Un nouveau pensionnat, de nouveaux pouvoirs, de nouvelles rencontres... Gérer vos relations et amusez-vous dans le Pensionnat Magique !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un tour dans les ruines [Kiyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miyako Hinawa
Actif
Actif
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 23
Localisation : Dans son sous-sol ♫ ~

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Gravité ~

MessageSujet: Un tour dans les ruines [Kiyo]   Ven 13 Aoû 2010 - 22:39



De toutes les ruines du monde, la ruine de l’homme est assurément la plus triste à contempler.


<< Voilà! Terminer! Surtout fait attention avec ton bras. Je ne veut pas que tu revienne ici a cause d'un accident! >>

Un claquement de porte. Miyako était furieuse. L'infirmière qui venait de la soigner d'une griffure d'ours n'y été pas aller doucement. Mais bon, la blondinette survivrait ! Encore heureux qu'elle n'est pas hurlé. Ce n'est pas une douillette non plus, mais quand même, quand on se fait griffer par un ours enragé, il y a de quoi s'inquiéter !
La jeune femme quitta donc l'infirmerie et regarda la bande qui occupait son bras droit. Elle lâcha un "pfft" et se dirigea vers sa chambre. C'était pas tout ça, mais après cette rencontre avec un ours et cette jeune femme du nom de Rain, il fallait qu'elle se change. La blondinette sortie de sa chambre habillait en noir et rouge. Puis, elle descendit a tout allure les escaliers pour arriver au hall. A peine essouffler, elle regarda la porte qui menait dehors et se dirigea vers elle. Mia n'avait aucune envie de rester dans ce pensionnat, il fallait qu'elle sorte. Et cette fois-ci, elle allait essayer de trouver un endroit calme ! Pas d'accident comme amocher un ours, "tuer" une secrétaire ou choqué un éléphant. Stop ! Du repos ! Depuis que Miyako était arrivé ici, elle n'avait fait que se battre avec des animaux enragé. Bon d'accord, elle était colérique... Il fallait juste faire attention à ne pas l'énerver.

Et tout d'un coup, plus de bruit. La jeune femme s'était arrêté net devant la porte du hall. Elle fit un pas sur le côté et pencha la tête vers la droite pour regarder par la grande fenêtre. Grand soleil. Mais où la blondinette pouvait aller ? ! Un endroit ou personne ne pouvait venir. Elle avait entendu des gens parler en ville, sur des ruines qui ne se trouvait pas loin. Enfin, pas loin, à quelques heures du pensionnat... Miyako ne chercha pas à comprendre. Elle releva la tête et poussa la porte avec ses deux mains. La blondinette grimaça. Pas de gestes brusque avec son bras.

<< Je l'avais presque oublié celui-là...>>

Mia dévisagea son bras du regard et avança. Voilà, elle y était. Dehors. Ce pensionnat ressembler plus à une prison qu'un lieu accueillant on l'ou pouvait apprendre à maitriser ces pouvoirs. Les secrétaires à l'accueil en était la preuve. La jeune femme regarda les deux statues qui étaient devant la grille imposante du pensionnat. Elle soupira. Et les deux statues commencèrent à planer. Pas maintenant ! La blondinette n'avait pas envie de faire des dégâts devant le bâtiment. Elle se dépêcha d'avancer tête baisser et les statues s'écrasèrent sur leurs socle. Bon il était temps de prendre l'air ! Et de vraiment avoir du repos. Elle aurait bien pu rester dans sa chambre, sur son lit à regarder le plafond, mais elle entendait les cris des autres élèves qui passer devant sa porte. Ils avaient que ça à faire de leurs journée.

Les ruines. Miyako était arriver. Elle leva alors la tête. Cela ressembler a un chateau. Enfin... D'après les morceaux qui rester. Soudain, la jeune femme sentit quelque chose lui parcourir son bras. Elle se retourna brusquement. Rien. Elle devait avoir rêver. A force de voir des ours qui courait après elle, ca devait être normale. Enfin... elle essayais de se rassurer. Il parait que des âmes serait présente dans ses ruines. c'était la rumeurs qui courait en ville, et dans tout le pensionnat d'ailleurs.
Mia y croyais un peu. Elle avait bien des pouvoirs. Pourquoi pas des esprits dans des ruines? Tout ca avait l'air de tenir debout. Mais pas le temps de réfléchir, elle avait envie de visiter. En plus, personne n'avais l'air d'être présent dans cet endroit. Que la visite commence!

[...]

Au final, la visite s'était vite achevé. Malgré la grandeur de ces ruines Mia avait tout fini de visiter. Elle s'était fait quelque frayeur en apercevant parfois des ombres, mais rien de bien concluant. Il n'y avait pas tant d'esprits dans ces ruines, malgré les descriptions des pensionnaires. Ils avaient dû en faire trop, comme d'habitude.

La blondinette était fatiguée. En plus de cela, elle n'avait pas amené son sac à dos au cas où elle aurait faim. Quoi qu'il en soit, c'était hors de question qu'elle rentre au pensionnat. Elle alla alors s'asseoir sur une grosse pierre qui ne se trouvait pas loin. Elle avait besoin de réfléchir. ça faisait une semaine qu'elle avait abandonné son ancienne vie. Et elle la regrettait. Dans sa ville, c'était toujours calme. A part les jeunes riches qui polluaient parfois les rues. Mia leur donnait vite une bonne leçon. Que ce soit coup de pied dans les jambes ou un coup de poing au ventre, Mia était toujours là pour calmer les jeunes rebelles. Un vrai garçon manqué cette fille ! Elle s'habillait toujours de façon simple, jogging. Et là, tout avait changé. Elle se battait avec des animaux et avait même un pouvoir ! A 17 ans, c'était difficile de réfléchir a tous ca. Son caractère avait changé. Elle était devenue encore plus colérique qu'avant et donner des coups a n'importe qui et sur n'importe quoi.

<< Bon, je vais rester ici jusqu'à la fin de la journée, ça a l'air d'être calme. >>

Dit-elle avec une voix douce. En tout cas, elle était contente d'avoir trouvé le calme.
Tout cela ce brisa quand elle entendit encore un bruit. Ce bruit la surpris tellement qu'elle sursauta, faisant planer toutes les pierres qui étaient autour d'elle, y compris sur celle qu'elle était assise. Mia sauta de la pierre et fit une chute un peu mouvementé. Son bras refaisait des siennes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiyo Nizaki
Actif
Actif
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 04/08/2010
Age : 23
Localisation : Las-bàs ! Non Là !!

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Control del fuego.

MessageSujet: Re: Un tour dans les ruines [Kiyo]   Sam 14 Aoû 2010 - 2:37

Pensionnat Magique ... Enfin, c'est ce que désigner la lettre, un pensionnat ou les personnes dotées de pouvoir magique pouvaient apprendre à les maîtriser. Faut dire, l'exploit du gâteau d'anniversaire flambée ... ce n'était pas une "maîtrise". Mais ceci était oubliée, enfin oubliée, disons qu'il a abandonné ça vie pour celle là, sans même réfléchir, il a abandonné la richesse, les villas ou autre seulement pour vivre seul. Vivre seul ce n'est pas ce qui lui fait peur, il aime la solitude. Bref, Kiyo atterrit à un endroit ressemblant a de plaine vaste et étendue sur des kilomètre à la ronde, endroit inconnue au yeux de celui-ci, il marcha tranquillement avec sa valise sur l'herbe encore mouillé par une certaine pluie, ou la rosée ... Il ne dit pas un mot, il marcha quelques pas et leva la tête. Un ciel bleu, tellement bleu, avec quelque tâche blanche qui n'était autre que quelques nuages éparpillées dans cet océan céleste. Il resta à contempler celui-ci quelque minute avant que quelque bruit d'oiseau l'interpella, il se sentait perdu, à chercher quelque trace humaine, il se demanda s'il rêvée ou pas ...

Quelque minute, assis sur sa valise, il attendit, ou réfléchit plutôt. Un calme plat régnât en maître ici, c'était presque insupportable, ce devant cet beauter de la nature était certes, incroyable, mais ce silence lui montée a la tête. Kiyo se leva d'un coup, laissant ses valises sur place et marchât tout droit, quand, au bout d'une plaine, on pu apercevoir un château, immense,. Kiyo alla chercher sa valise avant d'aller en quête de cette ... Vestige ? Plus il s'approchait, plus on pouvait percevoir, qu'il était en ruine, délabré ou autre. Kiyo s'approcha, d'une faille qui apparaissait dans un mur, il y posa sa valise délicatement et se plaça devant la faille apparente devant le mur en pierre ...

Il hésita à rentrer dans ses vestige, il pouvait y sortir un truc bizarre, une bête féroce prête a dévoré tout ce qu'elle trouve sur son chemin ou autre. On peu dire que n'importe quoi peut se trouver à l'intérieur, les pouvoirs magiques existent bien, donc voilà ... Il décida de prendre sont courage a deux mains, il entra. Il ouvrit un oeil délicatement, constata que rien ne c'était passé. En tout cas, cela avait l'air d'être stable, ça s'écroule pas. Kiyo marcha quelque minute, on aperçut de long couloir humide, des escaliers qui semblèrent ne mener nul pars ...


Arriver à une porte, il ouvrit délicatement celle-ci et aperçu, une grande salle, avec un fond qui donnait une vue sur toutes la plaine et ces environnement, c'était magnifique, elle était positionnée au-dessus de l'entrée principale, dans la pièce, sur les côtés se posaient des bancs. Ses bancs casser, déplacées ou retournées, devait regorger d'histoire fascinante de l'ancien temps. A peine arriver dans ce monde parallèle, les découverte était fascinante, pleine de promesses ou d'émotions. Kiyo, se dirigea d'un pas léger vers un banc, qui semblée être en bonne état, il s'assoit. Mais au moment de s'asseoir, un vent, qui n'était pas qu'un simple vent, frotta la chemise de Kiyo et disparue. Il se leva tout d'un coup, par peur, ses lieux était peut-être ... Hantée ? Les pouvoirs existent bien, les fantômes peuvent aussi ! Il se déplaça dans la pièce toute en touchant a tout, ses statuettes ou autre était magnifique. Puis, il dévouât son regard sur le fond de la pièce, qui donnât une vue sur tout le paysage.Il s'assis au bord


-Ou suis-je bien tombé ... Ce monde n'est pas pour moi ...

Dit-il dans un soupir, ferma les yeux et s'appuya sur sa tête. Il ouvrit un oeil et vit une fille qui sortait des ruine. Une fille ? Donc cet endroit n'est pas aussi désert qu'il le pensait ! Il la regarda marcher vers une pierre, enfin un rocher, assez plat pour, d'après ce qu'il voyait, s'y allonger. Kiyo la regarda. Elle était belle, du moin de ce qu'il voyait, il voulait aller la voire, pencha sa tête et regarda la hauteur, c'était pas bien haut 2M environ. Kiyo, était très sportif, il était autant passionné par l'art que par le sport. Il pratiquait énormément de sport diffèrent, on pouvait le voire sur sont corps. Bref, il avait le regard sur le sol et décida de sauter, mais au moment de se lever, le sol, fissurer et vieux de plusieurs siècle semblent-il, s'effrita et céda sous les pieds du garçon, il n'eu pas le temps de voire cela, qu'il fut entrainé par la chute des pierres, il atterrit sur un bloc de pierre, haut de .. environ 1M, maximum. Il s'épousseta et se leva, au moment où il se leva, il entendue un cris, regarda en face et vit, une pierres voler .. Non, plusieurs plusieurs pierre voler, oui voler en l'air, on aurait dit une zone qui était sans gravité, ou que quelqu'un les maintenait en l'air mais il y avait personne. Alors comment cela pouvait-il avoir lieu. C'etait impresionnant ...

En regardant bien, au centre se trouver la fille de tout à l'heure, elle volait sur la pierre quand tout d'un coup, sauta, de ce qu'on pouvait apercevoir, de la pierre, elle atterri assez brusquement au sol, mais bougea presque pas. Par instinct, Kiyo courra vers la jeune blonde, cette petite distance qui les separé se fessa rapidement, toute en évitant les pierres qui stagnaient dans l'air. C'était impressionnant, il arriva à côté de la fille, il s'agenouilla et la retourna sur le dos. Elle était belle ... Il la contempla un instant avant de voir qu'elle était toujours présente


-Mademoiselle, mademoiselle !! Ca va aller ?

Dit-il assez paniquer, mais celui-prétât plus son attention sur les pierres qui volait, pouvant retombé a tout moment. Kiyo regarda à nouveau la jeune blonde et, souffla un coup, il plaça ça main droit sous le dos de la fille, la main gauche sous les jambes de celle-ci. Il se leva d'un coup et regarda ou aller. Il retourna à l'interieure des vestiges, il courra vers ses vestige en évitant les pierres qui flottaient dans l'air et s'arrêta en face de ce château. Il s'agenouilla a côté de l'entrée et posa la fille sur l'herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Hinawa
Actif
Actif
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 23
Localisation : Dans son sous-sol ♫ ~

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Gravité ~

MessageSujet: Re: Un tour dans les ruines [Kiyo]   Sam 14 Aoû 2010 - 15:39

Voilà ce qu'on pouvait qualifier de lamentable. Oui, Mia s'écrasa lamentablement sur le sol, la tête la première. Que ça faisait un mal de chien ! Ce pouvoir n'était pas de tout repos. Il avait causé pleins de dégâts déjà. Et en plus de ça, la graviter avait réapparut brusquement quand elle sauta, ce qui la projeta sur le sol deux fois plus fort que la normal. Ah ! Et pour rajouter encore quelque chose, son bras aussi lui faisait très mal, sa bande taché de sang en était la preuve. Qu'elle avait mal à la tête ! Elle entendit quelqu'un parlé, et sentit son corps se levait. Puis, plus rien. Quelques minutes plus tard, elle sentait quelque chose de frais lui parcourir le dos. Elle sourit. Elle était bien ici.

Mais voilà qu'elle se posait des questions. Elle était morte ? Non, quand même pas. Remarque, elle avait fait une chute de plusieurs mètre. A cause de quoi ? Son pouvoir.
Mia se releva brusquement et en une fraction de seconde se rassit. Sa tête lui tournait et son bras lui faisait très mal. Quand elle remarqua que la bande était en sang, elle lâcha un "aïe" et détourna le regard. Elle détestait voir du sang sur elle. Elle préférée encore en voir sur les autres... Puis elle elle remarqua quelque chose. On l'observait. Elle se retourna et elle eu la trouille de sa vie. Un jeune homme se tenait devant elle. Miyako écarquilla les yeux et resta planter là quelque seconde avant de se relever et de reculer. Elle ne s'attendait pas à voir quelqu'un ici, on lui avait dit qu'il était désert car personne n'osait si aventurer. Ils avaient trop peurs des esprits qui y rodaient.
Mia soupira. Un soupire de soulagement. Elle avait cru pendant quelques secondes que c'était un esprit qui l'avait emmené là. Oui, une grande imagination !

<< J'ai cru que vous etiez... >>

Elle ne termina pas sa phrase. Dire qu'elle avait eu la trouille de sa vie car elle croyait que ce jeune homme était un fantôme ? Non, très peut pour elle. Et en plus de ça, la jeune femme n'avait pas l'habitude de montrer ses émotions. Elle disait que c'était un signe de faiblesse. M'enfin là, c'était raté. Elle avait bien montré qu'elle avait eu peur. Et elle ne remarqua pas tout de suite quelques débris de pierres planer. Il fallait qu'elle se calme sinon elle allait planer aussi et le jeune homme par la même occasion. Et pour redescendre, cela aller être difficile. Miyako ferma les yeux pendant plusieurs secondes. Les pierres restèrent à planer sur places, quand elles s'écrasèrent sur le sol.
La blondinette ne ré ouvrit pas les yeux tout de suite. Elle avait le tournis. Puis elle se toucha le front tout en ouvrant les yeux. Elle avait du sang. Cela expliquer qu'elle avait l'impression que sa tête aller exploser.

Puis, la jeune femme posa ses yeux sur le jeune homme qu'elle avait ignoré pendant quelques secondes le temps de régler certains problèmes. A vrai dire elle ne savait pas quoi lui dire, "merci" ou alors lui lancer carrément des questions comme "T'es qui toi ?" Mais elle allait passer pour une enfant mal polie, malgré qu'elle ait eu une éducation très stricte. En tout cas elle était bien contente que l'époque des dix fourchettes soit révolues. Pour être honnête, elle avait retenus la fonction de cinq fourchettes. Mais pour elle, une fourchette resté une fourchette.

<< Merci.. >>

Dit-elle simplement tout en se grattant la tête. Et là... Qu'est ce qu'elle pourrait bien dire ? Elle détourna le regard et regarda encore une fois sa bande pleine de sang. Elle posa sa main dessus et la retira. Ah... Une bonne surprise ! Mia avait du sang plein les mains. Elle fit un geste au jeune homme pour lui dire d'attendre deux secondes, puis elle retira le gilet qu'elle avait autour de la taille. Puis, elle tira son gilet et enleva avec ses dents les manches. Ensuite elle releva brutalement sa bande et grimaça. Il ne restait plus qu'à faire un noeud autour de la grande blessure et d'arrêter le sang. Elle grimaça encore.

<< Voilà ! ça devrait tenir ! >>

Oui, la "bande" devrait tenir. Et au moins, elle ne voyait plus son sang. Elle lâcha le gilet. Il avait coûté une fortune mais bon. Puis elle posa encore une fois ses yeux bleus sur le jeune homme.

<< Dites. Vous venez du pensionnat? Vous êtes venus chercher du calme aussi, j'imagine?... >>

La petite curieuse refaisait surface ! A vrai dire elle voulait engager la conversation. Même si au départ, elle voulait tout simplement rester seule. Et de toute façon, elle n'allait quand même pas partir comme ça, ou l'ignorait, alors qu'il l'avait quand même secouru. Puis, elle s'assit sur l'herbe face au jeune homme. Le sang qu'elle avait sur le visage continuait de couler, mais ça, elle s'en fichait pas mal, même si cela lui faisait mal. Voilà, elle avait engagé une sorte de conversation et attendait les réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiyo Nizaki
Actif
Actif
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 04/08/2010
Age : 23
Localisation : Las-bàs ! Non Là !!

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Control del fuego.

MessageSujet: Re: Un tour dans les ruines [Kiyo]   Sam 14 Aoû 2010 - 23:08

Kiyo, regarda la fille au sol. Une assez mince blondinette, aux yeux brillants avec un beau visage. Il resta assis à coter d'elle pour éviter qu'elle ai encore des ennuis, Kiyo était de nature protecteur, il aime rendre service à des gens, bon ce n'est pas un super-héros, mais a tout moment il rendrait un service même si celui-ci devait le blesser ou autre. Bref, en regardant la jeune fille, on pouvait apercevoir qu'elle était blessée au visage et au bras. Le bras, ça devait être avant, car une bandelette blanche était posée, même si celui-ci et tacher de sang maintenant. Pour le visage c'est dû certainement à la chute.

Puis, comme un éclaire surgissant du ciel, la fille se releva, Kiyo resta impassible, toujours assis à regarder la fille. Elle tenait debout, c'était déjà ça, après une chute pareille, on pouvait laisser à croire qu'elle aurait du mal à tenir debout. Kiyo, n'ayant reçu aucune formation au premier secours, ne savait que faire pour ses blessure, il la regarda simplement, se leva tranquillement, on pouvait remarquer qu'il était bien plus grand, un peu près d'une tête, presque. Il s'approcha de la fille un peu.


<< J'ai cru que vous etiez... >>

Dit elle, Kiyo ne comprenait pas très bien, peut être la t-elle pris pour une de ses connaissances.

- Que j'etiez ?

Il n'attendait pas vraiment de réponse, c'était surtout pour répondre et ne pas rester muet. Après cette phrase, il regarde autour de la jeune fille et vit, par ça grande surprise, quelque débris de pierres planait, pas très haut mais qui planer. C'était impressionnant de voir cela, comme tout à l'heure avec les grosses pierres qui flottaient. Encore de la "magie" ou seulement un rêve ... Il s'accroupit sur le sol, en direction d'un petit caillou qui planait a même pas quelque centimètre. C'était magique, un truc inimaginable, il la pris délicatement par le pouce et l'index et senti une force, une petite force qui la maintenait, il brisa cette force pour prendre le cailloux et l'observer. Ca a l'air idiot hein ? Rester à observer un cailloux dans la paume de sa main. Il se releva, le cailloux toujours dans la main, regarda la

<< Merci.. >>

Dit-elle dans un élan de souffle, tout en ce grattant la tête. Puis, la fille lui fit un geste pour dire qu'il attende .. Pourquoi ? Il compris vite qu'elle changa la bande, c'est vrai qu'avec tout ce sang, il vaut mieux en mettre une nouvelle. Puis, elle changa la bande par une sorte de gilet. Elle tacha son gilet pour empêcher le sang. Elle aurait pu demander au jeune homme s'il avait une bande ou autre, car il en avait dans ça val ... Valise ? Elle est où en faite, il l'avait laissé au pied d'un mur, comme celui derrière la jeune blonde, donc il ne devait pas être bien loin de la valise. Puis, au moment où il chercha du regard, comment remonter par là où il est tombé, la fille l'interpella dans sa phrase.

<< Dites. Vous venez du pensionnat? Vous êtes venus chercher du calme aussi, j'imagine?... >>

Pensionnat ? Ce n'était donc pas une connerie ou autre ? Il métas quelque seconde à répondre, il se rendit compte qu'il rêvait pas ... C'était la réalité ... Dur à encaisser. Mais, il s'assit en face de la fille et répondit.

- Pensionnat ? Donc ... C'est vrai ? Je suis dans un autre monde ? ...

Dit il sur un ton un peu nostalgique. Il se rendit compte que tout aller changer. Pourquoi avoir écouté cette foutu lettre et tout quitter pour un misérable pensionnat. Il avait tout, absolument tout sauf ses .. Parents ?! Mais ce n'est pas cela qui aller les ramener, du moins pas ici même. Il leva les yeux sur le front de la demoiselle et vit la blessure, elle ne s'arrêta pas, il décida quand même de l'aider, fallait quand même pas qu'elle se vide de son sang.

- Dit, on va aller chercher ma valise qui est à l'arrière de cette ruine, j'ai des bandages pour votre bras et votre tête, on va remonter par la là où je suis tombé, on fera connaissance sur le chemin. Ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Hinawa
Actif
Actif
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 23
Localisation : Dans son sous-sol ♫ ~

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Gravité ~

MessageSujet: Re: Un tour dans les ruines [Kiyo]   Dim 15 Aoû 2010 - 20:08

Le jeune homme semblait assez étonner d'être dans ce nouveau monde. Peut-être que c'était un nouvel arrivant ? Mia n'afficha aucune expression sur son visage et hocha la tête. Oui, c'était bien vrai, ils étaient dans un autre monde. Quand elle y repensait, la jeune blondinette se demandait pourquoi elle avait fait ses valises aussitôt après avoir reçu cette lettre stupide. Mais peut-être qu'elle n'avait pas eu le choix ? Elle se souvenait de ce portail de couleur violâtre qui se trouvait dans une rue déserte. Il était apparut quelques secondes après que la jeune femme fut arrivée dans cette ruelle. Elle se souvenait bien qu'elle avait eu la trouille, mais elle avait foncé tête baisser, bien décider à changer de vie. Même si, c'était vrai, son ancienne vie lui manquait maintenant. Elle avait laissé tombé tout le monde sans rien dire et elle se demandait bien comment ils avaient réagi quand ils avaient vu qu'elle n'était plus là, depuis maintenant une semaine. Mais la blondinette c'était habitué à cette nouvelle vie, a ce pensionnat. Elle ne s'y attachait pas trop et rester la plupart en dehors, peut-être, car elle avait peur. Mais de quoi ? Si un jour elle avait l'occasion de revenir en arrière, elle le ferait.

Une voix la fit sortir de ses pensées. C'était le jeune homme. Il proposa de se rendre au point de départ pour reprendre sa valise et ainsi prendre ses bandages.

<< Je n'ai pas ... >>

Elle ne termina pas sa phrase. Dire qu'elle n'avait besoin d'aucun bandage et qu'elle était parfaitement capable de se débrouiller toute seule ? ça lui paraissait déplacer. Et en plus de ça, il avait besoin de sa valise.
Mia se leva lentement et mis les mains derrières sa tête pour s'étirer. Elle avait un peu mal à son bras en faisant ce geste, mais c'était pour faire passer la douleur.

<< D'accord. >>

Dit-elle simplement. La jeune femme n'aimait pas trop parler. Et pour dire "oui", elle n'allait quand même pas lâcher des tonnes de mots. La blondinette se mit à marcher avec le jeune homme. à cause de son coup qu'elle avait pris à la tête elle ne se souvenait pas trop du chemin et se contentait de suivre l'individu. L'ambiance était glaciale et personne n'avait parlé depuis quelques minutes déjà. La jeune femme posa ses yeux bleus/vert sur le sol et marchait d'un pas lent. Puis quelques secondes après, quelque chose la gêna. Elle ne s'était pas présentée.

<< Miyako. Mais on m'apelle Mia. >>

Elle n'avait pas fait une phrase complète. Et comme nous l'avons déjà dit, elle ne parle pas beaucoup. Surtout que la chute qu'elle avait fait l'avez bien amocher. Elle essayait de limiter ses paroles. Puis, elle ne dit plus rien.
Quelques minutes après, Miyako voyait l'entrée des ruines et une valise de taille moyenne. Puis, elle s'arrêta a quelques mètres de celle-ci et attendit en croisant les bras. Son visage était presque inexpressif et même si on cherchait longtemps dans ses yeux la trace d'une émotion, on ne trouverait rien. à vrai dire, elle essayait de ne pas déclencher son pouvoir par indnavertance, elle avait pas envie d'assommer encore quelqu'un. Et surtout que s'il était assommer, elle n'avait aucune envie de le transporter au pensionnat qui était à deux heures d'ici, en perdant son sang de son bras et de sa tête. La blondinette se contenta donc d'attendre.

[ Désoler, c'est court mais je peut pas faire plus T_T'' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiyo Nizaki
Actif
Actif
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 04/08/2010
Age : 23
Localisation : Las-bàs ! Non Là !!

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Control del fuego.

MessageSujet: Re: Un tour dans les ruines [Kiyo]   Lun 16 Aoû 2010 - 3:21

Kiyo eu son affirmation, il n'était plus, qu'en quelque sorte sur une terre isolée avec seulement les pensionnaires ... Il eu un coup de cafard, avait t-il fait une bêtise de rejoindre ce monde ou peut être est-ce pour lui une nouvelle chance de recommencer a zéro ? Nul ne sait ...

Bref, pendant ce petit coup de cafard, la jeune blonde était assez "pensif" enfin, de ce qu'elle laissait paraître, on ne pouvait guère décerner une émotion ou autres. Cela intriguer Kiyo, comment rester impassible devant ce qui s'est passer ou encore, suite à sa blessure au bras et au front, cela devait faire terriblement mal. Quand Kiyo proposa de retourner à son point d'arriver, la jeune fille hésita, avait l'air gêner ou autre. Pour Kiyo, c'était une façon de faire connaissance, de plus, fallait aider la jeune fille blessée et en plus, il n'allait pas laisser la valise de l'autre coter. Après quelques secondes de silence, la fille accepta de le suivre. À première vue, elle avait l'air plutôt poser et distingué, elle était calme et silencieuse ... En quelque sorte mystérieuse. Kiyo voulait poser tout plein de questions, mais cela avait l'air de la déranger, donc il allait commencer doucement.


Ils se levèrent tout deux et Kiyo prit tête pour aller chercher sa valise, un peu normale, aussi, il y a que lui qui s'est où elle est, enfin .... Dans cette sorte de labyrinthe. Pendant leurs escapade aux seins de cette vestige, une petite voix se fit entendre derrière Kiyo, c'était celle de la jeune blonde. Elle énonça une bref phrase qui dévoilait son prénom ... Miyako, elle s'appeler donc Miyako, elle ajouta qu'on la surnommé Mia. C'etait jolie, dans le courant de cette phrase, Kiyo énonça à son tour son prénom, il avait complètement oublié de se présenter, indigne de lui ! Faut dire que les pierres de tout à l'heure l'avais un peu ... Choqué ? Ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre des pierres volante.

- Très beau nom, je m'apelle Kiyo.

Dit-il avec élégance, pas pour charmer, ou épater, c'est sa nature c'est tout. Tout en disant cette phrase, sa tête se tourna pour regarder la fille, mais elle avait les yeux braquer sur le sol. Kiyo eu un aire un peu déçue, retourna la tête pour voir le chemin quand on pouvait apercevoir, une vive lumière au bout de ce tunnel sombre et humide, c'était son point de départ, il reprit sourire et continua son chemin. On pouvait apercevoir une moyenne valise poser sur le coter de la faille.


- La v'la, attendez-moi deux seconde mademoiselle.

Il s'accroupit et, sur une poche de coter, en ouvrant tranquillement, quelque objet de secours dépasser. Il fouillât quelque seconde et sortit deux bandages de la poche. Il referma en forçant un peu car, la valise étant bombée de ses affaires en tout genre, il ne voyageait pas léger, mais sa valise ne permettant pas de prendre tout ce qu'il avait à prendre, il laissa de coter pas mal de choses. Il se releva et se tourna vers la jeune demoiselle qui resta debout à coter un peu plus loin. Il sourit un peu et lança doucement les bandages en direction de Mia, déclara dans un ton un peu moqueur

-Tenez, vous êtes grande donc vous pouvez le faire toute seul je suppose !

Il eu un petit rire, mais Kiyo avait tout de même des trucs sérieux à dire, il hésita quelque minute, n'espérant pas dérange Mia, mais voulait tout de même des réponses, alors, dans un élan de souffle, il pris la parole.

-Dite, ses pouvoir ou autres, c'est vrai alors ? Et les pierres qui volaient, c'était quoi ça ?

Deux questions en une phrase, c'était un peu déplacé de ça pars, ne pas attendre que la jeune fille réponde pour en placer une autre .... Bref, il avait besoin de réponses et oublia un peu ses principes de tenue. Ce monde l'intriguer de plus en plus et espérer des réponses de la jeune fille, elle avait l'air d'être la depuis longtemps, enfin peut être, vu qu'elle était calme, n'avait pas de valise.

[xD Des fois on a pas d'inspi, c'est pas grave, la preuve, tellement que j'etait crever j'ai ecrit Vasline au lieu de Valise, encors heureux que je me relit un peu O_o]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Hinawa
Actif
Actif
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 23
Localisation : Dans son sous-sol ♫ ~

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Gravité ~

MessageSujet: Re: Un tour dans les ruines [Kiyo]   Lun 16 Aoû 2010 - 19:05

Mia attendit quelques secondes avant que Kiyo est fini. C'était comme ça qu'il s'appelait, mais la jeune femme n'avait affiché aucune expression quand il se présenta. Puis, il lui lança les deux bandages et les attrapa sans mal, comme si c'était un chat qui attendait patiemment avant de bondir sur sa proie. Elle resta silencieuse, elle esquissa juste un sourire en guise de remerciement. Bon... c'était déjà ça ! Elle les déroula et enleva les morceaux de son gilet qui était sur la blessure de son bras. Mais elle s'arrêta net et fixa le jeune homme quand il lui parla. Puis, quand elle eu bien entendu la phrase, elle se remit au travail, toujours le regard vide. Elle essaya de reproduire le bandage qu'avait fait l'infirmière, pour pas se faire passer un savon en rentrant et elle n'avait aucune envie d'assommer encore quelqu'un du personnel. D'ailleurs, elle ne comptait pas mettre un bandage sur son front aussi.

<< Oui, c'est bien vrai. J'en conclus donc que vous avez recu cette lettre ? de toute façon, vous n'aurez pas eu le choix. >>

Dit-elle d'un ton froid, toujours en ce concentrant sur son bandage. Il fallait bien le serrer, même si ça faisait un mal de chien. Quand elle eu finie, elle relança l'autre bandage au jeune homme. S'il avait pris la peine d'en prendre, c'est qu'il en aurait besoin. Elle se contenta de prendre les restes de son gilet et de tapoter délicatement son front avec. Il n'y avait presque plus de sang.

<< Ca ira pour l'autre bandage. Merci. >>

Cette fois, ces mots n'étaient pas prononcés d'une façon froide, mais d'une manière plutôt rassurante, même si toutefois, aucune expression était affichée sur son visage. Puis, elle continua sur le même ton.

<< Les pierres volantes?... Ah! Mon pouvoir. je contrôle la graviter. >>

Contrôler, c'était un grand mot ! elle ne le contrôlait pas du tout, son pouvoir se déclencher quand elle ressentait une forte émotion, que ce soit de la peur, de la joie, de la colère. Et quand elle avait découvert son pouvoir, elle était juste en colère. Peut-être que cela expliquait pourquoi elle était plus colérique qu'avant, qui sais !
Elle avait prononcé cette phrase comme si c'était quelque chose de naturel, comme si cela n'était pas quelque chose d'extraordinaire. Elle cela la rendit triste. Elle se rendit compte qu'elle oubliait petit a petit son ancienne vie, son ancien monde. Elle baissa la tête, puis la releva quelques secondes après.

<< Et vous? Quel don avait vous? >>

La blondinette voulait bien savoir, histoire de voir si elle devait ce méfier ou pas. Il ne devait surement pas contrôler son pouvoir, alors si celui-ci était dangereux, il fallait quelle fasse attention. Elle n'avait pas envie d'être blessé accidentellement. Même si son don a elle n'était pas de tout repos, car elle pouvait se recevoir un rochet en pleine face a tout moment. Il fallait qu'il se méfie d'elle aussi.
Mia sentit encore une présence derrière et se retourna. Personne. Surement un coup de vent ! Cela recommença une nouvelle fois, faisant virevolter son écharpe. Elle fronça les sourcils.

<< Vous avez sentit ça? >>

Dit-elle légèrement paniquer. Mia n'était pas du genre à avoir peur de quelque chose pour rien, mais les fantômes, ça lui faisait la trouille. Et dans ce monde, elle n'avait plus aucune excuses. les fantômes existaient. A cette idée la blondinette frissonna et ce mordit la lèvre inférieure. Elle essayait de se rassurer mais pas la peine de ce voiler la face plus longtemps. cet endroit était hanté. Mia grimaça.
Elle n'avait pas remarquer tout de suite mais quand elle leva la tête elle vit Kiyo planer. Pas de chance.

<< Désolez! je vais arranger ca... Attendez... >>

Pourquoi elle avait dit ca ? Elle n'était même pas sur d'arrêter son pouvoir. Elle prit alors une pierre et la lança sur Kiyo. C'était bien ce qu'elle pensé. La pierre se mit a plané et Kiyo ne se reçeva pas la pierre en pleine face. Encore heureux qu'elle avait eu raison. Il était dans le champ qui n'avait pas de graviter. Cela voudrait dire que si elle s'approchait, elle se mettait à planer aussi.
Mais elle le savait très bien, elle ne pouvait pas arrêter son pouvoir car elle avait tout simplement une peur bleue des fantômes.

<< Peut-être que si... >>

Mia s'assit sur le sol et ferma les yeux.
* je n'ai pas peur des fantômes, ça n'existe pas.*
Voilà la phrase qu'elle se répétait sans cesse. Elle imagina qu'elle était dans son ancien monde. Puis elle ouvrit les yeux et regarda Kiyo. Il allait tomber et se fracasser la jambe. La blondinette se précipita vers le jeune homme et le vit tomber. Au dernier moment elle l'attrapa violemment par le bras et le projeta a quelques mètres d'elle. Bon. il s'était peut-être légèrement fait mal à la cheville. Mais c'était mieux que de se casser la jambe, non ? Par contre, la blondinette se fit très mal aux bras. Car de un, le jeune homme était beaucoup trop lourd et... De deux, elle l'avait empoigné avec son bras droit, bras qui était blesser. Puis, elle regarda ses mains. Comment elle avait fait pour le balancer comme ça de quelques mètres ? Peut-être avec son pouvoir, comme elle avait fait pour l'ours.

<< Ah! ca fait un mal de chien se truc! >>

Elle grimaça et se dirigea vers le garçon l'air désoler. Et oui, c'était elle qui était responsable de cet accident. Fallait bien qu'elle s'excuse, non ?

<< Excusez moi... ça va? >>

Dit-elle en penchant la tête vers la droite. Esperons qu'il ne sois pas trop touché, Mia n'avait pas envie d'avoir un bléssé en plus sur le dos.

[ Voilà un rp un peut moins court ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un tour dans les ruines [Kiyo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un tour dans les ruines [Kiyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nature :: Ruines-