Un nouveau pensionnat, de nouveaux pouvoirs, de nouvelles rencontres... Gérer vos relations et amusez-vous dans le Pensionnat Magique !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miyako Hinawa
Actif
Actif
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans son sous-sol ♫ ~

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Gravité ~

MessageSujet: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Ven 23 Juil 2010 - 14:08

Après que Mia eu passer le portail, elle ne vit rien. juste du blanc autour d'elle, comme si elle était dans une pièce vide, aux murs blancs. Mais non, rien de tout ça, car elle planait. Peut être juste l'effet de son pouvoir. En effet, c'était très dangereux de pouvoir "jouer" avec la gravité. Le seul problème, c'est que Miyako ne le contrôlais pas, car elle l'avait découvert hier.

La lumière blanche commençait à faire mal aux yeux de Miyako. Et cela lui provoquait en plus de ça un mal de tête horrible ; mais soudain, la jeune femme fut comme aspiré par une lueur noire qu'elle voyait à peine. Et là, elle sorti de cet espace là pour se retrouver dans un autre endroit. Une grille se présentait devant Mia, elle était énorme. Celle-ci s'était retrouvé les fesses sur le sol, car elle avait été aspiré avec une telle force...

La jeune femme n'en croyais pas ses yeux, c'était donc vrai. Miyako se releva et scruta la grille. Il y avait deux lettres inscrites sur la grille, elles étaient en or. Miyako s'approcha. Un P et un M étaient disposés juste au centre de la grille.

Mais bon, c'est pas tout ça, mais en attendant, la jeune femme était resté devant la grille s'en rien faire. La grille ne s'ouvrait pas.

"La chance que j'ai.. Ça commence bien !"

Dit-elle en affichant un regard exaspéré. elle posa sa main sur son front et hocha la tête.

La grille s'ouvrit. C'était comme si Miyako venait de prononcer une formule magique. Puis elle mit sa main droite sur sa hanche et lâcha un tss. Oui, Mia n'était pas de très bonne humeur aujourd'hui, surtout que la jeune femme n'était pas très à l'aise dans ces vêtements. Pourtant, elle ne portait pas de jupe. C'était son haut qui la gêner, elle préférait un gilet bien moulant.. (tenue voir avatar xD)

Mia entra dans le pensionnat. Elle avait un peu peur malgré son mauvais caractère. Elle se retrouva alors dans un hall, après avoir passé une porte en bois. Celle-ci avait la taille de la grille qu'elle venait de passer il y a quelques minutes.

Le hall était très grand, les murs blancs faisait presque aussi mal à la tête que le portail que la jeune femme avait traversé. Des statues orner la pièce et divers objets en or montré que cet endroit n'était pas des plus modestes. Un peu normal pour une pension magique.

Mais ce qui inquiétait Mia, c'est qu'il n'y avait personne a l'horizon et aucun bruit pour alerter Mia.

"Super..."

Dit-elle en regardant les alentours. Quand elle vit une silhouette s'approchait. Elle n'avait pas bien vu cette personne, mais tout ce qu'elle savait c'est qu'elle avait les cheveux noirs.


Dernière édition par Miyako Hinawa le Mar 27 Juil 2010 - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Wolkoff
Habitué
Habitué
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 26

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Manipulation émotionnelle

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Ven 23 Juil 2010 - 15:17

    On dit que chaque jour a son lot de surprises. En se levant hier, Lena n'aurait jamais pu imaginer à quel point ces dernières 24h allaient bouleverser sa vie à jamais. Et en à peine quelques heures, il en était arrivé des choses. Trop de choses pour que la jeune russe puisse suivre le rythme.

    Lena fut téléporter devant un immense bâtiment. Elle venait d'emprunter le portail magique qui s'était dressé dans sa chambre, quelques minutes plus tôt, après la lecture d'une lettre bien étrange. Cette lettre affirmait que la jeune fille possédait certaines ... aptitudes spéciales (ou "pouvoir", "don", mais elle ne digérait pas encore ces mots pour les utiliser).
    Juste avant d'emprunter le portail, elle avait fait une valise et avait pris le strict minimum, sous la pression : elle avait ouvert ses commodes, et avait pris tous les vêtements qu'elle pouvait atteindre de la main. Et c'était dans un désordre total qu'elle avait tout fouré dans sa valise. Sous la précipitation, elle n'avait pas pris la peine de la fermer complètement. Résultat : Cette dernière s'était ouverte et s'était à moitié renversée sur le sol lorsqu'elle fut arrivé à destination.

    Cette fameuse destination se révélait être une grille, aux dimensions assez impressionnantes, même pour une jeune fille qui habitait dans un endroit luxueux.
    Dès son arrivée, le portail se referma aussitôt. Probablement pour que personne ne la suive, pensa-t-elle. Elle regarda autour d'elle, et sembla perdue. Qu'est-ce qu'elle était sensée faire maintenant? Les battements de son coeur ne semblaient pas vouloir ralentir. Et pour cause : Elle venait tout juste de filer à l'anglaise, et avait atterit dans un endroit qui ne semblait relier à aucun lieu terrestre possible. Où était-elle exactement? Lena mis une main sur son front et secoua la tête, tentant de reprendre ses esprits. Ca ne servait à rien de rester planter là à attendre maintenant. Si elle était parvenue jusqu'ici, elle n'avait plus d'autres choix que d'avancer. Et quand bien même elle aurait pu retourner en arrière, c'était la dernière chose qu'elle avait envie.

    La jeune fille se rendit compte que ses vêtements étaient encore éparpillés sur le sol et sa valise retournée. Elle soupira et s'agenouilla en remettant de l'ordre dans celle-ci, mais son esprit était ailleurs. Elle se mis à repenser à cette lettre, et à son contenu. Son "pouvoir" plus particulièrement ... Elle savait qu'il était lié aux évènements de la veille, sur le toit... Elle savait que ce qui s'était déroulé était tout sauf naturel. Mais elle ne parvenait pas à mettre un nom dessus. Qu'avait-elle fait au juste hier soir? En résumant les faits dans sa tête, cela se présentait sous cette forme : Elle avait tenté de se suicider sur le toit de l'immeuble, mais son major d'homme, Jason, était arrivé à ce moment-même, et avait sauté sans crier gare avant qu'elle ne le fasse. Et voilà qu'aujourd'hui on lui annonçait qu'elle devait venir ici, à ce .. "Pensionnat Magique", pour apprendre à contrôler un don, don dont elle ignorait totalement les caractéristiques. Elle tentait de refermer à présent sa valise, qui était beaucoup trop chargée. La fermeture coinça, et elle tenta de forcer, ce qui n'eut pour effet que de briser la fermeture. A bout de nerf, Lena finit par donner un coup de pied dans la valise, qui s'éloigna de quelques mètres. Toujours à genoux, elle sentit les larmes monter aux yeux, et ses mains trembler. Cela ne servait à rien de se voiler la face plus longtemps : Elle était pleinement responsable de la mort de Jason. Bien qu'elle ne sache pas comment, elle était certaine qu'elle avait du exercer une sorte de pression sur lui, qui a du l'obliger à sauter... Pouvait-on vraiment parler de "don" dans ces circonstances?

    Un bruit au loin la fit sortir de ses pensées. Elle releva alors la tête, et découvrit une silhouette au loin qui avait ouvert la grille, et qui était entrée dans le pensionnat.
    Ne sachant pas si la grille allait se refermer ou non, elle préféra assurer ses arrières, et se releva en essuyant ses yeux du revers de sa main. Elle fit rouler sa valise à moitié ouverte en faisant attention à ne rien renverser, et fila d'un pas rapide vers la grille encore ouverte pour s'y engouffrer à son tour.

    Elle se trouva alors devant un hall, orné de statues, de décorations.. On avait l'impression que l'intérieur était encore plus vaste que l'extérieur. Ce n'était pas un endroit que l'on avait l'habitude de voir tous les jours en tout cas. D'un pas incertain, la jeune fille se décida à avancer, sans savoir vraiment ce qu'elle devait faire ou où elle devait aller. C'est alors qu'elle aperçue une jeune fille, à quelques mètres devant elle. Elle semblait avoir à peu près le même âge qu'elle, elle était blonde, et semblait elle aussi ... nouvelle.
    Lena s'arrêta à un mètre d'elle environ, et la regarda, ses yeux étant encore un peu rouge. Lena se sentait tellement perdue à ce moment précis, mais surtout effrayée. De quoi? De l'inconnu. De l'incompréhension totale qui régnait dans son esprit. De ce changement si brutal.
    Ce qu'elle n'avait pas encore conscience, c'était que son pouvoir agissait la plupart du temps inconsciemment. Lorsque ces émotions étaient très fortes, elle créait une atmosphère autour d'elle, positive ou négative, selon les circonstances. En ce moment même, elle était tellement effrayée, que la jeune fille qui se trouvait devant elle devait elle aussi ressentir une grande peur, une angoisse soudaine naître en elle, et ne savait probablement pas d'où elle sortait. Lena n'en était bien sûr absolument pas consciente. Elle ne savait même pas quoi dire, à cette fille. La moitié de son esprit était tournée vers les incidents de la veille, et l'autre moitié était.. en panne d'imagination.


    "Toi aussi, tu as reçu la ... lettre?" parvint-elle à articuler en regardant la jeune blonde devant elle.

    Dans des circonstances normales, elle aurait fait preuve de plus de politesse, mais elle n'était vraiment pas en état de s'occuper des bonnes manières à l'heure actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Hinawa
Actif
Actif
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans son sous-sol ♫ ~

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Gravité ~

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Ven 23 Juil 2010 - 18:15

Miyako était retournée dans ses pensées. La jeune femme venait tout juste de réaliser où elle avait atterrit et ce qu'elle avait de particulier en elle. Mia ouvra les yeux et remarqua qu'elle avait fait tomber son petit (grand..) sac à dos. A vrai dire elle n'avait pas fait attention a celui-ci. Et elle ne chercha pas à le ramasser. Mia était beaucoup plus concentré a se faire une idée de tout ça. Elle se demandait comment les autres pensionnaires était, s'ils avaient vécu un passé assez difficile à vivre, ce qui n'était pas son cas. Effectivement, la jeune femme avait vécu une enfance paisible avec sa mère, car son père était mort dès sa naissance à cause d'un accident de voiture, en aller à la maternité voir la petite fille qui venait de maître, Mia. Celle-ci n'avait donc jamais connu son père, elle le regretta et parfois même elle imaginait comment était son père et elle se disait que tout était de sa faute. Mais à part ça, Mia avait vécu une enfance assez normal, comme tout enfant. Elle vivait bien, avait assez d'argent, même beaucoup trop, ce qui rendait jalouse ses amies. En parlant d'amie, il y en avait juste une seule qui n'était pas jalouse d'elle, elle s'appelait Nanami. Mia l'avait vu il y a à peine quelques heures et elle n'arrivait toujours pas à croire qu'elle n'allait peut-être plus jamais la revoir. C'était la seule gentille, qui ne la dévisageait pas du regard en voyant ses habits quelle portait. Habits qui coûtait très très cher...

Mais la jeune femme sorti de ses pensées quand les pas se rapprochèrent. Mia avait cru que La silhouette aux cheveux noir aller continuer son chemin mais non, elle s'approcha un peu plus. La blondinette releva la tête et regarda la jeune femme qui se tenait en face d'elle. Elle avait a peu près le même âge, elle était à peine plus grande que Miyako. Elle avait la peau blanche et des cheveux noirs. On pourrait presque croire que cette personne était au fait une poupée.

Celle-ci lui adressa la parole. "Toi aussi, tu as reçu la ... lettre ?"
Miyako ouvrit de grand yeux. La jeune femme ne semblait pas très bien, elle semblait très angoissé. La blondinette soupira, un soupire de soulagement. Elle n'avait pas été la seule à recevoir cette lettre pour le moins... Très étrange qui disait qu'il fallait se rendre dans tel endroit et nous expliquer l'origine de nos dons.
là, Mia réfléchit. Comment ce donc avait pu faire surface, comme ça ? Pourquoi elle et pas d'autre ? Et pourquoi ce don si précis ? La gravité ? La jeune femme se secoua la tête car elle avait complètement oublié de répondre.

"Oui, aussi. Et je suis totalement perdue."

Dit-elle d'une voix calme. Mais soudain, une émotion commençait à l'envahir, de l'angoisse, une émotion si forte qui la submerger d'un seul coup, que la jeune femme se mit à transpirer. cette angoisse lui donnait presque mal au ventre et cela lui donnait surtout un mal de tête horrible.
Mia n'avait pas l'habitude d'être angoisser comme ca et jamais de sa vie elle n'avait connu cette émotion. Même en arrivant dans le pensionnat, elle avait eu peur mais sans plus. La jeune femme plissa les yeux et faisait la grimace.

"C'est toi qui fais... Ça ? c'est horrible..."

Dit-elle la voix tremblante. Oui, la jeune femme avait réfléchit (et oui, les blondes ça à un cerveau, malgré les rumeurs...) et elle n'était pas angoissé avant que l'inconnue arrive. Mia avait parlé de la même façon que la jeune femme qui était en face d'elle ? Donc, après, c'était facile de deviner qui était la cause de tout.

Et là, Mia se rappela. Pas d'émotion forte, surtout pas, sinon... Trop tard, toutes les statues était en train de planer, la gravité n'étant plus présente autour de ses objets. Il fallait faire quelque chose très vite, sinon, Mia allait supprimer la gravité tout entière et tout se mettrais à planer dans les air, y compris le pensionnat.

"Sa recommence..."

Mia avait envie de dire un "par pitié calme toi..." mais l'angoisse l'en empêcher. Les objets autour d'elle commençait a planer, y compris la valise de la jeune femme qui ressembler a une poupée de porcelaine. Même le sac a dos de Mia commencer a planer. Il fallait que l'inconnue se calme, qu'elle pense a autre chose... Ou alors, Mia s'était complètement tromper, et était tellement angoisser par l'arrivée de cette personne qu'elle était en train de perdre le contrôle d'elle même et causer ainsi la disparition soudaine de la gravité. Dans tous les cas, il fallait expliquer sa a la protagoniste.[/i]

"Je contrôle la gravité, et si je ne me calme pas tout de suite on va commencer a planer. Est-ce que tu sais te servir de ton pouvoir? Si tu sais ce que sais..."

Mia avait parler très vite. cela aurait pu sembler déplacé de parler comme ca, et surtout de tutoyer quelqu'un qu'elle connaissait a peine, mais l'heure n'était plus au forma litées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Wolkoff
Habitué
Habitué
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 26

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Manipulation émotionnelle

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Ven 23 Juil 2010 - 19:35

    Lena n'était qu'à moitié présente dans la conversation. Elle avait posé la question à l'inconnue sans en attendre vraiment la réponse. Réponse qui avait été un peu tardive. La jeune blonde paraissait plutôt soulagée lorsqu'elle entendit la question. Surement parce qu'elle savait maintenant qu'elle n'était pas la seule à être dans la même situation, et aussi perdue. Cependant, cela ne rassura pas moins Lena. Cette jeune fille qui se tenait à ses côtés n'avait apparemment pas plus d'informations qu'elle. Très utile, vraiment. Et rien qu'à en juger par les alentours déserts, cela n'allait pas être une partie de plaisir pour obtenir de plus amples informations sur ce qui se passait ici. Franchement, si c'était vraiment un pensionnat magique comme ils l'affirmaient dans la lettre, pourquoi n'y avait-il aucun guide lorsqu'une nouvelle personne arrivait? Etait-ce là leur habitude, de laisser les nouveaux être livrer à eux-mêmes, alors qu'ils venaient tout juste de découvrir leur habilité? Ou était-ce un défi, une sorte de rite de passage? Et enfin, pourquoi les . . .

    La russe arrêta son monologue intérieur et se figea sur place en observant la nouvelle attitude que prenait la blonde. Elle commençait à transpirer, et on pouvait clairement voir apparaître sur son visage une expression similaire à celle de Lena, une très forte angoisse.


    *Qu'est-ce que...*

    Son coeur se mit à battre plus vite et plus fort. Elle commençait à réaliser la chose... D'ailleurs, la personne en face d'elle devait elle aussi sentir son pouls s'accélérer. Enfin, la phrase de la jeune fille, "C'est toi qui fais... Ça ? c'est horrible...", lui fit prendre pleinement conscience que ses pensées s'avéraient justes. Elle refusait cependant de se l'admettre.

    *"Ça"? Mais je ne fais rien du tout ! * se dit intérieurement la jeune fille.
    *C'est impossible. Stupide. Comment je pourrais faire quelque chose sans m'en rendre compte? Et qu'est-ce qui lui prends? Pourquoi elle a soudainement changer de comportement? C'est une blague, c'est ça? Ça l'amuse?! Non, c'est peut-être une coïncidence. Oui, juste une coïncidence..!*

    Soudain, elle vit les statues du hall commencer à planer à quelques mètres du sol. Lena équarquilla les yeux, croyant à une hallucination. "Ça recommence..." fut le commentaire de la blonde, qui paraissait encore plus angoissée maintenant. Pardon? Qu'est-ce qui recommençait..??

    *Ne me dîtes pas que .... c'est elle qui fait ça? ...*

    L'effet s'amplifia lorsque les objets planèrent, y compris le sac de sa camarade et sa propre valise (qui, au passage, avait déjà laissé tomber la moitié de son contenu sur le sol). Lena regarda la jeune fille, avec un regard mélant stupéfaction et angoisse. Il n'y avait que deux personnes dans le hall : cette jeune femme et elle-même. Et ce n'était surement pas Lena qui pouvait provoquer une telle chose. Restait donc....

    "Je contrôle la gravité, et si je ne me calme pas tout de suite on va commencer a planer. Est-ce que tu sais te servir de ton pouvoir? Si tu sais ce que sais..."

    Contrôler la gravité? Décidément, les surprises de la journée ne sont pas prêtes de s'arrêter ! "Si je ne me calme pas tout de suite"? Apparemment, la blondinette ne savait pas très bien maîtriser son don.

    *Me servir de mon pouvoir? Mais qu'est-ce qu'elle veut que je fasse au juste? Je ne sais même pas ce que je sais faire, ou ce que je suis sensée faire..! La seule chose que j'ai réussi à faire, c'est tuer un homme, voilà ce que j'ai fait ! Qu'est-ce qu'elle attends de moi, vraiment?!*

    "M'en servir dans quel but? Je ..." Elle marqua une pause, cherchant ses mots, bouleversée. "Je suis désolé, je ... je peux rien faire. C'est à toi seule de te calmer, tu dois contrôler cette... capacité."

    Son pouls continuait de battre très rapidement. Voir tous ces objets planer autour d'elle... et cette fille qui ne semblait pas pouvoir se contrôler ne la rassurait pas du tout. Elle se demandait si elle avait bien fait de venir ici, et pourquoi elle s'était mis dans un tel pétrin. Vraiment. Ce pensionnat... était-ils tous comme elle? Avaient-ils tous des capacités aussi.... puissantes?
    Contrôler la gravité... jamais elle n'aurait pu imaginer quelque chose de ce genre. Mais ce qui l'effrayait le plus à l'heure actuelle, n'était nul autre qu'elle-même.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Hinawa
Actif
Actif
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans son sous-sol ♫ ~

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Gravité ~

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Ven 23 Juil 2010 - 20:28

La jeune femme essuya de sa main les gouttes de sueur qui perlaient son front. Soudain elle eu une idée. La jeune femme releva la tête brusquement et se mit à reculer le plus possible, contre le mur du hall, totalement à l'opposé de la jeune femme qui avait la peau d'une poupée. Et à ce moment précis, l'angoisse de la blondinette se stoppa instantanément.
Miyako souffla, un souffle de soulagement. Plus de boule au ventre et plus de mal de tête horrible. Elle regarda la jeune femme qui était à plusieurs mètres d'elle et regarda les statues qui s'arrêtèrent de planer automatiquement. Effectivement, tous les objets se posèrent d'un seul coup y compris les valises des deux protagonistes.

"Je pense que... C'est toi qui fais ce truc."

Mia ne croyais toujours pas que quelqu'un pouvait contrôler les émotions des autres, mais cette personne ne semblait pas s'en rendre compte. La blondinette était un peu choqué à cette pensée. Mais ce qui était sur, c'est que contrôler la graviter ce n'était pas quelque chose de banal non plus. Le don qu'avais la jeune femme aux cheveux noirs étaient très dangereux. Et Mia n'osait pas se remettre à sa place d'avant.

"Je pense... Qu'il faudrait trouvait l'accueil..."

Dit-elle en changeant brusquement de sujet. S'aventurer dans un pensionnat inconnu de toutes les cartes et qui semblait vide, ce n'était pas une idée qui enchantait notre petite blonde, mais il le fallait, a moins de rester planter ici et de finir par mourir de faim. La jeune femme empoigna son sac à dos encore très choqué, avec tout ce qui venait de se passer à l'instant. Mais Miyako n'était pas du genre à pleurer dès qu'un problème se posait. Au contraire, celle-ci restait très calme face à la situation. Parfois, la jeune femme pouvait même se montrer froide et sans pitié. Mais ça ce n'est que quand on l'énerve trop, ou quand elle parle à une personne énervante qu'elle ne connaît pas.

"La pension à l'air vide. Mais foncer tête baisser dans le pensionnat en visitant toutes les pièces ne nous servirait à rien. Il doit y avoir un panneau d'affichage, un plan !"

Dit-elle d'une voix exaspérer. Mia scruta les murs et passa devant la jeune femme aux cheveux noires cherchant un plan. Mais rien, il y avait juste des panneaux avec les dernières annonces et la liste des professeurs.
*mais quelle idée de ne pas mettre de plan !*
Pensa-t-elle. Mia commençait à perdre son sang froid. Il fallait qu'elle trouve une solution, elles n'allaient tout de même pas visiter tout le pensionnat pour trouver un vulgaire bureau d'accueil ? Et pourquoi s'était si vide ici. Pourquoi personne n'était là pour accueillir les nouveaux ? La jeune blondinette commençait a a pensé que ce pensionnat était très mal organisé et regretter d'être tombé ici, elle avait un mauvais pressentiment.

Mia se calma et s'assit sur une chaise qui était tout près. L'accueil se trouvait certainement derrière ces quelques portes du hall, sinon quelles idées de mettre un accueil au premier étage ?

"On cherche ensemble? C'est toujours mieux que de chercher tout seul.. Au fait, moi c'est Miyako, Mais... tu peu m'appelé Mia..."

Dit-elle timidement, en attendant une réaction de la part de la jeune femme.


[Sorry c'est court... Je n'ai pas d'inspiration T_T]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Wolkoff
Habitué
Habitué
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 26

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Manipulation émotionnelle

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Ven 23 Juil 2010 - 21:40

    La jeune fille qui avait le pouvoir de contrôler la gravité avait apparemment trouvé un moyen de remettre les choses en ordre. Alors que Lena aurait plutôt penser à une sorte .. d'annulation de son pouvoir? D'une formule qui arrêterait les objets de planer? Elle ne savait pas trop ce à quoi elle s'attendait à vrai dire. Le monde de la magie était totalement inconnu pour elle il n'y avait de cela que quelques heures. Elle n'avait jamais soupçonner l'existence de magie sur cette Terre. D'ailleurs, elle n'a jamais vraiment eu l'esprit ouvert : elle n'était pas superstitieuse, ne croyait ni aux fantômes, ni aux extraterrestres... Non, la seule chose qu'elle avait faite était de s'éloigner le plus possible de Lena, jusqu'à l'autre extrémité de l'hall. Et l'effet fut immédiat. Les statues, objets, et valises, retombèrent sur le sol à leur place d'origine. Et la blonde avait l'air d'être redevenue normale, du moins de ce qu'elle pouvait voir de loin.

    "Je pense que... C'est toi qui fais ce truc."

    Lena serra le poing et détourna le regard. Il n'y avait plus aucune excuse désormais. A quoi bon se voiler la face plus longtemps alors que les preuves se trouvaient devant elle? Elle venait donc de mettre un nom sur son pouvoir. Elle pouvait donc contrôler les émotions des gens qui se trouvaient à proximité d'elle...
    Il semblait que son pouvoir agissait inconsciemment. Les autres pouvaient donc sentir les mêmes émotions qu'elle? Elle pouvait influencer leur émotions au point de les mettre dans un état pareil? Lena ferma les yeux un long moment et se mit à réfléchir. Elle compris enfin. Elle savait désormais pourquoi Jason avait sauté hier. Il s'était approché trop près d'elle lors d'un moment où elle avait probablement ressentie l'émotion la plus forte et la plus destructrice qu'un humain puisse avoir. Elle savait aussi que Jason était courageux, beaucoup plus qu'elle ne l'était; C'était donc logique que, lorsqu'il eu ressentit cette envie d'en finir avec la vie, il franchisse le pas. C'était donc à cause de ce pouvoir qu'il était mort. Mais ce même pouvoir avait néanmoins sauvé la vie de la jeune fille ... Elle ne savait pas quoi en penser. Etait-ce une bonne chose? Un don ou une malédiction? Elle secoua la tête. Ce n'était vraiment pas le moment de faire de telles réflexions. Elle était dans le hall, elle venait d'arriver au pensionnat. Elle devait trouver son chemin et prendre ses repères. Elle devait oublier toutes ses pensées, tous ces questionnement qui la mettait dans un tel état. Elle devait se vider l'esprit, et se reprendre en main. Ce n'était pas une volonté, c'était une obligation, un besoin. Elle s'était bien aperçue qu'elle avait effrayée la jeune fille avec son don. Et si elle avait eu l'intelligence et le recul suffisant pour se sortir de cette situation, Lena se devait d'en faire autant. Plusieurs minutes s'écoulèrent, avant que la jeune femme se décida à rouvrir les yeux. Sa respiration était redevenue normale, et elle était surtout redevenue très calme, comme elle l'avait toujours été avant aujourd'hui. Elle prit une grande inspiration, et alla ramasser les quelques affaires sur le sol pour les remettre dans sa valise. Sa future camarade lui proposa alors de trouver l'accueil. Elle remarqua cependant qu'elle gardait ses distances désormais. Lena eut un léger rictus intérieur. Elle avait le sentiment qu'elle n'allait pas s'ennuyer dans ce pensionnat, et que du boulot l'attendait...

    Elle hocha la tête. Elle regarda elle aussi si un panneau d'affichage était présent, mais les deux jeunes filles ne trouvèrent pas grand chose qui puisse les aider. La blonde finit donc par s'installer sur une chaise à quelques mètres d'elle, et à lui proposer de chercher l'accueil ensemble. Elle lui indiqua aussi son nom : Ainsi, elle s'appelait Miyako. Ou Mia pour les intimes.

    Lena inclina légèrement sa tête en guise de salutation, par respect. Elle venait de rendre compte à quel point son angoisse lui avait fait perdre toutes ses bonnes manières, et tous ses moyens. Pas très flatteur, pour une première impression, me direz-vous.


    "Je m'appelle Lena, ravi de te rencontrer, Miyako. Même si les circonstances auraient pu être plus... favorables disons." répondit-elle à son interlocutrice. Le ton de sa voix était posée, et elle était redevenue si calme que si quelqu'un passait à ce moment précis, il n'aurait jamais pu imaginer la crise qu'elle venait d'avoir quelques minutes auparavant.
    D'ailleurs, Lena ne savait pas trop sur quel pied danser. Elle voyait très bien que Mia était encore choquée, et s'était une réaction tout à fait justifiée. La jeune fille regarda autour d'elle, et vit plusieurs portes au bout du hall.


    "On devrait aller jeter un coup d'oeil aux portes là-bas." dit-elle en les désignant de la tête. "Je suppose que les fondateurs veulent qu'on fasse preuve d'autonomie. Rien n'est banale dans cette école apparemment, pourquoi l'accueil des élèves ferait-il exception à la règle?" ajouta-t-elle, d'une petite note humoristique pour tenter de détendre l'atmosphère.

    Elle attendit que Mia se lève et les deux jeunes filles commencèrent à marcher en direction des portes, d'un pas lent. Mais Lena garda tout de même une distance acceptable. D'une, part respect pour Mia, et de deux pour éviter tout incident une nouvelle fois.

    "La gravité..." dit-elle, pensive après un court silence. "Plutôt impressionnant, comme pouvoir. Comment cela t'es t-il venu, si ce n'est pas indiscret?" demanda t-elle, curieuse.

    [C'est pas court du tout !! xD Par contre Lena n'est pas très bavarde, désolé x3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Hinawa
Actif
Actif
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans son sous-sol ♫ ~

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Gravité ~

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Sam 24 Juil 2010 - 11:24

[Bah... Comparer a toi u_u x)]

Mia mit sa main sur son menton quand la jeune femme aux cheveux noires lui répondit. « Je m'appelle Lena, ravi de te rencontrer, Miyako. Même si les circonstances auraient pu être plus... favorables disons. »
Effectivement, Lena avait raison. La rencontre des deux jeunes femmes n'avaient pas été très normale.
Miyako ne répondit pas tout de suite, car elle avait la tête ailleurs. Bien sûr qu'elle voulait trouver l'accueil de cette pension et pouvoir après cela, s'enfermer dans sa chambre pendant de longues heures pour réfléchir a tout ça. Mais pour Miyako le choc avait été dur. Elle n'avait que dix-sept ans passer, était à peine autonome... Comment voulez-vous que Mia tienne le choc qu'elle a vécu ? Elle avait abandonné sa vie normale, d'une jeune femme sportive pour aller tête baisser dans un portail, car on lui avait demandé dans une stupide lettre. Et là, où est-ce qu'elle se retrouve ? Dans ce hall où il n'y avait personne, à part Lena. Sans compter que ces deux jeunes femmes venaient d'avoir une démonstration de leurs pouvoirs, il y a quelques minutes à peine. Pour Mia, cette histoire n'avait ni queue-ni-tête. Mais pourtant c'était vrai. Il fallait se rendre à l'évidence, ce n'était pas un mauvais cauchemar, juste la réalité qui allait lui exploser en pleine tête.

Il y eu un long silence, car Lena attendait toujours la réponse de Miyako avant de continuer, lui semblait-il. Celle-ci se secoua vivement la tête, car il fallait se reprendre. Elle n'avait pas l'habitude de montrer des signes de faiblesse bien que dans cette situation, c'était bien normal...
Mia enleva sa main de son menton et répondit à son interlocutrice.

« Enchantée. Oui c'est vrai que notre rencontre ne s'est pas dérouler comme prévu. »

Mia cherchait ses mots, elle était un peu dépayser. Pas facile d'atterrir dans un endroit dont on ne connaît rien !
La jeune femme resta bien longtemps pensive quand Lena se remit à parler.
« On devrait aller jeter un coup d'oeil aux portes là-bas. Je suppose que les fondateurs veulent qui on face preuve d'autonomie. Rie n'est banal dans cette école apparemment. Pourquoi l'accueil des élèves ferait exception à la règle ? »
Lena avait raison. Mia n'avait pas envie de bouger, se n'était pas quelle été fainéante, loin de là, c'est plutôt qu'elle avait un peu peur de trouver quelque chose de bizarre derrière ses portes. Mais il fallait les ouvrir et maintenant, elle n'avait plus le droit de reculer. Elle se dirigea quand même vers l'une des portes d'un pas lent.
Et là, Lena lui posa La question : »La gravité... Plutôt impressionnant comme pouvoir. Comment cela t'es t-il venu, si ce n'est pas indiscret ? » Mia réfléchit alors le temps de bien choisir ses mots avant de répondre.
Au fait, Mia n'avait pas découvert ses pouvoirs de manière particulière, mais plutôt d'une manière à la fois banale et à la fois drôle. Mais cette entrée dans cette pension ne l'était pas du tout. Mia était tout simplement en colère après une personne et cette personne là se mit à planer ainsi que les objets qui se trouvaient aux alentours. Et bien sûr quand le protagoniste avait cessé de planer, il tomba sur les fesses et afficha un visage qui était devenu très pâle. Mais Miyako ne pensait pas que cette situation allait se reproduire, personne serait surpris de voir une fille contrôler la gravité... Mais se pouvoir était très dure à contrôler. Et à la fois ce don mettait Mia dans un état plutôt bizarre. Effectivement, quand Mia supprimé la gravité, elle sentait que dans son corps tout était en train de flotter y compris ses intestins. Impression bizarre mais qui ne lui faisait pas mal. Comme si elle planait de l'intérieur tout simplement. La jeune femme répondit.

« D'une manière banale... je me suis mise en colère contre une personne et celle-ci a fini par planer dans les airs... et quand je me suis calmé tout était fini. Mais celui qui m'a mise en colère a fait une mauvaise chut et cela lui a valu une bonne humiliation devant mon amie... »

Quand elle repensa à son amie, elle commençait à s'inquiétait. Nanami était probablement en train de la chercher partout, elle avait filé sans prévenir personne pas même sa famille... Et maintenant voilà, elle avait une boule au ventre. Et une autre à la gorge. Elle venait se rendre compte qu'elle avait vraiment tout quitter sans prévenir personne et que ses proches étaient en train de s'inquiéter. Mia voulait bien retourner la question à Lena, mais elle avait peur d'être indiscrète, surtout que la jeune femme tout à l'heure, avait du mal à admettre tout cela. Peut être tout à l'heure.

Mia se dirigea vers une des portes. Celle-ci avait une plaque en or posé au milieu, mais aucune inscription n'y était afficher. La blondinette posa sa main sur la poignait et s'arrêta quelques secondes, elle avait un peu peur de ce qui se trouvait à l'intérieur. Elle appuya sur la poignet et ouvrit la porte d'un coup et faillit se prendre le mur qui se trouvait derrière la porte ? Un mur ? Derrière une porte ? Mais quelle idée de mettre un mur derrière cette porte ! C'était un mur de marbre. La jeune femme tapota sur le mur mais il était bien réel et solide. Même si notre jeune Mia avait envie de l'enfoncer ce mur, pour voir ce que ça faisait !

« Un mur ? Ici ? C'est une blague, je rêve là... »

Et pourtant, quand on n'y réfléchissait on se dirait presque que c'était totalement normal que ce mur se trouver ici. Une pension magique, pas d'accueil, une grille qui s'ouvre toute seule, des pouvoirs... Et pourquoi un mur derrière une porte ? Mia afficha une bouille à la fois désemparer et fatiguer. Bouille qui aurait fait rire certains car elle ressemblait à une petite peluche comme ça.

La blondinette n'osait maintenant plus ouvrir de portes de peur de voir des murs encore une fois des murs. Et de fonçait dedans. Mais de toute manières, elle y était bien obligé.

« Et toi ? Comment as-tu découvert ton pouvoir ? Si ce n'est pas une question indiscrète bien sûr... »

Dit-elle en fixant une nouvelle porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Wolkoff
Habitué
Habitué
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 26

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Manipulation émotionnelle

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Sam 24 Juil 2010 - 13:11

    Banale. Ce n'était pas l'adjectif que Lena aurait utiliser pour qualifier la découverte du pouvoir de Miyako. Faire planer un ami dans les airs par colère, c'était tout sauf banal. Enfin, peut-être pas dans ce pensionnat. Lena se dit qu'elle ferait bien de revoir ses critères de banalités à la baisse, ici. La jeune fille se contenta de hocher la tête en guise de réponse. Elle espérait intérieurement que Miyako ne se mettait pas souvent en colère, il risquerait d'y avoir des dégâts auquel cas...

    La russe regarda Mia s'approcher d'une porte avec une plaque en or au milieu de celle-ci. Lorsqu'elle l'ouvrit, elle se trouva face à ... un autre mur. Oh oh ! C'est qu'ils avaient le sens de l'humour ici ! Les deux filles reprirent donc leur chemin, en se dirigeant vers une porte voisine. Miyako en profita pour rétorquer la question à Lena sur la découverte de son pouvoir.


    "Je ne l'ai vraiment découvert il n'y a que quelques minutes." répondit-elle, en faisant référence à l'incident qui venait de se produire. "Mais la première fois qu'il s'est ... "manifesté", c'était hier soir." ajouta-t-elle, avant de marquer une courte pause.

    Miyako avait bien voulu lui répondre, et lui avait raconter la découverte de son pouvoir. Lena ne pouvait pas juste ignorer cette question à son tour, par politesse elle se devait de répondre. Mais elle ne se voyait pas lui dire "Oh tu sais, d'une manière banale moi aussi. J'ai juste tué un type en voulant me tuer moi-même, normal." Non. Elle s'était déjà fait passé pour une... folle? juste auparavant, si Lena disait la vérité, elle allait faire fuir Miyako pour sûr. Elle réfléchit un instant, avant de se lancée d'une voix légère et confiante. Malgré les apparences, elle était une excellente menteuse. Et puis, elle ne mentait pas entièrement. Elle déformait juste les faits pour qu'ils paraissent plus... banales. C'était comme ces films Disney, où les histoires étaient embellies, et les fins toutes joyeuses, vous savez ! . . .

    "On jouait sur le toit d'un immeuble, mon major d'homme et moi."


    Elle marqua une pause, plus longue qu'elle ne l'aurait imaginer. Elle venait de se rendre compte de l'absurdité de la chose. Jouer avec son "major d'homme"... Miyako devait trouver cela étrange, pensa-t-elle. Cela aurait été plus logique si elle aurait dit un ami, tout simplement.
    Son major d'homme, Jason, était une personne d'une quarantaine d'années. Il travaillait au service de la famille Wolkoff depuis vingt ans, et s'était montré très loyale envers celle-ci. Et parmi ses nombreuses responsabilités, la première et, la plus importante, était la surveillance de Lena. D'aussi loin que ses souvenirs la ramenèrent, Jason avait toujours été à proximité de la russe. Il s'assurait entre autre qu'elle exécute ses tâches quotidiennes, et il restait toujours dans les alentours pour ne donner lui donner aucune opportunité d'enfreindre les interdits. Hier soir y compris. S'il l'avait laissé seule un moment, si il lui avait fait confiance... il serait toujours là à l'heure actuelle.


    "Il a du ressentir mon ... enthousiasme, j'imagine. Il n'était pas très motivé pour jouer, jusqu'à ce qu'il ne s'approche de moi."

    C'est vrai. Ce n'était après tout pas de sa faute, ce qui s'était passé. Pas entièrement, en tout cas. Jason avait lui aussi une grande part de responsabilité là dedans. Combien de fois Lena lui avait demander de ne pas la suivre, de lui laisser un peu d'intimité, juste une petite heure par jour? Il avait toujours refusé d'un ton catégorique. Qui sème le vent récolte la tempête. . .

    "Mais il était plus fort que moi, et il a fini par remporté le jeu." conclua t-elle le regard absent, mais avec un léger sourire en coin pour le moins mystérieux. Pas si mystérieux quand on savait la véritable nature du "jeu" en question.

    Après le moment d'angoisse qu'elle venait de traverser, elle commençait à prendre du recul sur toute cette histoire. Bien sûr, il faudrait attendre plusieurs jours pour qu'elle puisse digérer tout ça comme il faut; mais elle se rendit compte que tout n'était finalement ni que noir ou blanc. La mort de Jason était assez triste, c'est vrai, ainsi les circonstances de son décès; mais n'était-ce pas là ce qu'on appelait le karma? Et ce pouvoir, ô combien effrayant il pouvait paraître aujourd'hui, lui avait sauvé la vie, et doublement. Il l'avait non seulement empêcher de sauter du toit, mais grâce à lui, Lena a pu s'enfuir de chez elle, et était sur le point de commencer une nouvelle vie, dans un monde où la magie dominait. En somme, ce pouvoir lui avait rendu sa vie si monotone très intéressante, assez pour que la jeune fille ne pense plus à de mauvaises pensées. Il n'y avait donc pas de quoi dramatiser finalement...

    Lena et Mia s'était arrêté devant la nouvelle porte depuis plusieurs minutes déjà, le temps que Lena finisse de parler. La jeune fille se mit face à la porte, main sur la poignée.

    "Celle-ci est pour moi." dit-elle, d'un ton déterminé à ne pas trouver de murs derrière la porte.

    Et effectivement, il n'y avait pas de murs. C'était déjà ça. A la place, se trouvait une petite salle, vide, où deux personnes s'y trouvaient. L'une d'entre elle était en train ... de s'entrainer à faire des bonds de trois mètres de hauteur. Quant à la deuxième personne, elle lisait tranquillement un livre à côté, comme si de rien était.

    Lena eu quelques secondes de bugs, mais se reprit bien assez vite pour demander à ses deux personnes si elles savaient où se trouvait l'accueil. Ca devait être deux élèves, pensa-t-elle.

    "L'accueil? Vous êtes complètement à l'opposé de celui-ci ! Il faut aller au fond du couloir à droite. C'est la toute la dernière porte, il y aura écrit "Accueil", vous pouvez pas vous trompez !" répondit le jeune homme, tout en continuant de sauter de plus en plus haut.

    Lena le remercia et se hâta de refermer la porte. Elle regarda Miyako en haussant les épaules. Plus rien de pouvait la surprendre désormais...

    "Au moins on a eu une réponse claire ... "
    dit-elle en se remettant à marcher en sens inverse, pour aller à l'autre bout du hall qui paraissait interminable.

    "Et donc tu viens juste d'arriver ici"
    , reprit-elle. "Je suppose donc que tu n'en sais pas plus que moi sur ce pensionnat, hormis la lettre que l'on a reçu. Qu'est-ce que tu penses de tout ça?" demanda t-elle en regardant autour d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Hinawa
Actif
Actif
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans son sous-sol ♫ ~

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Gravité ~

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Sam 24 Juil 2010 - 15:16

Mia s'arrêta pour écouter ce que Lena avait à dire. Bien qu'il y avait quelques faits qui clochaient dans l'histoire de Lena, Miyako ne fit pas très attention a cela de peur d'être encore plus indiscrète en insistant. Et puis, pourquoi douter ? La blondinette oublia vite ça et ce concentra sur la nouvelle porte qui les faisait face. Lena posa sa main sur la poignet et ouvrit. Là, se tenait deux personnes. L'une en train de faire des bonds magistral de plusieurs mètres et l'autre personne qui était une fille, qui se trouvait là, en train de lire en livre, comme si rien n'était en train de se passer, comme s'il n'y avait personne à l'intérieur de cette salle à part elle-même. Miyako voulut les interroger pour leur demander le chemin qui menait vers l'accueil, mais Lena le fit avant. La blondinette compris alors que l'accueil ne se trouvait pas du tout à l'endroit ou les deux jeunes femmes étaient, mais plutôt à l'opposé total.
Quand Lena referma la porte, Mia afficha un regard surpris, venant même aux yeux écarquiller. Mais elle se reprit. Cela ne devait plus l'étonner, car elle avait vécu pleins de bouleversement dans sa vie en moins de vingt-quatre heures.
Elle se remit donc en route, le hall était grand, très grand. Et les deux jeunes femmes traversaient le hall d'un pas lent. La blondinette mit ses mains derrières son dos, en observant la hall. Que pouvait cacher une pièce aussi grande ? Les bruits de pas des deux jeunes filles raisonnaient dans le hall. Quand Lena se mit à parler. Elle demandait ce que penser Mia de tout cela, la lettre... Mia attendit un moment pour répondre, le temps qu'elle sois devant la porte souhaiter.

« Je ne sais pas. Au début je croyais que ce n'était qu'une vulgaire erreur, mais j'y ai cru en lisant la lettre entière. Tout cela ne me paraît pas réel, comme si j'étais en plein cauchemar...
Mia marqua une pause, Tout cela est bel et bien réel. »


Dit-elle en baissant la tête. Quand on est petit, on crois aux pouvoirs magiques et à tous ces autres dons. On rêve d'en avoir un jour, de pouvoir faire quelque chose de bien avec cette chose. Mais quand ce jour arrive, on n'y crois pas. Choqué d'abord et on crois que c'est une malédiction. On se demande pourquoi cela nous arrive à nous et pas aux autres. Mais quand nous recevons la lettre, le lendemain de la découvert de notre don, on a une grande appréhension. On hésite...

Mais quand on rentre dans cette pension, on se rend compte qu'on tout abandonner pour venir vivre ici. Comme si nous étions en quarantaine, comme si on était contagieux.
Mia se trouva alors devant la porte. L y avait une plaque en or où il y avait marqué, « Accueil » La jeune femme ouvra la porte souriante. Elle vit alors une femme qui devait avoir la quarantaine. Miyako souffla et s'approcha du bureau ou ce trouvait la femme qui la regardait d'un air menaçant.

« Bonjour, nous sommes nouvelles et nous aimerions bien avoir quelques informations sur cette pension et remplir les papiers nécessaires. »

La femme pris son stylo et fit mine d'écrire et Mia afficha une mine de zombie.

« Mais vous êtes bigleuse ou pas Mademoiselle ? Ici c'est le deuxièmes accueil, le premier et la porte a côter! Vous me faites perdre mon temps mademoiselle. Apprenez à lire. »

Mia n'en croyais pas ses oreilles. Récapitulons pour bien comprendre. Mia venait de découvrir son pouvoir la veille, ce matin elle avait reçu une lettre disant qu'il fallait se rendre dans un stupide portail magique et là elle se retrouve totalement perdue dans un pensionnat où il y a personne, ou le hall et vide et ou derrière les portes ce cache des murs et là, oui, a ce moment-là, Mia arrive à l'accueil et on l'envoi balader comme si elle venait de faire une bêtise qui aurait causé des dommages à la pension ? Ce n'était pas croyable, qu'une femme aussi incompréhensive, sois employé ici. Et surtout traiter Mia de Bigleuse et d'illettrée ! S'en était trop pour la blondinette qui serra les poings. Elle était tellement en colère, que les objets don un vase se mirent à planer au dessus du sol.

« Déjà madame merci de ne pas traiter les nouveaux de cette façon là, je trouve cela absolument immature et humiliant, autant pour vous-même que pour moi d'avoir cette attitude là. Ah et encore quelque chose. Il y a marquer Accueil sur la porte. C'est vous qui ne savait pas lire. Merci d'écrire deuxième accueil dans ces cas là. Ah et... je ne suis pas bigleuse ! Merci de votre compréhension et au revoir. »

Mia avait haussé le ton au début de sa phrase, mais avait prononcé la dernière phrase sur un ton posé, juste pour toisé la femme qui venait de l'humilier. Celle-ci afficha un regard d'incompréhension total ce qui afficha ses rides. Les objets qui planaient descendirent brusquement sur le sol et le vase ce cassa.

« Oups, je suis désoler. Le pire dans tout cela, c'est que je n'ai pas d'argent pour vous le repayer! «

Dit-elle sur un ton amuser. Puis elle claqua la porte en soufflant. Il y avait encore deux portes a côté de celle que Mia venait d'ouvrir, espérons qu'il n'y avait pas un troisième accueil sinon Mia allait devenir folle. Et en plus de tout cela, elle avait une folle envie de découvrir sa chambre et de s'enfermer dedans.
Puis elle regarda Lena l'air de dire que c'était a son tour d'ouvrir la porte qui se trouvait a côté cette fois ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Wolkoff
Habitué
Habitué
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 26

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Manipulation émotionnelle

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Dim 25 Juil 2010 - 13:55

    "Un cauchemar, hmm..."

    Lena avait écouté la réponse de Miyako à sa question. Elle pensait donc que c'était un cauchemar, sa venue ici. Lena y réfléchit quelques instants, et était partagée. Elle ne pensait pas que c'était un cauchemar, mais plutôt une... chance. Son ancienne vie, elle, était un cauchemar.

    Lorsque les deux jeunes filles entrèrent dans la pièce qui était sensée être l'accueil, cela se révéla être le "second accueil". Bien sûr, quoi de plus logique? On aurait pu le deviner ! Elle observa ensuite l'échange plutôt .. pimenté entre Miyako et la dame qui se chargeait de l'accueil. Pas très poli, pensa-t-elle. Elle regarda ensuite Miyako. Apparemment, elle faisait preuve de tempérament, et n'avait pas sa langue dans sa poche. Et son pouvoir se manifestait lorsqu'elle était en colère, comme elle lui avait raconter auparavant. Résultat des courses : un vase de cassé. Lena soupira intérieurement, alors que Miyako refermait déjà la porte du "second" accueil. La russe resta quelques secondes devant la porte, à méditer.La femme de l'accueil pouvait être incompétente, elle n'en restait pas moins une employée dans ce pensionnat magique. Et la jeune fille ne pensait pas qu'ils aient engagé des personnes ... "normales" pour faire le job. Elle se demandait si elle avait un don, elle aussi. Et si, lequel? Depuis son arrivée ici, Lena était devenue .. curieuse.

    Elle sortit de ses pensées lorsqu'elle s'aperçut que sa camarade avait un regard insistant sur elle, qui lui disait "Allez, c'est ton tour d'ouvrir la porte. J'ai eu mon compte, à ton tour !". Lena soupira, et hocha la tête pour lui faire comprendre qu'elle avait reçu le message. Elle empoigna à son tour la poignée de la seconde porte, et après avoir toqué, l'ouvrit.
    Le bureau ressemblait comme deux gouttes d'eau au bureau précédent. Seuls les personnes chargées de l'accueil différaient. Il y avait une femme, au comptoir, et deux autres qui travaillaient derrière leurs bureaux, situés au fond de la pièce. Après que Miyako fut entrée, Lena prit soin de fermer la porte, par politesse. Les deux jeunes filles se dirigèrent alors vers le comptoir, et Lena prit cette fois-ci la parole.


    "Bonjour. Nous sommes nouvelles, et nous voudrions quelques renseignements. Nous venons d'arriver à l'instant, et nous avons toujours nos valises. Pouvez-vous nous indiquer nos chambres, et nous fournir les papiers à remplir pour l'inscription?" demanda-t-elle d'une voix très polie.

    "Vous êtes déjà inscrit", rectifia la femme. "Dès la seconde où votre pouvoir se manifeste, pour être plus précise. Il n'y a donc pas de papiers à remplir, nous avons déjà toutes les informations que nous voulons, ne vous inquiétez pas pour ça."

    Logique. Comment auraient-ils pu leurs envoyer une lettre sinon? Et d'ailleurs, comment ont-ils obtenus toutes ces informations? Comment étaient-ils au courant de leurs pouvoirs? Lena se mit à imaginer des espions, qui les observeraient 24h/24h, attendant LE moment où son pouvoir allait se manifester, et se tenant prêt pour envoyer la fameuse lettre. Ou bien, la lettre apparaissait juste par magie, tout simplement? Que de mystères, qui suscitaient la curiosité de la russe. Celle-ci revint à ses esprits lorsque la dame de l'accueil lui parla de nouveau.

    "Par contre, vous devez remplir une demande pour obtenir une chambre. Une fois la demande effectuée, on vous assignera une chambre, et un colocataire." dit-elle, en cherchant dans le tiroir de son bureau pour en ressortir deux formulaires de demandes de chambres, et de d'en donner un à Miyako et Lena.

    Attendez, un... colocataire? Avait-elle bien entendu?

    "Hum, excusez-moi, ne serait-il pas possible d'avoir une chambre individuelle, plutôt?" demanda Lena, en jetant un coup d'oeil au formulaire.

    "Malheureusement, non. Si je fais une exception, je serais obligé d'en faire de même pour les autres, vous comprenez." répondit-elle, avec un sourire d'excuse.

    "......"

    Ils étaient tous obligé de faire chambre double, donc? Non, impossible. Lena imaginait déjà l'enfer que la chose représentait. D'une part, elle n'a jamais partagé sa chambre avec quelqu'un auparavant. Une chambre, c'est intime, et elle ne voyait vraiment pas l'intérêt de la partager avec quelqu'un d'autre, surtout avec un ou une inconnue. Et surtout dans ce pensionnat, où tous les élèves avaient des pouvoirs, plus farfelus les uns que les autres ! Elle ne s'imaginait se réveiller en pleine nuit, et planer au dessus de son lit, ou bien de voir son voisin faire des bonds de trois mètres, par exemple.

    "Euh...ça ne va vraiment pas être possible." répondit-elle sur un ton assez catégorique, mais qui restait tout de même à la limite du poli. "Je suis sûr que l'on peut trouver un terrain d'entente."

    La femme la regarda d'un air exaspérée.


    "Vous n'êtes pas la première à tenter le coup, Mlle Wolkoff. Bien d'autres avant vous ont essayé, et je puis vous assurer qu'ils ont tous échoué. C'est une perte de temps. Mais je suis sûr que vous pourrez surmonter cette douloureuse épreuve.", dit-elle avec un ton ironique et moqueur sur la dernière phrase.

    BOUM.

    Lena venait de poser sa main sur le comptoir avec force, et avait approché son visage de son interlocutrice de façon menaçante. Ses traits du visage commencèrent à être déformé par la colère.


    "Ecoutez. Je ne crois pas que vous arrivez à saisir la chose. Ce n'est pas que dans mon intérêt, de faire chambre à part. C'est impossible? Ne vous fichez pas de moi. Si vous avez assez d'argent pour écrire "Accueil" en lettres d'or sur la porte de votre bureau, vous pouvez très bien faire des chambres individuelles." lança-t-elle. Lena ne criait presque jamais quand elle était en colère : elle chuchotait. Et avec le ton froid qu'elle venait d'employer, son chuchotement était beaucoup plus effrayant que si elle avait hurler.

    Soudain, la dame de l'accueil commença elle aussi à s'énerver. Elle balaya d'un geste de la main son bureau, et tous les formulaires s'envolèrent et se dispersèrent sur le sol.

    "Mais il y en a MARRE à la fin ! MARRE ! Pour qui est-ce que vous vous prenez tous, hein??! "Je veux une chambre individuelle", "Mon colocataire ronfle trop fort, je veux changer de chambre", "J'ai perdu la clé de ma chambre, j'en veux une autre", mais c'est PAS mon PROBLEME !! Vous êtes tous des.."

    BOUM.

    Alors que la dame de l'accueil continuait de verser sa colère sur Lena, c'était au tour des deux secrétaires qui étaient au bout de la pièce de prendre par à la colère.


    "Je t'ai dis de me photocopier CE dossier, pas celui là !! Tu comprends jamais rien, il faut toujours que tu fasses tout de travers ! Pourquoi je dois travailler avec toi, hein??!" s'écria un d'entre elle à l'intention de sa collègue.

    "Tu sais quoi? DEMERDES-TOI ! J'en ai ma claque que tu me traites comme une moins que rien tout le temps !!" répliqua sa collègue, en lui jetant le dossier en pleine face.

    Les choses avaient complètement dégénérées en l'espace de quelques secondes. Tout le monde présent dans la pièce avait perdu son sang froid et laissait exprimer sa colère sur le premier venu. Lena observa les dégâts qu'elle avait commis, bien consciente cette fois-ci que c'était elle qui générait toute cette colère. Mais elle s'en fichait. Elle n'était pas prête de se calmer. Partager une chambre avec quelqu'un? Elle ne pouvait pas supporter cette idée. Si elle devait la partager avec quelqu'un, cela signifiait qu'elle n'aurait plus une minute de répit. Qu'elle serait obligé de se contrôler en permanence, pour ne pas affecter les émotions de son camarade. Non, elle ne se sentait pas capable de pouvoir gérer cela. Et cela la mettait d'autant plus en colère.
    Elle jeta un regard en biais à Miyako, qui était à ses côtés. Elle aussi, elle va s'énerver d'une seconde à l'autre, pensa-t-elle. Et ce n'était pas bon. Elle se rappelait ce que Miyako lui avait dit, qu'elle avait fait planer son amie quand elle s'était énervée. Lena eut un petit rictus et haussa les épaules. Tant pis. Elle s'en fichait désormais. Pour tous les gens qui étaient présent dans la pièce, c'était difficile de pouvoir se recontrôler, apparemment, à cause de la colère. Alors avoir un raisonnement et reprendre ses esprits ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Hinawa
Actif
Actif
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans son sous-sol ♫ ~

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Gravité ~

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Dim 25 Juil 2010 - 19:35

[je te préviens je vais faire un truc tout nul car j'ai pas d'inpi et il fait trop chaud --)]

Miyako laissa a Lena l'honneur d'ouvrir la porte. La pièce ou les deux jeune femmes se retrouvèrent étaient semblable a la première. Même bureau, même tapisserie. les deux bureau se ressemblait comme deux gouttes d'eau. Mia resta a l'écart et laissa Lena parler. Après tout, la jeune blondinette avait déjà fait assez de dégâts comme ca. Elle resta les bras croiser, devant le bureau et ne parla pas. la femme qui était au bureau donna quelques informations aux deux jeunes femmes. Alors comme ça, il n'y avait pas besoin de s'inscrire ? Voilà qui facilité la tache de Mia. lle n'aimait pas les formulaire. Mais quelques chose encore clochait. Quand est-ce qu'ont lui attribuerait sa chambre? La femme ne mis pas plus de temps a répondr,e comme si elle avait lu dans les pensées de Mia. celle-ci détourna le regard, nous sommes jamais trop prudent. Mais une fois qu'elle entendit le mot "Colocataire", la jeune femme se sentit tomber de tous son long. Quel idée de mettre des colocataire ? des personnes ne maîtrisant pas leurs pouvoir doivent être dans la même chambre? Il pouvait y avoir un accident a chaque instant. Mais Miyako ne prêter pas plus d'importance que ca car elle ne serait pas là dans sa chambre, a part pour dormir.

Mais quelque chose l'inquiéter. Mia sentait que Lena était en train de s'énerver, elle sentait sa colère qui augmentait a chaque seconde. Visiblement, Lena ne voulait pas avoir de colocataire. et elle le fit comprendre. Elle tapa si fort sur le bureau que le bruit raisonna dans la salle. Elle voulait une chambre seule, ou rien.
Mais cela devenait un peut plus dangereux a chaque seconde, car Mia était en train de ressentir la colère de Lena et devenait elle aussi en colère.
La blondinette se toucha la tête, comme si elle allait tomber d'un instant a l'autre, quand elle recula brusquement quand les secrétaires commencèrent a se disputer. Mia venait de sang chaud et s'énerver facilement, il ne fallait pas qu'elle ressente en plus de ca la colère de quelqu'un d'autre qui lui provoquait des effets secondaires.

La blondinette essaya de se faire entendre, en disant des "stop, arrêter" tout en ce tenant la tête. mais s'en était trop, même la femme qui dirigeait l'accueil était en train de s'énerver. Mia alors haussa le ton.

"Stop!"

Et là, tous le monde arrêta et la fixer. les deux secrétaire firent tomber quelque dossiers. Mia avait toute l'attention sur elle sans le faire exprès.
Elle était devenu toute rouge, par la colère et par la honte...
Puis elle se mit a parler du mieux qu'elle pouvait. son écharpe commençait a vouloir planer.

"Il ne faut pas s'énerver pour ca voyons, nous allons trouver un accord ."

Dit-elle en essayant de rester calme malgré la colère provoquer par Lena. La secrétaire qui se trouvait derrière se leva brusquement, quitta son bureau et se mit a face a Mia. Grosse erreur car elle ressentit elle aussi la colère de Lena et les deux filles s'enflammèrent.


"Et puis vous m'énerver tous là! on entend que ca toute la journée: "Je veut une chambre individuelle, je veut si, je va ca, sinon je fait mes caprices a deux sous!"

Mia serra les poing. elle se faisait insulter par une moins que rien et était deux fois plus en colère que n'importe qui dans cette salle. La jeune empoigna la secrétaire par le col et l'envoya contre le mur.

"Ne pas m'énerver s'il vous plaît."

Bilan, une secrétaire en sang. Superbe rentré! un vase casser, une secrétaire blesser, quoi d'autre?
Il ne fallait pas en rajouter. La jeune femme ne pouvait pas laisser Lena seule avec les secrétaire, sinon elle allait faire un meurtre.
Mia alors déjà très en colère, pris la secrétaire en sang et Lena et les emmenèrent dehors. Puis elle claqua la porte derrière elle et soupira.
La femme derrière le comptoir n'oser plus bouger de même pour la secrétaire qui arrêta tout mouvement.

Mia n'était plus en colère et s'assit sur la chaise devant le bureau, et parla comme si de rien n'était.

"Veuillez m'excuser je..."

La femme l'arrêta et parla d'une voix tremblante.

"Vous n'êtes pas..."

"Non je vous rassure."

La femme voulait dire par là, si elle était folle. mais non, pas du tout, juste en colère. La femme s'avança, et pris soin de bien mettre sa chaise comme elle était avant. Puis se remit a parler.

"Je suis vraiment désoler, mais nous ne pouvons pas vous fournir une chambre séparer, sans colocataire. Cela fait parti du règlement."

"Je comprend parfaitement."

"Comme vous êtes arriver en même temps, je peut vous mettre dans la même chambre."

Mia soupira. de toute façon, elle n'irais jamais dans sa chambre.

"C'est d'accord. Désoler pour les dommage, mais Lena comme vous êtes déjà au courant, contrôle les émotions."

la femme ne répondit pas, et Mia sortit de la salle pour faire face a Lena. La secrétaire rentra. La blondinette se mit a parler.

"Nous deux dans la même chambre. C'est ca ou tu faisait un meurtre et moi aussi. désoler. et puis je dormirais devant la porte si ca te gêne tant!"

Dit-elle en rigolant. bon d'accord, ce n'était pas l'heure pour rire, mais il fallait bien détendre l'atmosphère non? La jeune femme empoigna son sac a dos.

"Je sais que tu n'est pas enchanter d'être avec moi, et moi qui voulait être seule. et puis après ce que je viens de faire a la secrétaire on pourra toujours redemander."

C'est vrai que la secrétaire avait fini en sang, contre le mur, et celui-ci avait une trou dedans. D'ailleurs on vit passer la secrétaire en sang accompagner de la femme qui l'emmener d'urgence a l'infirmerie. Celle-ci était a peine consciente. Mia attendit une réaction de la part de Lena.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Wolkoff
Habitué
Habitué
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 26

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Manipulation émotionnelle

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Mar 27 Juil 2010 - 11:55

[J'ai bien galeré pour répondre là xD Désolé, pas d'inspi cette fois-ci, c'est un peu fait à la bourin. ^^' Tu peux répondre pour finir le RP ou on peut le laisser comme ça, c'est toi qui voit. x)]

    Lena observa le désastre qu'elle venait de mettre dans cette pièce. Tout le monde était occupé à hurler contre l'autre. Puis un "Stop" retentit. Lena tourna la tête pour s'apercevoir que cela venait de Miyako. Cette dernière tentait tant bien que mal d'apaiser les esprits. Peine perdue, la secrétaire retourna sa colère contre la jeune blonde, ce qu'elle n'avait pas l'air d'apprécier du tout. Sa camarade empoigna la secrétaire par le col et l'envoya contre le mur, mais grâce à son pouvoir, la puissance d'envoi était remarquablement anormale. Lena croisa les bras, et suivit du regard la secrétaire, qui était pas mal amochée à la fin.
    Puis, sans crier gare, la blonde força Lena et la secrétaire blessée à aller attendre dans le couloir, puis referma la porte de l'accueil.

    Lena se retrouva donc dans le couloir, avec une secrétaire blessée sur le dos. Être sortie du bureau et ne plus entendre et voir toute cette colère l'avait un peu apaisée. Légèrement.
    A vrai dire, elle aurait pu reprendre totalement ses esprits, si elle n'avait pas jugé bon d'écouter à la porte du bureau pour voir ce qu'il s'y tramait.


    "...ous êtes arrivées en même temps, je peux vous mettre dans la même chambre"

    Super. Elle n'aurait pas pu avoir mieux. Pourquoi n'était-elle pas tombée sur une personne qui avait le pouvoir d'être invisible? Non parce que la gravité, c'était bien beau, mais c'était tout de même une bombe à retardement que Lena déclenchera si elle n'arrivait pas à contrôler son pouvoir...

    "...accord. Désolé pour les dommages, mais Lena, comme vous êtes déjà au courant, contrôle les émotions."

    *Quoi?? Elle me fait tenir la chapeau pour tout ça?? Les dommages?! Elle a bien du culot, elle ! Qui s'est qui a envoyé à l'autre bout du mur la secréraire, hein?!*

    La colère de Lena recommença à faire surface. Elle serra le poing et ferma les yeux un instant pour se calmer, et s'éloigna de la porte. Quelques secondes plus tard, Mia en sortit.

    "Nous deux dans la même chambre. C'est ça ou tu faisais un meurtre et moi aussi. désolé. Et puis je dormirais devant la porte si ca te gêne tant!" dit Mia en empoigna son sac à dos.

    La jeune russe s'approcha si vite que Mia n'eut probablement pas le temps de comprendre ce qu'il se passait. Lena avait agrippée Miyako par le col et l'avait plaqué contre le mur du couloir avec force. Elle arborait une expression dure, et elle commença à parler, mais dans sa langue d'origine, c'est-à-dire en russe.

    "N'en parle pas aussi légèrement." dit-elle en en articulant chaque mot.

    Elle fixa du regard Mia pendant quelques secondes. Elle n'avait pas du tout digérer l'expression "faire un meurtre", en fait. Cela ne lui rappelait que trop bien ce qu'il s'était passé hier soir, et c'était encore beaucoup trop frais pour la jeune fille pour qu'elle puisse en rire. Et puis, Miyako devait bien la prendre une folle, là, tout de suite. D'une, elle parlait en russe, donc elle ne comprendrait pas, et de deux, même si elle avait parlé dans la même langue, la phrase portait à confusion. Lena émit un léger soupirement (d'agacement?), puis lâcha sa camarade et se détourna d'elle.

    "Et j'y compte bien." ajouta t-elle, toujours en russe. Elle parlait du fait que Miyako s'était proposée à dormir dehors.

    Un lourd silence régnait à présent dans le couloir. Lena observa la secrétaire qu'on emmenait à l'infirmerie. Lena secoua la tête, et prit sa valise par la poignée. Pas question qu'elle ne reste ici une seconde de plus.


    "Je vais poser ma valise dans la chambre." dit-elle à l'intention de Mia, pour lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas être dérangée.

    Ce n'est pas qu'elle n'aimait pas la compagnie de Miyako, non. Elle aurait très bien pu s'entendre dans d'autres circonstances. Mais tous ces incidents lors de cette rentrée, et le fait qu'elle était sa colocataire de chambre, rendait Lena plutôt ... désagréable. Cela aurait pu tomber sur n'importe qui, mais le sort en a voulu que ce soit sur Miyako.
    Sans se retourner, Lena s'éloigna donc en direction de sa chambre, sa nouvelle résidence, sa nouvelle vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyako Hinawa
Actif
Actif
avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans son sous-sol ♫ ~

Fiche perso
Relations:
Vie privée:
Pouvoir: Gravité ~

MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   Mar 27 Juil 2010 - 12:32

[je répond pour finir le rp mais je vais faire un gros truc tout moche alors x)]

Mia se sentit pris par le col et plaquer contre le mur. Elle regarda Lena qui avait l'air très en colère, contre la blondinette. Celle-ci entendit Lena dire des mots en une autre langue, et afficha un regard d'incompréhension.
De toute façon, c'était sois une chambre a deux, sois rien. Il était inutile de discuter plus longtemps, car sinon Mia aller se mettre en colère avec le pouvoir de Lena.
La blondinette n'avait rien chercher, elle aurait voulu être la plus agréable possible, mais c'était pour le moins impossible avec le pouvoir de Lena, surtout car elle se mettait très vite en colère.

Quand Lena la lacha, elle prononça quelque mots et parti. Elle allait poser sa valise dans sa chambre. Mia la laissa faire, et repris son sac a dos, avec un regard d'agacement.
C'est sur qu'elle n'aimait pas l'attitude de Mia, mais elle avait raison.

La blondinette regarda Lena partir, et se remit le col de son haut bien comme il fallait, avant de se diriger vers la porte du hall. Mia n'avait pas l'intention de dormir dans la chambre, et de toute façon elle 'n allait pas revoir Lena le temps que les deux jeunes femmes aient du recul.

Voilà, les demandes de chambres faites, avec certes, une grande altercation, Mia allait enfin pouvoir se changer les idées. Elle allait découvrir la ville, et rencontrer d'autre gens comme elle.

"Entré complètement raté, mais bon... On va faire avec!"

Dit-elle avec une pointe d'enthousiasme. Et voilà que Mia était déjà sorti du hall, une nouvelle vie entre ses mains. vraiment dommage que Nanami n'était pas là... a ses côtés!

[Pas doué pour finir les rp u_u']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une arrivé au calme. [Lena][ Terminé!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres :: Topics terminés-