans un champ ? Pourquoi elle faisait comme si de rien n'était tout à coup ? Ce genre de comportement agaçait parfois, étonnait, calmait … Et lui, comment allait-il réagir ? Elle s'attendait à tout. En attendant sa réaction, elle restait accroupie, ses poings qui s'étaient fermés, posés sur ses genoux, abordant un regard intrigué et contemplant une quelconque expression qui pouvait se dessiner sur le visage de son interlocuteur.

    Étrange que son pouvoir ne se soit toujours pas réveillé de sa torpeur. Mais c'était bien ainsi pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Y a des jours où on ferait mieux de rester couché! [Rain Cross]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Y a des jours où on ferait mieux de rester couché! [Rain Cross]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nature :: Champs-