Un nouveau pensionnat, de nouveaux pouvoirs, de nouvelles rencontres... Gérer vos relations et amusez-vous dans le Pensionnat Magique !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur la glace...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexei Liadov
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Sur la glace...   Sam 7 Aoû 2010 - 16:45

De lourds et paresseux nuages gris naviguaient dans le ciel, projetant dans leurs sillage des ombres sombres sur la terre. La vie s'éveillait lentement, les oiseaux commençait à chanter et le vent terminait de raconter ses songes nocturnes à la rosée. Pourtant, malgré l'heur matinal Alexei était déjà éveillé et prés. La lanière de son sac de sport lui barrait l'épaule et les graviers chantaient sous son pas énergique. Il avait trouvé la patinoire le lendemain de son différent avec Hikaru, depuis il y passé toutes ses journées, comme si rien n'avait changé sa vie. Le matin il quittait le bâtiment principale de l'académie en passant par le réfectoire pour prendre son petit déjeuné et son repas du midi, puis il ne rentrait pas jusqu'à la tombé de la nuit. Évitant ainsi les mots et les regards d'Hikaru. Même s'il ne connaissait pas le jeune
australien, son attitude l'avait blessé. Depuis leurs petit
différent les deux jeunes hommes s'adressaient à peines la paroles, et seulement pour les choses essentielle de la vie en collocation... Une bien triste fin pour une relation qui n'avait pas si mal commençait ! Après quelques minutes de marches le grand bâtiment enfermant la piste glace apparue. L'architecture du lieu était classique, et plutôt opaque. Rien d'exceptionnel pour une patinoire, cependant il était impossible de savoir s'il s'agissait d'une patinoire sans y rentré. Le jeune russe posa sa main sur la porte et l'ouvrit, l'air froid lui caressa la peau pour son plus grand
plaisir. Comme d'habitude, du moins depuis qu'il y venait, la
patinoire était déserte et muette. D'un pas revigoré par la vision
du cercle blanc n'attendant plus que ses lames, Alexei se dirigea
vers les vestiaires. Il enleva son tee-shirt à manche courte pop-art sur lequel une bouteille de vodka était dessiné, pour en enfilé un simple haut noire à manche courte également, son tee-shirt d'entrainement. Puis il enleva également son bermuda blanc ( s'étant levé aux aurores, il n'avait pas anticipé le changement de temps ), pour enfilé son pantalon d'entrainement. Enfin il enfila ses patins, ses amis de toujours. Après avoir fermement noué ses chaussures de patinage, et ganté ses mains, il se dirigea vers la glace. Dans son regard l'excitation pétillait. Il retira les protège lames et mis un pied puis l'autre sur la surface lisse, le bruit métallique émanant de la rencontre entre la glace et l'acier raisonna dans la patinoire déserte. Il s'élança, avant de s'entrainer il devait s'échauffer.

Entre Alexei et la glace le liens avait toujours été très fort, et ceux depuis le premier jours. Au début ses parents ne voyait pas la pratique de ce sport d'un mauvais œil, mais quand le jeune homme affirma qu'il voulait devenir un pro, et passait sa vie sur la glace. Tout changea... Le visage furieux de son père et la voix méprisante de sa mère raisonnait encore dans ses oreilles. Il déshonorait les Liadov. Mais le jeune russe s'en moquait, on lui avait demandé de choisir et il avait fais, il voulait mourir sur la glace ! Cependant, ne jamais voire ses parents lors des grandes compétition le faisait souffrir. Il aurait aimé, voire la flamme de la fierté au moins une fois dans leurs yeux. Juste une fois. Le plus ironique dans tout ça, c'est que Hikaru, le premier visage de sa nouvelle vie, le prenait pour son opposé... Et pensait que ses parents avait quelque chose avoir dans sa réussite sur la glace. Pour clore sans séance d'échauffement le jeune homme lança un triple Axel, qui retomba parfaitement dans un bruit élégant. Les choses sérieuses allaient commencées. Grâce à son niveau, Alexei pouvait très bien s'entrainait seul, cependant la voix de son coach lui manquait terriblement. Secouant la tête pour ne pas être affligé par la mélancolie, il partit enclenché la musique de son programme. Au même moment, un éclaire fit raisonnait le bâtiment, le russe se rappela de la faculté pikachu de l'australien, un sourire apparue sur son visage. Les premiers accords raisonnèrent dans la patinoire. Alyochka débuta son programme... Après avoir pris une vitesse suffisante, il lança l'enchainement le plus difficile du programme : Quad/triple/Double. Les trois sauts passèrent sans encombre ! Il enchaina par la suite les suites de pas, plus rapide et impressionnante les unes que les autres, les pirouettes rapides et gracieuse, et les saut plus haut et plus précis. Bien sur tout ça en rythmes ! Cependant, se n'était pas qu'une simple démonstration de maitrise technique, sur la glace,
le russe dégageait quelque chose, un charisme or norme. Il semblait échappait à toute les règles de la physique, il semblait être libre et pouvoir volait ! Et dans ses yeux bleu-violet, la voie
lactée semblait se reflétait toute entière, plus brillante que jamais. Gracieux, techniquement abouti, passionné et charismatique, voilà ce qui avait porté Alexei au sommet de la discipline.

Il répéta ainsi plusieurs fois son programme, rectifiant à chaque fois des petites erreurs, ou maladresse. Parfois il répétait pendant plusieurs minute le même mouvement pour être sur de le réussir à la perfection. Mais même durant les périodes de travail purement
technique, la flamme qui brillait dans ses yeux ne s'amoindrissaient pas, au contraire, chaque minutes passé sur la surface lisse et blanche, semblait la nourrir ! Un bruit attira l'attention d'Alexei, il y avait quelqu'un dans la patinoire. Il dut ce concentrait quelques secondes pour reconnaître la silhouette d'Hikaru. Que faisait-il là, il ne le savait pas pourtant, il lança d'un ton cordiale :

« Que me vaut-il le plaisir de la visite ? »

Quand il était sur la glace, il était simplement heureux, triste que ses proches n'en sois pas fier, et amère, mais simplement heureux ! Et cela s'entendit dans sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Aoki
Admin
Admin
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 24

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Piiiikaaaachuuu~ & Absorde le pouvoir de la personne à côté de lui

MessageSujet: Re: Sur la glace...   Dim 8 Aoû 2010 - 11:50

    Doux songes des nuits, qui vous transportent et vous font découvrir des mondes (in)connus.

    Hikaru entendit un bruit dans la chambre encore noire de la nuit. Sûrement Alexei qui se réveillait, comme chaque matin, en même temps que les poules pour faire Dieu sait quoi. Le jeune Australien garda les yeux fermés et ne bougea pas. C'était ainsi depuis le premier jour de leur rencontre, mais aussi leur premier jour au pensionnat. Hikaru attendit que son colocataire ferme la porte pour se mettre assis sur son lit, se secouant la tête pour évaporer les dernières traces de rêve. Le jeune homme resta un long moment seul dans le noir, comme chaque matin. Il n'adressait la parole à Liadov que pour des choses banales de leur vie de compagnons de chambrée comme "Je vais à la douche". Hikaru avait su jusqu'à présent garder son secret en sécurité. En même temps, la seule personne qui était la plus amène à le découvrir éviter tout contact trop long avec sa personne. Il partait à l'aube et rentrait tard le soir, le jeune Australien se réveillait et se couchait sans le croiser, et sans savoir à quoi son colocataire passait ses journées.

    Il se décida enfin à se lever, à passer un coup d'eau glacée sur son visage et à s'habiller. Tirant les rideaux, il s'aperçut du temps menaçant qui se profilait. Ses yeux azur s'assombrir comme les nuages, repensant aux jours où tout avait changé dans sa vie. Il y avait bien entendu eu le jour tragique, mais aussi le jour où le jeune Australien avait découvert qu'il avait un don : l'électricité. Qui aurait pensé que ce qui l'avait détruit était aussi ce qui faisait sa particularité...

    *Les jours d'orage m'apportent des choses. Qu'est-ce que ce jour m'apportera ?!*

    Il n'eut pas le temps de penser plus, il avait envie de prendre son appareil qu'il avait pris soin d'amener et de sortir prendre quelques photos avant que l'orage ne le paralyse. Il enfila un tee-shirt à manches courtes blancs par-dessus lequel il passa une chemise rouge qu'il ne ferma pas. Il mit chacune de ses jambes dans celles de son jean noir délavé et laça ses baskets. Il attrapa pour finir son appareil photo, passa la lanière autour de son coup, s'ébouriffa les cheveux et sortit de la chambre.

    Le monde du pensionnat les jours de menace d'orage était différent du monde ensoleillé, ce qui donnait de nouvelles perspectives de photographie. Hikaru commença à mitrailler les objets de la vie tout en gardant un oeil attentif sur le ciel.

    Les premières gouttes commencèrent à s'écraser sur le visage du jeune Australien étonné. Cependant, il se dit que, par temps de pluie, les photos pouvaient aussi être réussies. Il s'élança alors un peu plus loin dans le grand parc du pensionnat, s'éloignant un peu plus du grand bâtiment. Soudain, un éclair zébra le ciel, faisant tonner quelques secondes plus tard un grondement sourd. Le jeune homme s'arrêta soudain de bouger, pris de panique. Instinctivement, il mit les mains sur ses oreilles, fermant les yeux et se recroquevilla. Il laissa dix secondes passer avant de se relever, apeuré.


    *Il faut que je trouve un abri, et vite !*

    Il ferma les boutons de sa chemise pour protéger son appareil et partit en courant à la recherche d'un bâtiment allumé. Il en trouva un, assez simple, mais avec de la lumière. Hikaru ne chercha même pas à savoir de quoi il s'agit et s'élança vers la porte. Il attrapa la poignée et ouvrit la porte en petit, histoire de rentrer discrètement. Un courant d'air froid le parcourut, mais il s'en fichait, c'était un endroit couvert. Une musique résonnait à l'intérieur. Notre jeune Australien pénétra dans les lieux en refermant sans bruit la porte derrière lui. La vision de cet espace blanc lui fit ouvrir grands les yeux.

    Une patinoire. Comme ce que recherchait le premier jour Alexei. D'ailleurs... n'était-ce pas lui en ce moment-même sur la glace ?! Hikaru avança prudemment sans se faire remarquer. Plus de doute possible, c'était bien Alexei Liadov qui évoluait sur la glace, en tee-shirt à manches courtes. Il effectuait divers mouvements avec aisance sur la glace. Il répétait plusieurs fois le même mouvement, puis le même programme. Hikaru sortit discrètement son appareil photo et cadra sur le patineur en action. De près, c'était encore plus beau à voir. Mais ce qui surprit le plus le jeune Australien, c'était l'expression sur le visage du jeune Russe : le bonheur. Pas d'obligation, juste du bonheur. Hikaru sentait l'effort et l'entraînement que chaque pas demandait. Il s'était trompé... Il appuya sans le vouloir sur l'enclencheur de son appareil qui prit une photo, émettant un bruit que seul Hikaru avait entendu. Ce dernier sursauta et se cogna sur les bords de la patinoire, provoquant un bruit beaucoup plus audible. Alexei se tourna vers lui, le jeune Australien ne bougea pas. Le patineur mit un certain temps avant de reconnaître son compagnon de chambrée, mais l'acceuilla avec un ton cordial.

    Hikaru ne répondit tout d'abord pas, trop occupé à regarder l'expression sur le visage du jeune Russe. Une expression qu'il avait déjà vu quelques fois quand il était plus jeune. C'était lorsque Mika faisait de la pâtisserie. C'était pour lui un moment de bonheur, où il n'était pas obligé de faire ce que lui disait son père. Faire quelque chose qu'il aimait et travailler dur pour atteindre la perfection. Le visage souriant de son frère aîné se superposa à celui d'Alexei, provoquant chez le jeune Hikaru un petit mouvement de recul. Puis les images des enfants "normaux" qui ne voulaient pas être amis avec la jeune Australienne parce qu'elle était issue d'une famille riche.


    - De toute façon, ton père te paye tout, t'as rien besoin de faire. La photographie ?! Tu as un de ces célèbres photographes pour apprendre. L'argent fait tout chez toi.

    Les yeux bleus d'Hikaru devinrent tristes. Il les avait remplacés, il était devenu le bourreau. Le jeune Australien se sentait mal, très mal. Il déglutit avant de lever son regard vers Alexei, les yeux brillants... de larmes.

    "Je... Il pleut dehors..."

    Hikaru se mordit la lèvre inférieure pour ne pas laisser les larmes couler.

    "Pardonne-moi... J'ai jugé sans chercher à comprendre... J'ai fait comme eux, parce que je pensais que personne n'était comme moi et mes frères... à ne pas vouloir dépendre du nom de son père... Je sais que ce que j'ai fait est impardonnable. Je pense... que je ferais mieux de changer de chambre, je ne pourrai pas supporter de te regarder en face tous les jours sans repenser à ce que je t'ai fait subir..."

    Le jeune Australien tourna sur ses talons, les larmes s'échappèrent de ses yeux, roulant sur ses joues et s'écrasant sur le sol de la patinoire. Il les essuya d'une manche puis commença à s'en aller. A peine eut-il eu le temps de faire cinq pas qu'un nouvel éclair zébra le ciel, à la vue du jeune homme. Ce dernier répéta la même opération que lorsqu'il était dehors, c'est-à-dire de fermer les yeux, de se boucher les oreilles et de se recroqueviller sur le sol. Le tonnerre était plus proche cette fois-ci. Hikaru rentra un peu plus la tête dans les épaules.

    *Pourquoi... Pourquoi j'ai ce don de l'électricité et que je ne suis même pas capable de supporter un éclair pendant un orage... Maman...*

    Hikaru resta dans la position sans bouger, les larmes coulant toujours plus le long de son visage.

- ♣ ♣ ♣ -

RP en cours {OFF}
♦️
♦️
♦️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Liadov
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Sur la glace...   Jeu 12 Aoû 2010 - 22:29

Il s'était attendu à tout, un reproche, une remarque sur ses heures de levés, oui il s'était préparé à tout entendre sauf ça. Le jeune australien venait de réalisé un méa-culpa poignant. Alexei,
toujours sur la glace ne savait que dire, ou que faire. Il écouta,
sans bougé, sans rien pensé. Après avoir finit, Hickaru tenta de
sortir de la patinoire, des larmes aux yeux, mais un éclaire raisonna dans la grande salle vide. La réaction de l'australien fut
immédiate, et déstabilisa le patineur qui se retrouvait encore plus
désemparé ! Devait il resté sur la glace et lui parlait d'un ton
cordiale pour lui faire comprendre qu'il n'était pas rancunier et tenté de lui faire oublié l'orage ? Ou devait-il sortir de la glace et allé le réconforté, du moins essayé de le réconforté ? En
une fraction de seconde Alyocha opta pour la seconde proposition. Le bruit si doux à ses oreilles de l'acier contre la glace emplit la
grande pièce froide, et quelques coups de patins plus tard il fut
sur le rebord de la patinoire en train de remettre ses protège
lames. L'australien n'était qu'a quelques mètres de lui, à genoux,
et toujours en pleur. L'orage semblait réellement le terrifie !
N'écoutant plus que son cœur et sa gentillesse, refusant d'apporter crédit au hurlement de sa raison, Alexei partit s'assoir à ses cotés, et bientôt la voix douce du jeune russe emplit l'atmosphère glacée.

« Tu es quelqu'un de bien Hickaru, je n'en doute absolument pas ! Tu as été capable d'admettre tes tords et rien que pour ça j'ai envie de te connaître plus. Donc non, je m'oppose à ton changement de chambre ! Je ne suis pas rancunier, et je suis
compréhensif, correction : je ne suis pas rancunier envers les gens, par contre envers mes rivales de patin... » Un sourire lumineux passa sur son visage avant de s'effaçait. « Tu es mouillé ? Ne bouge pas !
»

La silhouette athlétique du champion disparue dans les méandres des vestiaires, par habitude il avait toujours tout en double. Il fouilla aussi vite qu'il pus dans son grand sac de sport, puis après une ou deux minutes, il en sortit une polaire et des gants noires. Puis, il sortit une tablette de chocolat et une bouteille de jus d'orange. Quand il réaparus dans la pièce, Hickaru n'avais pas bougé, et ses avec milles tendresse qu'il lui tendit la polaire et les gants.

« Tiens mets les, sinon tu risque de t'enrhumai, et je n'ai pas envie de t'entendre ronflait ce soir. Ah, est prend un carré de chocolat. Mon coach à pour habitude de dire » Le russe pris une grosse voixcaricaturale dans le but d'arraché un sourire a l'australien « Alexei, le chocolat est bon pour l'esprit et le corps ! Dans la défaite il évite les larmes, et il limite l'extension de la joie dans la victoire !Alors mange du chocolat » Il continua dans son même souriretendre et franc « Au fond, je crois qu'il a raison... Je me demande ce qu'il fond en ce moment... Mais à mon avie Grashinsky doit déjà savouré sa victoir, moi disparu, plushenko et yagundinretiré, il est maintenant le meilleur patineur russe... Pfff.... Du jus d'orange ? Au passage, tu faisais quoi dans le parc par temps d'orage ? Si tu en à si peur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikaru Aoki
Admin
Admin
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 24

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Piiiikaaaachuuu~ & Absorde le pouvoir de la personne à côté de lui

MessageSujet: Re: Sur la glace...   Lun 6 Sep 2010 - 18:48

{Désolée du retard, tu verras quand tu seras en terminale, le RP en parallèle, c'est la mort xD}

    Un bruit doux perça le silence qui s'était installé. Hikaru ne savait pas ce que faisait Alexei, juste qu'il évoluait encore sur la glace. Puis plus rien. Le silence à nouveau se fit. Hikaru n'avait pas bougé, pourquoi l'aurait-il fait ?! Le jeune Australien sentit quelqu'un s'asseoir à côté de lui : Alexei. La voix de son camarade de chambre rompit le silence et un discours sur la non-rancune du jeune Russe, et même une envie de mieux connaître notre Aoki national se fit entendre. Le jeune homme fut bien étonné : Alexei ne lui en voulait pas de ce qu'il avait fait, et même au contraire, il voulait apprendre à le connaître. Hikaru ouvrit un oeil et regarda son camarade de chambrée du coin. Caché par ses bras, le jeune russe ne le remarqua pas. Ce dernier se leva brusquement et partit dans une direction qu'ignorait notre ami Australien. Quand Alexei revint, il avait quelque chose dans les mains qu'il tendait à Hikaru. Le jeune homme leva lentement la tête et aperçut un polaire ainsi que des gants. Il attrapa les deux affaires et les regarda longuement avant de reporter son regard bleu sur Alexei qui parlait de chocolat. Sa voix avait été volontairement changée, ce qui lui donnait un air un peu loufoque. Les lèvres d'Hikaru s'étirèrent imperceptiblement vers le haut, sans qu'il s'en rende compte. Le jeune Australien enfila le polaire et les gants sans un mot. Une vague de chaleur s'empara un instant de lui avant de revenir à une température descente. Alexei pendant ce temps lui parlait des personnes qui allaient être heureuses de sa disparition, soit la plupart de ses concurrents de patinage. Hikaru ne se posait même pas la question : deux types de personnes seraient heureux de le savoir disparu. Tout d'abord ses camarades japonais qui n'aimaient pas trop les étrangers. Ensuite, sans suspense, Amy, sa belle-mère, qui pourrait placer un des membres de sa famille à la tête de l'entreprise Wilson.

    Le jeune russe interrogea Hikaru qui le regarda un moment avant de répondre. Il sortit délicatement son appareil photo du polaire où il était caché et le présenta en preuve.


    ~ Pendant que tu t'entraînais tous les jours, je passais mon temps dehors à prendre des photos. Aujourd'hui, je savais qu'ils annonçaient nuageux, les effets des photos sont totalement différents de celles prises en pleine journée ensoleillée. Il a commencé à pleuvoir, mais j'ai continué à prendre des photos, c'était aussi très intéressent par temps pluvieux, et puis.... il n'y a pas tout le temps des éclairs quand il pleut... mais cette fois, si...

    Le jeune homme attrapa la bouteille de jus d'orange et en but en gorgée en remerciant le propriétaire de la bouteille. Les vitamines réveillèrent ses sens et son cerveau embrouillés. Il secoua la tête avant de se tourner vers Alexei.

    ~ Tu es vraiment un garçon bien... Si les personnes sont heureuses que tu sois parti, c'est qu'elles sont simplement jalouses de toi... Merci beaucoup...

    Hikaru s'approcha et prit son ami russe dans les bras... avant de se rendre compte que les garçons ne se prenaient pas dans les bras.

    *Mais quel con, mais quel con !!*

    Il s'écarta rapidement.

    ~ Euh... Excuse-moi... Je ne pense pas qu'on fasse comme ceci dans ton pays... C'est... euh... En Australie... les garçons peuvent aussi se prendre dans les bras pour se remercier... ou pour se dire bonjour... bref, tu comprends ce que je veux dire...

    Le jeune homme avait honte, c'était normal, il venait d'enlacer un autre homme. S'il avait été une femme, cela aurait mieux passé, mais là, il était un GARCON !!

    *Irrécupérable...*

    Hikaru se leva alors brusquement et se dirigea vers la patinoire. Il s'appuya sur les panneaux qui entouraient la mer de glace et tourna simplement la tête vers Alexei.

    ~ Tu as fini de t'entraîner ou je t'ai interrompu ?! Parce que... j'aimerais bien prendre des photos en action, surtout que je n'ai jamais vu de patinage en vrai, et puis, l'expression que tu dégages quand tu patines, ça me rappelle la première photo que j'ai prise... Tu devrais la connaître, elle est sur ma table de nuit ! La femme toute seule, c'est qui l'ai faite, il y a bien longtemps...

    Le jeune Australien n'en dit pas plus. La photo de la femme sur la table de nuit était celle de sa mère et il ne voulait pas en dire plus. Il garda néanmoins un sourire pour Alexei, attendant sa réponse, en espérant qu'elle soit positive.

- ♣ ♣ ♣ -

RP en cours {OFF}
♦️
♦️
♦️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la glace...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur la glace...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ville :: Patinoire-