Un nouveau pensionnat, de nouveaux pouvoirs, de nouvelles rencontres... Gérer vos relations et amusez-vous dans le Pensionnat Magique !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lettres & Allumettes [Pv Ritsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yego Masoshite
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 22

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: L'explosion c'est son truc o/

MessageSujet: Lettres & Allumettes [Pv Ritsu]   Mar 3 Aoû 2010 - 22:10

    Crotte de biquet et beurre de cacahuètes en sauce ! Yego avait pourtant bien suivi à la lettre, la lettre qu'il avait reçu il y'a deux jours. Mais à chaque fois il se retrouvait comme un con devant une grille avec derrière.. Rien du tout. Pourtant il disait bien que le portail l'amènerait au Pensionnat Magique, pourtant tout ce qu'il apercevait en face de lui était une vieille maison toute abandonnés avec un niz de Pelican et un terrier de Are. Mais pas une seule trace d'un individu quelconque. Il fallait dire, il n'allait pas trouver une Marie madeleine dans une grande forêt, car n'oublions pas que le portail abandonné se trouvait exactement en plein cœur de la ''jungle''. Yego y avait pensé en venant en voiture ici avec sa mère, comment une école pouvait bien se trouver au beau milieu de nulle part?
    Puis, après avoir mit un temps fou devant le portail, valises en mains à trouver un petit signe ou un indice d'une quelconque escroquerie car si cela se trouvait il aurait fait parti d'une caméra caché. Alors il ouvrit le portail, le voyant pas fermé à clé ou par un cadenas et tout d'un coup il se retrouva au beau milieu de nulle part. Oui encore une fois sauf que là il était en face d'une gigantesque bâtisse.. Ce devait surement être ce fameux pensionnat dont parlait la lettre qu'il avait reçu. D'ailleurs celle-ci avait comme disparu de ses mains, la recherchant il l'aperçu voler en l'air et se poser tout doucement devant la gigantesque porte d'entrée de l'école. Il faisait nuit là-bas, les environs était assez sombre, et comme par hasard pour en rajouter une couche sa lettre avait volé jusqu'à cette fameuse porte, comme si la maison lui disait de venir vers elle. Il resta fixé vers la lettre au loin, puis se pinça le bras droit pour ensuite lâcher un petit crie; Non il ne rêvait pas, il venait d'entrer dans un sorte de monde parallèle.. Ou alors il c'était endormit et c'était réveillé la nuit, mais les environs avaient changés, c'était très étrange.
    Yego se décida tout de même à aller récupérer cette foutue lettre qui l'avait embarquée dans un sacré pétrin et, tout en se mordant la lèvre, s'avança jusqu'à la porte. Au moment d'attraper le papier la porte s'entrouvrit brusquement toute seule. La Pastèque manqua alors de faire une crise cardiaque et poussa alors doucement la porte, celle-ci s'ouvrant complètement. Il regarda les environs, comme curieux de savoir qui était le propriétaire de cette école. En tout les cas c'était silencieux, on n'entendait que le bruit de ses convers tapant sur le carlage. Yego se dit alors qu'il pouvait demander son chemin:

    '' He hooo ! Y'aurai ti pas quelqu'un qui voudrais bien me dire où j'ai atterri ici? ''

    L'echo de ses paroles retenti. Yogi resta perplexe, et senti un air frais passer derrière lui et fermer brusquement la porte. Il se retourna rapidement, ne voyant plus grand chose, prit de panique il tenta de trouver son paquet d'allumettes dans l'une des poches de son baggies. Trouvé ! Il alluma alors l'une des allumettes et fu éclairé d'un seul coup par une petite lueur. Il regarda calmement les environs, l'endroit paraissait désertique. Il déposa calmement ses baguages ici, pensant ainsi revenir les chercher plus tards, et commença à avancer vers un long et profond couloir. Continuant d'appeler quelqu'un, il marchait tout en regardant les murs qui était parfois recouvert de vieux tableaux. Yogi ne se sentait pas très bien et à un moment, après avoir baillé de fatigue tourna la tête et aperçu une lueur au loin. Au début il croyait qu'il s'imaginait des choses, mais il s'aperçu que la lueur s'approchait de plus en plus de lui.
    Prit de panique, il se mit à lâcher son allumette qui provoqua en touchant le sol une petite explosion qui fit un gros ''Boum'' dans tout le couloir. Yogi avait utilisé son pouvoir sans vraiment le vouloir, celui-ci était.. L'explosion. Toujours affolé, il se mit à courir le plus vite possible loin de ce ''fantôme''. Les couloirs paraissaient alors longs et interminables, toujours en courant il commençait à se dire qu'il ferait mieux de vite quitter cette endroit quand tout d'un coup il percuta quelque chose. Il tomba alors violemment sur le sol, à quelques centimètres de la personne qu'il avait percuté. sauf que dans le noir il ne voyait rien, alors comme aveugle il commença à gigoter ses bras dans tout les sens en disant:

    '' Mais.. Je viens de percuter quoi là? ''

    Toujours en bougeant ses mains en face de lui, il sentit soudainement quelque chose de rond et tout moux ce coller dans sa main. Il commença à toucher la chose en question, se demandant bien ce que ça pouvait être, puis comme illuminé il cria de joie:

    '' Ho mais c'est une poitrine ça ! Et sans aucun doute une poitrine dee.. ''


    Il s'arrêta un instant pour chercher son paquet d'allumettes, lâchant enfin de sa main droit la chose qu'il avait touché, et qui était apparemment une poitrine, pour allumer la bougie et la pointer vers la personne devant lui. Un visage se dessina alors dans la pénombre, et Yego en souriant lui dit:

    '' Gagné ! C'est une fille ~ ♥ .. Salut. ''

    Yego ne pu s'empêcher de lui sourire, oubliant ce pourquoi il avait couru en trombe depuis tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ritsu Sanou
Admin
Admin
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 27

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Lettres & Allumettes [Pv Ritsu]   Mer 4 Aoû 2010 - 15:47

    Vingt-et-une heure et trois minutes. Ritsu baillait à tue-tête, après avoir bien dîner, elle pensait qu'il valait mieux aller se coucher, rejoindre son lit bien dodu. Elle frissonnait de plaisir rien qu'à s'imaginer dans ses couettes, l'oreille couchée sur l'oreiller tout mou, les yeux fermés. Elle jouissait de plaisir. En été le soleil se couchait aux environs de neuf heures du soir, elle eu donc un malin plaisir à parcourir les couloirs illuminés par les derniers rayons oranges et roses du soleil traversant la mince vitre et les rideaux transparents. Quelques élèves se dirigeaient dans la même direction qu'elle. Elle eut l'honneur d'avoir un joli sourire de la part d'un des étudiants. Quel charmeur! Il était entouré d'au moins quatre filles! Elle sourit en retour puis s'avança vers les dortoirs, du moins c'est ce qu'elle pensait, elle suivait les élèves, alors pourquoi n'allaient-ils pas aux dortoirs! Elle se retrouva dans une sorte de salle commune, cligna des yeux, puis sortit. Mince! Noooo waaaay! Elle était perdue! Elle se dirigea à gauche pour revenir sur ses pas et se retrouva à la cafétéria, elle n'y trouva personne. C'est pas vrai! Ils ont tous disparu en quelques secondes! (minutes... mais bon...). Elle regarde à gauche puis à droite, les couloirs étaient vide et lorsqu'elle sortit de la cafét' les portes se refermèrent derrière elle la faisant sursauter et puis on entendit des clés qui tournaient dans la serrure. Brrr, elle ne s'était pas encore totalement habituée à toute cette magie environnante.
    Les portes qui se refermaient toutes seules, les assiettes qui parfois volaient seule, et parfois on pouvait même voir des gens apparaitre à travers les murs. Combien de fois n'avait-elle pas manquer de faire un arrêt cardiaque. Oh oui ça lui est arrivé de hurleur une fois ou deux, quand on lui faisait des mauvaises surprises. C'était effrayant par moment... Elle en frissonnait encore maintenant. Elle n'était évidement pas la seule d'en souffrir. Il y en avait quelques une qui n'en riait pas non plus, souvent les filles, comme par hasard. Comme si le seul plaisir des garçons était de faire crier les filles.

    Elle sortit de ses pensées pour essayer de se concentrer à nouveau sur sa situation simple en un mot : perdue. Elle était maintenant perdue! C'est pas vrai! Elle secoua la tête, il suffisait d'aller dans la salle commune et demander à des élèves de l'aider en espérant qu'elle tomberait sur quelqu'un d'honnête. Elle acquiesça fière de son idée et se mit à courir vers la salle commune, elle avait suivi les élèves mais sa mémoire visuelle... Était encore plus nase. Elle s'arrêtât un instant. Elle avait tourné à gauche et puis à droite c'est bien cela? Non c'était à gauche et puis il y avait des escaliers et à droite! Ou deux fois à droite. Raaaaaaaah! Elle se prit la tête entre les mains et puis se laissa tomber contre un mur. Elle était vraiment nulle à ce niveau là. Mais dès qu'il s'agissait de mémoire musicale ou auditive elle était implacable. Chacun sa mémoire n'est ce pas... Elle soupira.

    Sa mère était pareil, elle savait jouer n'importe quel morceau, dès qu'un morceau lui plaisait bien il suffisait qu'elle se concentre pour pouvoir le rejouer sur n'importe quel instrument, elle était si impressionnante... Ritsu voulait savoir faire pareil, elle s'entrainait à reformer les morceaux, elle s'y entrainait souvent pour être sure, elle entendait une musique qui lui plaisait bien paf elle le rejouait, que ce soit au piano, à la flute ou au violon, il y avait toujours un instrument qui sonnait le mieux pour la musique [je sais pas si c'est très french oO]. Elle sourit dans le vague, au début elle s'acharnait comme une folle à chaque fois cherchant la tonalité exacte et à chaque fois ça lui paraissait trop aigu ou trop grave et elle recommençait jusqu'à le son soit exactement semblable à celui qui était dans la musique. C'était ça, entraîner sa mémoire musicale. Du coup elle était très forte à ce niveau là... Mais... Dès qu'il s'agit de retenir un plan, retenir une route... Ou pire retenir une équation mathématique... Elle poussa un long soupire. Elle était totalement au niveau zéro.

    Elle se releva tout de même, fière et décidée... Elle allait finir par sortir de ce maudit trou! Elle se mit à courir, à monter des escaliers, en descendre, traverser des couloirs, gauches droite, demi-tour. Par moments elle s'arrêtait en se demandant si elle était vraiment la seule idiote dans ce pensionnait perdu! Elle s'arrêtât finalement quelques secondes pour reprendre son souffle.

    « BOUM! »

    Elle sursauta. Qu'est que? Elle se mit à courir en direction du son... Une bataille? Quelqu'un avait été blessé?

    Elle se mit à courir de plus belle quand soudain elle heurta quelque chose de plein front et s'écrasa à terre.

    - « Aïe Aïe aïe.... »

    Elle se frotta la tête ne voyant absolument rien dans le noir. Qu'est ce que...?

    '' Mais.. Je viens de percuter quoi là? ''

    Ritsu cligna des yeux lorsqu'elle se sentit comment dire... Étrange? Elle n'avait pas besoin de deviner elle avait les joues rouges, quelqu'un lui « massageait » la poitrine à travers sa chemise blanche à courte manche, elle se sentait étrange, très étrange.

    '' Ho mais c'est une poitrine ça ! Et sans aucun doute une poitrine dee.. Gagné ! C'est une fille! .. Salut. ''

    Dit-il en allumant un briquet. C'est à ce moment là qu'on pouvait voir l'expression faciale de Ritsu se décliner en une horrible haine, après la surprise... La colère... Elle ne pu retenir sa main de faire un aller simple sur la joue du pervers.

    - « ESPECE DE PERVERS! SALE IDIOT! AU VIOL AU SECOUUUURS! »

    Elle ne pouvait entendre que l'écho de sa voix qui résonnait dans les couloirs. Face à sa force minuscule elle ne savait pas se libérer de cet idiot et se débattit.

    - « Lâche moi! Pervers! Iaaaah! Lâche moi!! Salle idiot! Imbécile! »

    Frustrée et à la fois honteuse elle ne savait que faire que de gesticuler dans toutes les directions et de le taper... (avec sa force... hm de moustique?) et de le pousser mais cela ne servait à rien, mais plus elle s'en rendait compte plus elle continuait.



- ♣ ♣ ♣ -

* La ville s'endort, * Les roses dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yego Masoshite
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 22

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: L'explosion c'est son truc o/

MessageSujet: Re: Lettres & Allumettes [Pv Ritsu]   Mer 4 Aoû 2010 - 17:03

[Ho pauvre Yego ;_; ! Enfin bref, j'adore ton post ! Par contre il a allumé une allumette et non un briquet, il ne fume pas /bam/ Mais c'est pas grave ..]

    Yego se dit sur le coup qu'il aurait mieux fait de ne pas allumer cette allumette et de rester dans le noir complet. Car la jeune et belle inconnue, qui n'était autre qu'une fille à belle poitrine, avait remarqué que c'était un garçon qui n'arrêtai pas de la peloter.. Alors elle lui infligea par la colère, une grosse gifle sur la main gauche. Yego sentit très vite la douleur passer, mais la brunette ne lâchait pas l'affaire et commença même à lui donner des petits coups un peu partout sur lui. Se protégeant avec son bras gauche il se mettait à lui dire d'arrêter tout de suite car il tenait l'allumette les servant à voir dans le noir dans sa main. S'il arrivait qu'il fasse tomber l'allumette il devra utiliser une autre, puis encore une autre jusqu'à ne plus en avoir. Toujours en criant sur lui pour qu'il l'a lâche, il tenta de se pousser le plus d'elle pour ne pas se recevoir encore des coups dans la figure, puis se leva en face d'elle. Il l'éclaira avec la lumière de sa bougie et lui dit pour la rassurer:

    '' Pas la peine de s'exciter ! Je vais pas te vio.. Et puis quoi encore. Juste, évite de faire tomber mon allumette si tu veux voir quelque chose ! ''

    C'était la première fois de sa vie que Yego était traité de pervers. D'accord il avait déjà touché la poitrine d'une fille, mais il sortait avec donc ça comptait pas. Mais cette fois-ci il avait bien compris la leçon, il allait rester à plus d'un mètre de cette fille complètement hystérique. En tout les cas il était ravi, il n'était finalement pas seul dans cette foutue bâtisse. Sauf si cette fille était une fantôme ou une personne sortie complètement de son imagination. Yego préféra alors se reculer d'elle, et lui dit en s'arrêtant d'un air très sérieux:

    '' Voilà. On restera à plus de trois mètres.. Comme ça tu seras sûr que je ne te toucherais plus ! Ça te va comme ça? ''


    Il soupira. Cette fille lui avait bien claquée à la joue, il avait encore un peu mal et se la frottait énergiquement avec la paume de sa main. Soudain, l'allumette qu'il avait dans la main le brula le doigt. Il lâcha un petit ''Aie'' pour faire tomber l'allumette. Sauf que celle-ci n'explosa pas, car elles exploses que quand Yego le demande, comme tout à l'heure pour se protéger du fantôme. En tout les cas, le couloir devint sombre. Yego chercha alors où se trouvait son paquet d'allumette et le senti tomber par terre.. Sur le coup il s'accroupit au sol, ne faisant plus trop attention à Ritsu qui était à côté et chercha plutôt son paquet d'allumette qui restait.. introuvable. S'énervant comme à son habitude pour trois fois rien, il se mit à aller de plus en plus vite, à quatres pattes pour chercher l'allumette et se cogna violemment contre le mur du couloir.

    '' Ouch ! Ma tête..
    He, toi. Tu pourrais m'aider à trouver mes allumettes? ''

    Yego continua de chercher le paquet, se demandant bien où il avait atterri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ritsu Sanou
Admin
Admin
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 27

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Lettres & Allumettes [Pv Ritsu]   Mer 4 Aoû 2010 - 17:39

[Oh pardon >< J'ai vraiment pas fait attention ><'' Enfin on va dire qu'elle a mal vu 8D]

    Ritsu se colla au mur une fois qu'il se décida à se retirer d'elle, les bras coller contre sa poitrine, toujours les rouges légèrement pourpre. Bien sure elle était sortie avec un homme, bien sure que ce n'était pas la première fois... Mais pas avec un inconnu. Raah! Elle secoua la tête. Peut-être qu'il ne l'avait pas fait exprès... Peut-être que dans le noir il n'en savait rien. Après tout sa main à elle aurait pu tomber n'importe où également. Elle pâlit à cette idée. Elle fit un geste brusque de la tête la tournant à l'opposé du garçon. Elle n'avait pas eu beaucoup l'occasion de l'observer, juste ses cheveux d'une couleur étrange elle se demandait si elle n'avait pas rêvé.
    Elle détourna le regard par curiosité, elle ne rêvait pas, il avait les cheveux d'une couleur différente. Il avait également un beau visage, très efféminé mais charmeur. C'était pas le premier beau garçon qu'elle rencontrait dans sa vie et elle n'allait pas tomber dans ses bras pour cela.

    '' Voilà. On restera à plus de trois mètres.. Comme ça tu seras sûr que je ne te toucherais plus ! Ça te va comme ça? ''

    Elle fit une mine légèrement boudeuse avant acquiescer, encore un peu honteuse de ce qui venait de se passer. Elle n'en pouvait rien, elle restait une fille, une fille qui tenait à sa fierté. Elle soupira en même temps.

    - « Désolée... Pour la gifle. »

    Même si c'était mérité pensa-t-elle au plus profond d'elle-même. Elle tenta de reprendre son calme. Ce n'était pas dans ses habitudes de s'emballer comme cela, comme une enfant presque, mais sur le coup il l'avait vraiment surprise. On va mettre ça sur le compte de la surprise, se persuada-t-elle.
    Elle décida finalement de se décoller du mur un petit « Aïe » retentit dans le couloir et puis se fut le noir complet. Elle cligna des yeux.

    - « Qu'est ce que... »

    Elle commença a balader ses mains dans tous les sens, il faisait trop noir! Elle tenta de regarder par les fenêtres mais il devait surement faire trop nuageux pour que la lune n'éclaire le couloir. Elle se mit à genoux et tâta le sol de sa main cherchant l'autre personne.

    - « Mais Où es-tu! Il fait noir! Je n'y vois rien! »

    Elle entendit le bruit sourd de quelque chose, une tête par exemple, qui se cognait sur une autre chose, un mur? Elle posa sa main contre ses lèvres et ne put s'empêcher de pouffer de rire.

    '' Ouch ! Ma tête.. He, toi. Tu pourrais m'aider à trouver mes allumettes? ''

    Elle se mordit la main pour s'empêcher de rire puis la retira.

    - « Oui Oui j'essaie! »

    Elle fit glisser sa main gauche sur le sol, de l'autre main elle balayait l'air en faisant attention de ne pas se prendre un mur. Soudain sa main frôla quelque chose, une sorte de boîte.

    - « Je l'ai! »

    Elle fut si fière d'elle même, elle prit le paquet en main quand elle releva le regard il y avait une lueur blanche au fond du couloir. Elle se sentit pâlir et commença à balbutier:

    - « Un... Un.. Un fan... un fan fan... UN FANTÔÔÔME »

    Elle se releva d'un coup, recula mais heurta quelque chose, ou plutôt quelqu'un et retomba dessus tout en lâchant la boîte d'allumettes et en lâchant un cri.
    Elle ouvrit les yeux surprise. Elle tenta de bouger mais avant cela, elle se rendit compte de quelque chose... Oui étrange. Son visage était à quoi... Deux millimètres de l'autre, elle n'avait pas du mal à sentir son souffle contre ses lèvres. Elle se sentit figée sur place, fit un bond et se retrouva le dos plaqué contre le sol juste à côté de lui. Mais pourquoi ça devait lui arriver à elle?
    Elle se mit aussitôt en position assise. Il n'y avait plus rien au fond du couloir... Oh non... Elle tapota l'épaule du type.

    - « Là bas! »

    Ritsu visait une direction de son doigt, mais c'est sure que dans le noir on ne verrait rien... Elle tentait de murmurer, trop peur que la chose luminescente au fond du couloir les entende.


- ♣ ♣ ♣ -

* La ville s'endort, * Les roses dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yego Masoshite
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 22

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: L'explosion c'est son truc o/

MessageSujet: Re: Lettres & Allumettes [Pv Ritsu]   Mer 4 Aoû 2010 - 18:37

[Ce n'est rien xD ! Sinon heu.. ''Elle tapota l'épaule du type.'' Ok 8D !]

    La jeune Pastèque savait qu'elle se retenait de pouffer de rire quand il c'était prit le mur en pleine face, mais il ne lui dit rien car lui aussi sur le coup se retenait de rire. La scène était plutôt comique, tout les deux cherchaient dans le noir une boite d'allumette et manquaient à chaque fois de se prendre quelque chose dans la figure. Puis, après un long silence à entendre les genoux des deux jeunes frotter contre le sol, une voix féminine retentit dans le noir:

    '' Je l'ai ! ''

    C'était la fille à la poitrine, elle avait retrouvé les allumettes et c'était relevé tranquillement. Yego, ayant entendu la voix tout prêt de lui, se mit à se relever et essayer de s'approcher d'elle pour reprendre son paquet quand il l'entendu parler d'un.. Un fantôme !? Il regarda alors en face de lui mais n'eut même pas le temps de s'apercevoir de quelque chose qu'il se prit à son tour de plein fouet la jeune fille qui c'était violemment retournée pour sans doute s'enfuir loin de ce ''fantôme''. Yego avait fermé les yeux sous le coup et senti quelque chose, ou plutôt quelqu'un se coucher sur lui. Se tenant sur ses coudes, complètement couché il sentit la poitrine de la fille se poser sur son torse et le souffle de sa respiration lui toucher le visage. Il ouvrit grand les yeux et lui dit tout doucement en faisant un sourire charmeur, presque gêné:

    '' Hee.. C'est que t'es plutôt rapide toi. ''

    Mais non, même pas un petit bisou ou une claque. Elle se leva d'un bond à la place et ce coucha à côté de lui. Le cœur de Yego battait à vive allure, sachant très bien qu'elle n'avait pas fait ça sur le coup de l'envie, mais plutôt de la peur. D'ailleurs il se souvenu du pourquoi elle c'était si soudainement retournée pour s'enfuir: Le fantôme ! Pensant à cela, il leva la tête vers le fond du couloir quand il sentit quelque chose lui toucher l'épaule. Il fit un petit sursaut mais sû que ce n'était que la fille quand elle lui dit:

    '' Là bas ! ''

    '' Oui c'est ce que je regardais en fait. ''


    Elle l'avait comme murmurée, de peur qu'on ne les aperçoivent. Pourtant lui avait parlé un peu trop à voix haut, que ça voix fit echo dans tout le couloir. Il se releva alors, s'accrochant à la jeune fille: Au loin il apercevait comme une forme humaine blanche qui ne bougeait pas. Il demanda alors le paquet d'allumette pour en allumer une et mieux voir ce qui ce trouvait là bas, car peut être était-ce juste un reflet de la lune ou d'un miroir; Sauf qu'apparemment elle avait perdue le paquet dans sa précipitation. Désespéré, il tenta de vite retrouver le paquet en engueulant à moitié la jeune fille qui n'y était pas vraiment pour quelque chose. Mais finalement il était juste assis dessus. Prenant la boite il s'en ralluma une et fit jaillir une petite lumière de celle-ci.

    '' Voilà ! Comme ça on verra mi.. mieux.. ''

    Il resta comme fixé devant Ritsu, puis il lui dit tout bas:

    '' Il y'a un visage derrière toi. ''


    Ne pouvant se retenir plus longtemps, il lâcha son allumette au sol et BOUM ! Sur le coup de la peur il avait provoqué une petite explosion entre lui et la jeune fille, presque tout prêt de leurs pieds. Paniqué, il prit la main de la jeune fille et se mit à courir le plus vite possible tout en l'entrainant. Pas de doute, cet endroit était hanté ! lui qui n'avait jamais cru au fantôme, il se demandait bien qu'est-ce que c'était que cette baraque. D'ailleurs en y pensant, il s'arrêta brusquement, s'accrochant toujours à Ritsu et lui demanda alors:

    '' D'ailleurs.. Où sommes nous? et t'es qui? ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ritsu Sanou
Admin
Admin
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 27

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Lettres & Allumettes [Pv Ritsu]   Mer 4 Aoû 2010 - 19:25

[xD Héhéhé... Eeehhh... Je n'avais pas d'autre adjectif, vu qu'elle ne connait pas son prénom : D ]


    Elle était à la fois pétrifiée et impressionnée. Elle avait compris que la magie existait mais les fantômes! Elle n'y pensait pas. Elle tremblait légèrement montrant toujours de son bras tremblant la forme humaine blanche. Seulement voilà que le garçon avait parlé et sa voix résonna dans tout le couloir, la forme blanche sembla remuer. Ritsu redirigea son bras vers elle et se retourna vers l'inconnu toujours en chuchotant.

    - « Bravo! Il nous a repéré à cause de toi! »

    Elle soupira. A vrai dire... Un Fantôme ce n'était pas dangereux non? Ce n'était rien de grave! Voyons juste un mort... Un mort. Elle déglutit. Un mort vivant revenu des enfer pour les hanter, maintenant la jeune fille semblait être un peu plus mal à l'aise que précédemment. C'est alors que le jeune inconnu lui demanda le paquet d'allumettes, elle cligna un instant des yeux, ses mains étaient vide, lorsqu'elle lui annonça la nouvelle, il l'engueula, toujours à voix basse, elle lui répondit à sa manière, et voilà qu'une petite engueulade naquit, ils ne firent plus trop attention à la forme blanche qui pour une personne regardant cette histoire remarquera que le fantôme avait disparu et ne se trouvait plus à sa place initiale, ils étaient bien trop occupé à s'engueuler pour un stupide paquet d'allumettes.
    Finalement il le retrouva, il était assis dessus! La jeune musicienne soupira longuement puis avec impatience.

    - « Allume! Allume! »

    On entendit le petit bruit du souffre qui brûlait, il redirigea l'allumette devant leurs visages maintenant illuminés. En y repensant, elle avait été à deux millimètres de ce visage, elle sentit son pouls s'accélérer et doucement elle se pinça le bras de cette ridicule pensée, oui c'est bien une auto-punition.

    « Voilà comme ça on verra mi-mieux »

    Elle secoua la tête de haut en bas, tout à fait en accord avec sa remarque, elle regarda au loin pour voir si on voyait la forme blanche... Mais elle avait disparu. C'est alors qu'elle redirigea ses yeux vers le jeune homme qui fixait derrière elle. Son pouls s'accéléra d'autant plus.

    « Il y a un visage derrière toi. »

    Elle fut silencieuse au premier abords laissant le frisson lui parcourir tout le dos puis alors qu'elle était sur le point de hurler, oui bien de hurler à s'en casser les cordes vocales, il eu un moment de noir total, il avait lâcher l'allumette puis une explosion, similaire à ce qu'elle avait entendu tantôt. Elle laissa un « Aah... » léger s'échapper de sa bouche, mi-surprise, mi-pétrifiée et lorsqu'il lui attrapa la main pour courir elle se laissa faire se contentant de courir avec sans trop réfléchir, juste fuir!

    Ils coururent tellement vite, Ritsu avait du mal à suivre et avait manqué à plusieurs fois de trébucher et tomber. Finalement il s'arrêtèrent brusquement ce qui laissa le temps à la jeune fille de reprendre son souffle, elle posa ses mains sur ses genoux, totalement essoufflée, ce n'était pas une très grande sportive certes, mais le coup de l'émotion y était aussi.

    « D'ailleurs... Où sommes-nous? Et t'es qui? »

    Elle releva son regard vers lui, hébétée.

    - « Je... Quoi? »

    Non elle avait bien compris. Elle se releva de tout son long cette fois-ci remarquant qu'elle avait exactement la même taille que celui-ci... Elle cligna des yeux.

    - « Tu as été invité ici! Tout comme nous! C'est un pensionnat! C'est écrit dans la lettre... »

    Tout ceci lui paraissait plus ou moins normal, mais elle se rappelait que la première fois qu'elle avait mis les pieds ici elle se posait aussi des tonnes de questions.

    - « Je m'appelle Ritsu... Sanou Ritsu et toi? »

    Elle eut soudain un déclic l'explosion, c'était bien lui.

    - « Attends un peu! C'est toi qui a lancé cette explosion? »

    C'était ça son pouvoir? Créer des explosions? Ritsu frissonna. Quel pouvoir! Comparé à son pouvoir qui consistait à manipuler des plantes, celui du jeune homme était bien plus dangereux, du moins c'était plus un pouvoir pour le combat.

    - « Tu sais que ça aurait pu être dangereux! »

    Elle était prête à lui faire la leçon quand elle se détendit. Il l'avait sauvée c'est vrai.

    - « Enfin... Merci de m'avoir... aidée. »

    Sauver n'était pas à juste titre selon elle, ou bien elle tenait trop à sa fierté.



- ♣ ♣ ♣ -

* La ville s'endort, * Les roses dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yego Masoshite
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 22

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: L'explosion c'est son truc o/

MessageSujet: Re: Lettres & Allumettes [Pv Ritsu]   Mer 4 Aoû 2010 - 20:59

[Oui mais au pire, comme c'est le narrateur, enfin toi, qui parle tu peux faire une exception non? :D]

    La jeune fille, qui était d'ailleurs encore tout essoufflée d'avoir couru pour échapper à ces ''choses'', semblait surprise par la question que Yego lui avait posée. Au début elle semblait chercher une réponse, ou pourquoi il ne savait pas où il était.. Après lui avoir expliqué qu'ils étaient bel et bien dans un pensionnat et qu'il avait était invité ici, par cette lettre reçu deux jours plutôt, elle se présenta enfin sous le nom de ''Ritsu Sanou''. Il ne lâcha qu'un petit ''Ah'', un peu gêné de l'avoir prise pour l'une de ces étranges personnages en blancs, qui apparaissait dans les couloirs. Selon ses dires ce n'était juste qu'une jeune fille tout à fait normal dans une pension. En y pensant, Yego regarda les environs pendant qu'elle lui parlait de ce qu'il avait provoqué tout à l'heure, son explosion avec l'allumette. Vous savez? Mais lui ne semblait pas trop s'en préoccuper pour le moment et se rendit compte qu'ils étaient comme déjà éclairait par les reflets de quelque chose. Mais de quoi? Il pensa alors que cette école portait bien son nom de Pensionnat magique. Tout ici était étrange..

    ''Enfin.. Merci de m'avoir.. aidé. ''


    Yego fit un petit air tout gêné, et la regarda enfin. Elle était vraiment trop mignonne comme ça, d'ailleurs il venait de remarquer qu'elle lui arrivait à la même taille. Dans son petit esprits pervers bien caché dans sa tête il pensa que s'il avait une petite amie de la même taille que lui se serait pratique pour les bisous ! Pas besoin que la fille se mette sur la pointe des pieds ou que le mec doive se baisser et ce péter le dos. Quoi que lui il était vraiment petit. Alors pour lui répondre franchement, il lui dit en faisant un air de justicier:

    '' Mais voyons, c'est tout naturel. Un homme, un vrai, ce doit de protéger les jolies demoiselles du danger qui rode! ''


    En parlant de ça il n'y'avait aucuns fantômes à l'horizon ni rien du tout. Yego regarda alors dans les environs rapidement, puis fit signe à Ritsu de le suivre bien tranquillement. Il commença alors à marcher comme un voleur dans un musée: c'est à dire sur la pointe des pieds, se mettant contre le mur pour regarder dans l'autre couloir s'il n'y'avait rien puis ainsi et ainsi de suite. Enfin, il arriva comme par miracle au hall où il était entré tout à l'heure. Il vit ses baguages qu'il avait posé tout à l'heure, avant de faire la rencontre de Ritsu et se jeta dessus comme enchanté de retrouver ses affaires adorés. Après un long moment de câlins passionnels il ouvrit l'un des sacs et en sorti une grande carte qu'il déplia en milles petits bouts pour avoir au final une grande carte presque plus grande que lui en largeur. Il l'a montra alors à la jeune fille tout en la tenant fermement dans ses mains et lui fit signe avec la tête où se trouvait ''normalement'' la pension:

    '' Tien, est-ce que tu vois le truc entouré en rouge? C'est l'école, et tu vois tout en bas de la carte en bleu c'est chez mes grands-parents. ''

    Après lui avoir montrer il replia la carte, ou du moins l'enroula comme un parchemin et l'a mit tranquillement coincé entre son bras et son ventre. Puis il commença à prendre deux valises puis son sac pour aller vers l'entrée. Il tenta d'ouvrir la porte mais se retrouva à essayer de l'ouvrir avec son pieds, les bras déjà bien chargés. Mais celles-ci devant trop lourdes, elles le firent tomber violemment en arrière. Tout ce que Yego désirait c'était quitter cette école au plus vite et repartir chez lui, et faire comme s'il n'avait jamais vu cette école, les fantômes ou même cette Ritsu qui était d'ailleurs derrière lui. D'ailleurs en y pensant, il était coincé à présent. Alors il mit sa tête en arrière pour mieux là voir et lui demanda:

    '' S'teu plait, tu pourrais m'aider à me débarrasser de ces valises un peu trop lourdes et à me relever? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ritsu Sanou
Admin
Admin
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 27

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Lettres & Allumettes [Pv Ritsu]   Sam 7 Aoû 2010 - 14:23

[niahihaihaaa naaan tant que tu ne sera pas présenté :p ]

    A peine la phrase avait été prononcée que les deux jeunes se retrouvèrent dans une situation plutôt embarrassante, comme l'un gêné par sa remarque et l'autre qui avait du ravaler sa fierté pour la prononcer. Elle releva son regard embarrassé vers lui. Il prit alors un de ses airs de super-héros. Ritsu n'y croyait pas!

    «  Mais voyons, c'est tout naturel. Un homme, un vrai, ce doit de protéger les jolies demoiselles du danger qui rode! »

    Elle ne put s'empêcher d'avoir un petit sourire en coin. Un vrai homme? On aurait dit un justicier qui parlait! Seulement il n'en avait pas le profil! Après tout il avait à peine la même taille qui Ritsu! Elle se mit à pouffer de rire plaçant sa main devant sa bouche pour étouffer ses rires. Pendant ce temps là elle suivait le jeune garçon qui jouait les supers-espions dans les couloirs, il longeait les murs, à l'affut d'un monstre... Le fantôme! Elle avait un peu oublié, il fallait avouer qu'avec ce qu'il venait de dire, mais elle était persuadée que le fantôme devait être bien loin sinon il les aurait suivi. Elle jeta tout de même un regard vers l'arrière pour vérifier, les couloirs s'étendaient dans le noir, aucun mouvement, aucun bruit si ce n'est que le bruit de leur respiration et de leur pas, c'était facile de les repérer dans un silence pareil! Par contre pour les retrouver dans le noir, c'était pas terrible, aussitôt tourna-t-elle la tête qu'elle avait perdu l'autre de vue. Elle se figea sur place! C'est pas vrai! Pas possible! Elle se mit à tâter des mains partout pour finalement qu'elles atterrissent sur le mur et le longer à l'aide de ses doigts. Finalement elle entendit un bruit sourd, elle sursauta et se dirigea vers le bruit, ils se retrouvèrent finalement près du hall d'entrée, une légèrement lumière éclairait l'entrée. Le garçon s'était jeté sur ses valises les embrassant comme s'ils les avaient perdu depuis des siècles. Ritsu soupira puis s'approcha du jeune homme, plaçant ses mains sur ses hanches.

    - « Par ailleurs je ne sais toujours pas comment tu t'appelles! »

    Après tout elle s'était présentée et n'avait toujours pas reçu de réponse en retour. Voyant qu'il ne faisait pas trop attention à elle, elle ouvrit la bouche pour insister quand soudain il sortit un plan de son sac et lui montra.

    '' Tiens, est-ce que tu vois le truc entouré en rouge? C'est l'école, et tu vois tout en bas de la carte en bleu c'est chez mes grands-parents. ''
    Elle secoua la tête de haut en bas, mi-compréhensive. Pourquoi lui montrait-il un plan de l'endroit d'où se trouvait la grille... A moins que..
    Il prit ses deux sacs et se dirigea vers la porte et puis tenta de l'ouvrir malgré lui, elle, elle restait derrière à le fixer d'un air à la fois surpris et béat. Il se retourna alors vers elle pour lui demander de l'aide. Elle sursauta surprise. Il voulait sortir de l'école... Il voulait fuir cette école. Elle fut à la fois frustrée et comment dire amusée par sa réaction. Elle croisa ses bras et ferma les yeux.

    - « On ne peut pas quitter cet endroit une fois qu'on y est entré... C'est la loi. Tu peux écrire à ta famille mais pas plus... »

    Elle ouvrit les yeux vers le jeune garçon.

    - « C'est inutile d'essayer, plusieurs ont tenté mais n'y sont pas arrivés... »

    Elle savait que ses mots étaient très blessant pour quelqu'un qui venait d'arriver, ce ne devait pas être facile. Pour elle c'était pas vraiment un grand changement, rester chez elle seule, ou bien dans un pensionnat, elle avait vite choisit. Elle soupira se dirigea vers lui et prit une de ses valises mais à peine la leva-t-elle qu'elle la relâcha en faisait un gros « Boum! »

    - « Mais qu'est ce que tu as pris avec toi!? Des cailloux!? »

    Elle soupira puis le fixa.

    - « Je vais t'amener... ou essayer du moins... de t'amener aux dortoirs. D'ici je connais à peu près le chemin. »

    Elle prit un de son sac et y mit toute sa force et puis s'avança et regarda derrière elle.

    - « Aller! Si on nous trouve ici à cet heure ici ça ira mal! »

    Et elle s'avança vers les larges escaliers du bout.


[Désolée du temps x_x et du manque d'inspiration >< je serais meilleure la prochaine fois ><]

- ♣ ♣ ♣ -

* La ville s'endort, * Les roses dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettres & Allumettes [Pv Ritsu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lettres & Allumettes [Pv Ritsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pensionnat :: Couloirs interdits-